Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [éditeur] French Pulp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: [éditeur] French Pulp   Dim 15 Juin - 10:34



French pulp éditions

Littératures populaires made in France




Découvrez les plus grands noms de la littérature populaire.

Un patrimoine 100% numérique et made in France.

Tous les genres de ces 50 dernières années.




_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Dim 15 Juin - 10:39

Notre partenaire French Pulp met à l'honneur Stefan Wul et propose à cette occasion un jeu concours du 13 au 23 juin.
Pour participer, c'est très simple, il suffit de cliquer ici et de suivre les instructions.


Bonne chance !

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
LillyOrenda

avatar

Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 08/06/2014
Localisation : Au Nord d'ailleurs...

MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Lun 16 Juin - 5:51

Merci pour ce concours et cette découverte Wink
J ai participé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Jeu 26 Juin - 16:03



Cette mort qui nous guette





Thomas Darnay a eu le cœur brisé par son amour de jeunesse.

Mais pour lui, la vengeance est un plat qui se mange froid. Plus exactement, 20 ans plus tard.

20 ans pendant lesquels il a minutieusement préparé, en solitaire, sa revanche sur celle qui s’est détournée de lui.

Son plan ? Se mettre dans le rôle du vieux beau qui séduit les jeunes filles. Et repartir au bras de celle de son ex-amante.

Pendant 20 ans, il n’a pensé qu’à ça, au point, peut-être, de négliger un détail :

Et s’il tombait de nouveau amoureux ?



  • Genre : roman

  • Nombre de pages :

  • Format : numérique


    _________________
    Lectures en cours :
    Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
    Femme de Vikings (partenariat La Musardine)


    Dernière édition par Malka le Lun 7 Juil - 22:41, édité 1 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
    Malka

    avatar

    Messages : 1185
    Date d'inscription : 28/05/2014

    MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Jeu 26 Juin - 16:06



    Cette mort qui nous guette





    Cappucino a écrit:

    Je remercie le forum Au Cœur de l'Imaginarium ainsi que les éditions French Pulp pour cette découverte.

    Thomas Darnay a le cœur brisé par son amour de jeunesse, Hélène. Alors qu'ils étaient fiancés, la jeune femme l'abandonna pour un homme plus mûr. Une douleur que porte le narrateur depuis vingt ans. Vingt longues années est le temps qu'il lui a fallu pour mettre au point sa vengeance. Devenu à son tour l'homme mûr, il décide de séduire Dominique, la fille d'Hélène. Malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévu.

    Cette mort qui nous guette est une histoire de vengeance, un sentiment que bon nombre de personnes a su expérimenter. Le récit est écrit à la première personne qui est incarnée par le personnage de Thomas, cet être bafoué par la vie et désirant supplanter sa souffrance par celle de son ex-amante. Le choix de narration est tout à fait judicieux puisque nous accédons aux pensées et aux espérances de cet homme, ce qui rend le lecteur plus enclin à comprendre les raisons de ses actes, mais également à les cautionner malgré lui. En effet, le narrateur présente sa version des évènements, faits assombris par la douleur ressentie et ressassée durant toutes ces années, ce qui annihile toute notion d'objectivité. Ainsi, nous nous voyons contraint d'accepter le désir de vengeance du protagoniste.
    Cependant, Cette mort qui nous guette est également une histoire d'amour. Tout d'abord, il s'agit du point de départ du récit puisque c'est l'amour qu'éprouvait Thomas pour Hélène qui l'a mené à ce qu'il est, une âme remplie de haine. Sportif, il est parvenu à conserver un aspect enjôleur lui permettant de dissimuler son âge véritable. De plus, il a géré ses affaires professionnelles au point de pouvoir vivre aisément sans conserver de travail, lui laissant ainsi champ libre pour mener à terme sa vengeance. Devenu un véritable prédateur, il avait tout calculé au point d'effectuer des enquêtes auprès de la femme qui l'a trahi pour connaître les détails nécessaires à l'exécution de ses plans. Néanmoins, il commis l'erreur de sous-estimer la force des sentiments. En effet, Thomas finit par tomber amoureux de Dominique, rendant stérile son projet de reproduire le même schéma qu'il a vécu avec Hélène.

    Le roman est donc construit sur un système de dualité qui s'étend jusqu'aux personnages. Si l'opposition entre l'amour et la haine est le pivot central de l'histoire, nous pouvons également observer d'autres antagonismes, notamment le passé et le présent. Dans sa quête, Thomas ne cesse de vivre dans le passé, ruminant l'affront qu'il a subi et l'amour qu'il ressentait, oubliant ainsi de vivre l'instant présent. Mais les contrastes les plus flagrants demeurent dans la construction même des personnages. Si le narrateur et sa proie se complètent dans le sens où le premier est un être froid, machiavélique, animé par la rancœur, tandis que l'autre respire la fraîcheur, la naïveté et l'envie d'aimer, le lecteur peut constater que les protagonistes sont basés sur des divergences. En effet, Thomas est un homme d'âge mûr qui a conservé les traits de sa jeunesse. De son côté, Dominique est une jeune fille dont on capte l'impatience de devenir une femme. Enfin, Hélène est une mère qui, malgré sa douceur et sa protection, cache une grande férocité. Il est donc intéressant de voir évoluer tous ces éléments faisant irrémédiablement écho à l'opposition la plus naturelle qui soit : la vie et la mort.

    Malheureusement, si André Lay a particulièrement soigné ses personnages, le récit souffre tout de même de défauts pouvant nuire à l'immersion. Tout d'abord, les évènements se déroulent beaucoup trop rapidement. Le narrateur prépare sa vengeance depuis vingt ans, planifiant chaque détail, décortiquant chaque information obtenue. Il aurait été compliqué et peut-être rébarbatif d'expliciter davantage les dispositions de Thomas dans un livre d'environ 200 pages, cependant il est regrettable que l'auteur ne s'attarde pas sur la partie du plan consistant à séduire Dominique. En effet, la jeune fille ne laisse paraître qu'un léger moment de méfiance avant de tomber immédiatement sous le charme de cet inconnu, un scénario qui semble peu réaliste puisqu'en quelques jours Dominique abandonne toute défense pour s'offrir corps et âme au narrateur. L'auteur nous fait donc miroiter une vengeance orchestrée pendant un quart de vie pour l'accomplir en si peu de jours que nous avons l'impression que la vengeance n'est qu'un prétexte au reste de l'histoire, laissant ainsi un goût de travail négligé. Par ailleurs, la suite du récit, bien qu'enchaînant des actions dynamiques, s'avère plutôt prévisible, limitant ainsi toute intention de surprise.

    Finalement, Cette mort qui nous guette est un livre qui promet beaucoup de choses mais qui n'en réalise que la moitié, laissant le lecteur sur sa faim. Malgré cela, le style léger de l'auteur permet une lecture agréable même si l'on peut déplorer quelques répétitions. Le roman demeure donc un bon divertissement mais qui ne saura contenter ceux qui aiment la profondeur ainsi que les retournements de situation.

    _________________
    Lectures en cours :
    Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
    Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
    Malka

    avatar

    Messages : 1185
    Date d'inscription : 28/05/2014

    MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Jeu 26 Juin - 16:09



    Cette mort qui nous guette





    Aelynah a écrit:

    Thomas Darnay est un homme blessé depuis des années, par celle qu'il a aimé, Hélène.
    20 ans, 20 ans qu'il rumine donc sa vengeance envers celle qui l'a abandonné à deux mois du mariage, pour un "vieux beau" plein aux as. Pui larguée à peine enceinte. Mais, cette vengeance du destin ne lui suffit pas. Il a décidé que ce serait lui qui lui donnerait le coup de grâce en séduisant sa fille unique, la chair de sa chair, pour qui elle se saigne depuis des années.
    Rien ne laisse cependant présager que le destin est joueur et que sera peut être pris celui qui croyait prendre.

    C'est donc sur son départ vers une nouvelle vie et sa vengeance que nous entamons notre histoire et faisons la connaissance de Thomas mais aussitôt de ses "victimes", Hélène la traîtresse et sa fille Dominique, 18 ans.
    Thomas vit sa vie depuis 20 ans axée sur cette vengeance, tout tourne autour de ce but. La jeune quarantaine, il en fait 10 de moins. Il est resté sportif pour garder la forme et ce pour rester jeune et svelte et donc toujours séduisant. Il s'est fait des virées parisiennes, loin de sa province, pour draguer et assouvir ses envies, mais surtout éviter de tomber dans les rets des demoiselles de province que leurs mères lui jetaient au cou.
    Il a travaillé aussi d'arrache pied pour monter cette fortune qui va le faire vivre dorénavant sur ses rentes, même s'il devait finir centenaire.
    Une enquête mensuelle sur celle qui l'a trahi lui a été fournie par une agence, afin de suivre la descente aux enfers d'Hélène, mais aussi son amour pour sa fille et donc sa faiblesse.
    Le voici donc prêt à tout pour assouvir sa vengeance.  

    Thomas est un personnage de premier abord très pragmatique.
    Son plan est machiavélique et pourtant une fois le récit entamé, celui que nous découvrons ignoble, se révèle avoir des doutes.
    Au fur et à mesure que l'histoire avance, il se laisse prendre dans la toile qu'il a lui même tissé autour de Dominique.
    Il nous apparaît alors un homme comme les autres, capable d'amour autant que de haine, de remords autant que de regrets.

    Dominique est une adolescente ouverte et enjouée. Sa rencontre avec son destin ne la laissera pas indemne non plus. Nous allons suivre les premiers émois sensuels d'une toute jeune fille et les excuses bidons ou autres mensonges que tout ado peut inventer pour aller retrouver le/la chéri(e) du moment. Ses sentiments sont décrits avec simplicité, même si elle a parfois des réflexions ou pensées que je n'aurais pas imaginé dans la bouche d'une jeune de cet âge. Il est vrai cependant que sa vie auprès d'une mère célibataire et leurs soucis d'argent ont pu la faire mûrir tôt sur certains sujets plutôt que d'autres. Elle est attachante et sa simplicité nous enchante. Nous comprenons Thomas et son attirance pour cette fraîcheur et cette douceur.  

    Hélène de son côté est peu présente dans l'histoire, si ce n'est en arrière plan. Cependant, cela suffit pour lui accorder un rôle non négligeable. Entre celui de la femme à l'origine de tout, les sentiments qu'elle inspire encore 20 ans après et son rôle de mère, il n'est pas besoin de beaucoup parler d'elle pour sentir sa présence autour de nos protagonistes. De plus, elle sait. Elle est mère et devine les émois de sa fille.

    Outre ces 3 personnages si liés, l'auteur a su faire d'un sujet somme toute banal, la vengeance, une histoire de cœur et de mort.
    Ce livre se lit très vite et facilement. Nous sommes rapidement dans le fil de l'histoire et rapidement encore nous devinons que cela ne va pas de terminer tel que Thomas se l'était écrit.
    Tout semble pointer vers une histoire d'amour et nous espérons presque une fin heureuse et des réconciliations.
    Bien sûr ce serait naïf. L'auteur ne fait pas dans la simplicité. Et lorsque l'événement qui va tout chambouler apparaît, la surprise nous laisse muet. Il est vrai que nous aurions pu nous en douter et pourtant tel Thomas nous y avons cru.
    La fin est, elle aussi surprenante et légitime. Telle une fable de la Fontaine elle pourrait se terminer sur un dicton qui serait ici:tel est pris qui croyait prendre ou sur une leçon de vie, la haine ne mène à rien d'autre qu'au malheur.

    En conclusion je dirais que j'ai passé un très bon moment de lecture, j'y ai été surprise, j'ai frissonné d'angoisse en même temps que Thomas dans l'attente de événements, ce qui m'a conforté dans l'idée qu'il n'était peut être pas si vil, puis j'ai été prise un peu au dépourvu par cette fin.
    L'auteur a donc su me faire partager son histoire et me mener vers la destination qu'il souhaitait de façon légère et agréable.
    Merci donc au forum et aux éditions French Pulp pour cette découverte.

    _________________
    Lectures en cours :
    Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
    Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
    Malka

    avatar

    Messages : 1185
    Date d'inscription : 28/05/2014

    MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Lun 7 Juil - 22:45



    Niourk





    Un des grands classiques de la Science-Fiction !



    L’enfant noir doit disparaître !

    Telle est la décision du patriarche de la tribu de Thôz.

    Alors l’enfant noir s’enfuit. Il s’enfuit vers la grande ville, l’ancienne grande ville : New York, ravagée par un cataclysme et où ne subsistent, dans les ruines, que d’étranges mécanismes.

    Au contact de l’ours et de monstrueux mollusques il acquiert une intelligence et des pouvoirs exceptionnels.

    Aussi quand il revient dans sa tribu, l’enfant noir est devenu un Dieu.



    • genre : science fiction

    • Format : numérique


      _________________
      Lectures en cours :
      Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
      Femme de Vikings (partenariat La Musardine)


      Dernière édition par Malka le Lun 7 Juil - 23:55, édité 1 fois
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
      Malka

      avatar

      Messages : 1185
      Date d'inscription : 28/05/2014

      MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Lun 7 Juil - 22:46



      Niourk






      Malka a écrit:
      Dans Niourk, Stefan Wul nous propose une vision post apocalyptique du monde. Il nous raconte l’histoire d’une tribu au mode de vie proche de celles vivant aux temps préhistoriques.
      Dans cette tribu dirigée par Thoz, le chef, on retrouve les chasseurs dont le rôle et de ramener le gibier au village, les femmes qui s’occupent du village et préparent à manger et le vieux, sage du village qui entre en connexion avec les dieux. Mais, il y a aussi l’enfant noir rejeté de tous…
      L’enfant noir n’a pas de nom, et parle de lui-même à la troisième personne de façon totalement impersonnelle, car on ne le se considère pas comme humain à part entière. Quand celui décide de quitter la tribu pour chercher le vieux qui a disparu, sa vie prend un tournant inattendu.
      Pendant ce temps, le village est attaqué par les hommes poulpes, sorte d’animaux mutants.

      Si l’auteur s’attarde peu sur les membres de la tribu, nous accompagnons Thoz leur chef dans ses aventures face aux hommes poulpes et assistons à ses efforts pour sauver sa tribu.
      L’enfant noir reste pourtant le personnage principal de l’histoire et connait une évolution logique et cohérente, quoique assez extraordinaire sur la fin du récit. Dans la cité des dieux, il trouve une arme ayant appartenu aux hommes d‘autrefois (qu‘il associe aux dieux): il l’appelle bâton de dieu. Cette arme va changer sa vie. Grâce à elle, persuadé qu’il est l’élu des dieux, il prend confiance en lui. Sûr de sa puissance, il parvient à prouver son importance à la tribu.
      Il est intéressant de voir comment l’enfant se sert de l’objet moderne dans un contexte préhistorique, pour obtenir la puissance et la reconnaissance qu‘il convoitait tant.
      Une fois arrivé à Niourk, l’enfant noir continue d’évoluer. En proie à de fortes radiations, les connexions de son cerveau se multiplient et lui confèrent des éclairs de lucidité, puis une intelligence surdéveloppée. Ce qu’il entreprend prend des proportions surprenantes, voire effrayantes pour ses proches. Pourtant, l’auteur a su rendre la fin passionnante et touchante

      L’ univers décrit par Stéphen Wul est  particulièrement riche et original. Au départ, l’action s’installe dans  la forêt avec les hommes de la tribu les hommes poulpes, nés des radiations. La  ville de Niourk, doté d'un système robotisé devenu inutile, révèle également les vestiges d’une civilisation disparue. Même si celle si se pensait toute puissante, seules les machines ont survécu. On comprend vite ce qu’est Niourk , cette découverte donne un côté réaliste et inquiétant au récit. L’auteur évoque aussi, grâce aux Vénusiens rencontrés à Niourk, une planète dont les habitants sont asexués et qui considèrent la terre comme une planète sauvage.
      L'auteur propose également, une réflexion sur la religion, sur les croyances, sur les dieux (tout symbole peut devenir un dieu aux yeux de la tribu ou de l’enfant noir qui se laisse abuser par de simples images)

      Le récit s’organise en chapitres nombreux et souvent courts. Il alternent des moments plus calmes et d'autres plus palpitants. Les événements s’enchaînent et entraînent sans mal le lecteur. Pourtant si on suit les aventures de l’enfant noir et de la tribu avec intérêt, on peut éprouver  un peu de mal à s’attacher aux personnages: difficile de s’identifier à eux, l’auteur maintient une distance permettant plutôt l’analyse et la compréhension.

      En conclusion: Niourk est un récit intéressant ou action et réflexion s’entremêlent pour nous entraîner dans la lecture. Si j’ai apprécié ma lecture, j’ai particulièrement aimé la fin.




      _________________
      Lectures en cours :
      Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
      Femme de Vikings (partenariat La Musardine)


      Dernière édition par Malka le Mar 29 Juil - 9:15, édité 2 fois
      Revenir en haut Aller en bas
      Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
      Malka

      avatar

      Messages : 1185
      Date d'inscription : 28/05/2014

      MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Lun 7 Juil - 23:58



      Voulez vous mourir avec moi ce soir





      Il voyage en solitaire, ne prémédite rien, mais c'est déjà la quatrième qu'il tue. Il se sent si seul... quand il les étrangle, il a enfin l'impression de partager quelque chose avec un autre être humain. Elle s'ennuie tellement que quand il glisse ses mains autour de son cou, elle est plutôt soulagée : enfin, tout ça va s'arrêter... Aucun des deux ne s'attendait à ça : ils tombent amoureux.



      • Format : numérique


        _________________
        Lectures en cours :
        Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
        Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
        Malka

        avatar

        Messages : 1185
        Date d'inscription : 28/05/2014

        MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   Mar 8 Juil - 0:01



        Voulez vous mourir avec moi






        Malka a écrit:


        Le roman « voulez vous mourir avec moi » évoque la rencontre entre deux personnes: un tueur en série et une jeune fille solitaire. Principalement centré sur leur relation, il propose au lecteur une atmosphère étrange, qui constitue sa particularité.

        Dès le début du roman, le ton est donné. La description du meurtre d’une jeune fille nous dévoile un homme violent et sadique, usant aussi bien de la violence psychologique que physique. On découvre le mode opératoire du tueur. Il installe un climat de confiance avec la victime, se montre tendre et rassurant, avant d’annoncer, gardant toujours le même ton qu’il va la tuer. Il déchaîne ensuite sa violence.
        Les scènes évoquées dans le roman sont intenses, difficiles à lire. Cependant, le choix d’une narration externe à la troisième personne permet un recul au lecteur qui les rendent « supportables ». Difficile d’éprouver de la sympathie pour ce personnage, malgré, les failles qu’il laisse paraître le long du roman, au contact de la jeune fille. Même si on apprend à connaître son identité, sa vie et ses motivations, il reste tout de même aux yeux du lecteur, un meurtrier, froid et insensible.

        La jeune fille, difficile à cerner, semble être un être solitaire. Son insensibilité le rapproche de lui. Suicidaire, elle se moque de ce qui peut lui arriver. C’est sans doute pour cela qu’il lui laisse la vie sauve. Elle s’attache à lui, jusqu’à devenir dépendante. Ils ne se quittent plus et la relation qui s’établit entre eux la galvanise.

        Le récit raconte avec simplicité leur vie de couple. On aurait vraiment l’impression de découvrir un couple ordinaire, si ils n’évoquaient pas les souvenirs du tueur et leurs planifications de meurtre. Ces propose s’insèrent dans leur vie et dans leurs conversations avec un naturel assez troublant. En effet, l’auteur alterne à la perfection les moments de la vie quotidienne et les confidences malsaines entre les deux amants, sans que ce ne soit choquant ou perturbant pour le lecteur.

        La relation entre les amants gagne peu à peu en profondeur et en  complexité.
        Elle le suit sans poser de question, est prête à tout pour lui. Il joue avec elle, lui fait mal, la pousse à bout pour mieux tester ses limites.
        Ensemble, ils ajoutent un degré supplémentaire à la violence, et sortent du mode opératoire habituel. Leur seule motivation paraît être le besoin de tromper l’ennui… Pourtant, on sent qu’il y a bien plus que cela, comme un jeu pervers et sadique, où les conséquences n’ont aucune importance. Pourtant, ils seront rattrapés par les conséquences de leurs actes qu’ils ne  regretteront à aucun moment.

        L’auteur possède une plume fluide qui rend le roman plus léger et agréable à lire, malgré un sujet lourd. Il apporte une touche de fraîcheur dans ses dialogues, en s‘appuyant sur les plaisirs simples du quotidien. Le roman se lit par conséquent rapidement. L’envie de ne pas le lâcher  prend également le dessus, car on se demande comment cette histoire peut finir… et la fin laisse perplexe. Bien qu’elle ne soit pas incohérente, elle reste inatendue. Elle surprend et déstabilise, un peu comme le fait l’ensemble du roman.

        En conclusion: difficile de dire si j’ai aimé ou non ce roman. Je l’ai dévoré et j’ai apprécié ma lecture, pourtant il m’a laissé un goût d’amertume une fois terminé, car tout y est noir et sans espoir.

        _________________
        Lectures en cours :
        Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
        Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
        Revenir en haut Aller en bas
        Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
        Contenu sponsorisé




        MessageSujet: Re: [éditeur] French Pulp   

        Revenir en haut Aller en bas
         
        [éditeur] French Pulp
        Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
        Page 1 sur 1

        Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
        Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
        Sauter vers: