Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les écrits d'Illion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Les écrits d'Illion   Sam 21 Juin - 13:30

Sur ce fil, venez découvrir les écrits d'Illion, ses avancées. Vous pouvez commenter ou l'encourager...

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)


Dernière édition par Malka le Mar 2 Juin - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Lun 25 Mai - 19:46

Coucou ^^

Je ne sais pas trop si c'est le bon endroit et si j'y ai ma place mais je voudrais partager avec vous des petites choses écrites récemment. Cela tient plus de l'extrait, de bouts de scènes que d'autres choses mais bon. J'ai mon idée sur ce à quoi ressemblerait l'oeuvre globale si elle venait un jour à aboutir et aussi de la place qu'occuperait ces scenettes (ça s'écrit comme ça ?). Je ne sais pas si cela débouchera sur quelque chose mais c'est venu comme ça et je ne voulais pas que ça se perde alors voilà. Dans l'immédiat, je voudrais juste vos ressentis et opinions sur la question.

Merci d'avance ^^
--------------------------------

- Fraulein, il ne m’appartient pas de vous commander mais je ne crois pas convenable pour une demoiselle comme vous de suivre dans une ruelle un homme à l’allure si douteuse.
- Convenable ? gloussa-t-elle. Mais que savez-vous des convenances, Monsieur ? N’est-il pas déjà inconvenant qu’une demoiselle comme moi vous adresse la parole ?
Le soldat se rembrunit. Bien que le ton fût insolent et moqueur, elle marquait un point : ils n’étaient que des envahisseurs, des occupants et, à moins de fonctions officielles directement en relation, personne ne souhaitait avoir affaires avec eux. Pire c’était mal vu.
- Allons, Monsieur ! Votre intérêt semble sincère et, je dois le dire, touchant. Mais je suis une grande fille et je suis tout à fait capable de déterminer par moi-même ce qui est convenable ou pas. Ne vous faites donc pas tant de soucis !
Mutine, elle avait agité un pan de sa veste en cuir pour se faire de l’air dans la chaleur étouffante de l’été. Le geste eu pu paraître anodin, s’il n’avait vu briller sous le bras, l’espace d’un fugace instant, un revolver et le manche d’une dague, le tout accompagné d’un gracieux mouvement du poignet pour mettre son index devant sa ravissante bouche, lui intimant de ne rien dire. Il pouvait également voir, derrière la malice de ses yeux, briller une froide détermination, sans failles, ni obstacles. Assurément cette jeune femme qui semblait perdue dans la ville, voilà quelques instants, n’était pas n’importe qui. L’homme sourit. Il n’y avait effectivement pas à s’inquiéter, et même il la verrait très prochainement débarquer dans son bureau à n’en pas douter.
- Vous avez raison, Fraulein. Passez un bon séjour dans cette ville.
Il salua et tourna les talons, son aide de camp à sa suite, et poursuivit sa route vers la Préfecture. Le maraud, lui, avait observé la scène, de loin mais sans se tourmenter : si la fille avait été assez naïve pour accepter de le suivre sans hésitations, il ne risquait pas qu’elle se range à l’avis d’un de ses sales uniformes noirs. Il ignorait encore que la victime ce serait lui.

---------------------------------------------------------------
Elle était là. Il le savait. Il ne pouvait en être autrement. Son image le hantait depuis cette fugace rencontre au coin d’un grand boulevard et d’une sombre ruelle. Il devinait sans peine ce qu’elle était : un assassin ou un tueur à gages, qu’importe le nom. Ces deux professions étant autorisées et réglementées dans le Royaume d’Ambervale, l’Empire avait simplement exigé d’en assurer le contrôle afin, d’une part, de ne pas mécontenter une population guerrière par tradition et, d’autre part, de pouvoir empêcher les tentatives d’assassinat qui, à coup sûr, ne manqueraient pas de tomber sur les officiers comme les soldats. Ce qui impliquait que les membres patentés de la très puissante Guilde Sanglante devait forcément venir déclarer leurs activités et matériels devant le Responsable du Bureau de Surveillance. Autrement dit, lui, Friedrich von Haëndel.
Il ne s’était pas trompé, bien sûr. Elle était là. Assise avec nonchalance sur une énorme malle en acier chromé, à le regarder avec ses yeux rieurs qu’il avait déjà vu. Des yeux qui pourtant disaient toute la peine et la souffrance endurées au quotidien, malgré les apparences. Il la contourna sans un mot, s’assit à son bureau, une simple table en bois qui ferait une bien maigre défense si elle décidait de tenter quelque chose, puis il saisit le dossier que lui tendait son secrétaire, suspicieux face à cette créature qui inspirait autant la défiance que la confiance par sa seule présence. En d’autres termes, l’air était lourd dans la pièce et la météo n’annonçait même pas d’orages avant au moins la semaine prochaine.
- Je constate Fraulein que votre « guide » -il insista sur le mot- a su vous conduire à votre destination.
- En effet, fit-elle sans se départir de son étrange sourire.
- Si vous êtes ici, c’est que vous êtes membre de la Guilde Sanglante et je vais supposer que cette malle, quoique proportionnellement incongrue, contient l’équipement que vous êtes venue déclarer.
- Comme je le supposais, vous êtes perspicace « Lieutenant » -elle appuya elle aussi le mot, ce qui le surpris et lui fit hausser un sourcil-, mais ne perdez pas votre temps à chercher mon nom dans vos papiers : il n’y figure pas. Nul ne connaît mon vrai nom et je ne le révèlerais à personne. Pour vous comme pour les autres je serais simplement « Lilian Harvey », membre affilié mais indépendant.
- Vraiment ? Nous verrons cela en temps utile « Fraulein ». Puis-je voir votre matériel ?
- Bien entendu !
Lilian se leva d’un geste souple, sautant presque de la malle et y appuya les mains à la manière d’un voleur en quête d’un passage secret vers son trésor. Des rouages émirent des cliquetis et vrombissements depuis l’intérieur de ce curieux parallélépipède rectangle, qui s’ouvrit et se transforma. À la vérité ce qu’il contenait, ou plutôt ce qu’il était capable de contenir, était impressionnant et dépassait l’imagination. Une armurerie ambulante venait littéralement de prendre place au milieu de la pièce. Le Lieutenant ne savait plus que faire ou dire. C’était la première fois, à sa connaissance, qu’un assassin possédait autant d’armes différentes. Il lui parut subitement étonnant d’être encore en vie et déglutit péniblement, un long filet de sueur froide dans le dos…
- Pas d’inquiétude, je n’en ai pas après vous…
- Plaît-il ?
- J’ai beau être ce que vous appelez un assassin, qui plus est affilié à la Guilde, je n’en ai pas moins des principes et un code d’honneur. Mes clients savent que le simple fait de venir me proposer une affaire et une grosse récompense ne garantit pas que j’exécute le contrat. À vrai dire je me moque de l’argent, seule la Justice m’importe.
- Vous conviendrez sans doute que le concept de « justice » varie grandement d’un individu à l’autre et qu’il est présomptueux de vouloir s’y substituer, n’est-ce pas ?
- Je n’ai pas dit que je souhaitais la remplacer. Et je me moque autant des lois humaines que de leur conception de la justice. Les gens viennent, me demandent de tuer une personne parce qu’elle a marché sur les fleurs du voisin ou n’importe quelle autre stupidité et appellent cela de la « justice ». Pas moi. Des dossiers comme ceux-ci, j’en ai tous les jours, des centaines par jour et j’accorde à chacun d’entre eux une enquête complète et minutieuse pour vérifier le bien-fondé de ce que l’on me demande. Votre cas, par exemple… Il revient souvent. J’ignore pourquoi mais beaucoup de personnes, certaines très haut placées, veulent vous voir mort. Pourtant vous êtes toujours là n’est-ce pas ?
Elle s’était déplacée et se tenait au-dessus du bureau, paumes contre le bois et son visage à seulement quelques centimètres du sien, les yeux dans les yeux… Il ne sut pas combien de temps s’écoulèrent ainsi, mais brusquement elle tourna les talons et s’en alla, un vague au-revoir à peine effectué d’une main désinvolte. Alors que la porte se refermait, il se rendit compte qu’il avait retenu sa respiration et ce plus qu’un humain ne pourrait le faire… Il pria pour que rien n’ait transparu et se remémora cette curieuse entrevue en jetant un œil à l’armurerie laissée là.
Oui, cette fille n’était vraiment pas n’importe qui pour oser avouer avoir reçu des contrats sur sa tête et ne pas paraître le moins du monde dérangée par d’éventuelles conséquences. Peu importe ce qu’elle appelait « justice », elle donnait l’impression que le monde lui appartenait et qu’elle en faisait ce qu’elle désirait. Pourtant ses yeux continuaient de l’intriguer, de même que sa manière de parler des lois « humaines ». Quelque chose n’allait pas et il sentait vaguement que ce quelque chose les liait tous les deux.
Il fut ramené à la réalité par son secrétaire, un jeune sergent compétent du nom d’Iñigo Compadre, qui demandait ce qu’il fallait faire de la malle, après avoir laborieusement retrouvé le mécanisme de rangement.
- Mettez-la avec le reste dans le Hangar des Scellés et surveillez cette « Lilian Harvey » de près.
- Entendu Monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 8:53

Voilà, j'ai tout lu !

Pour être honnête, ce n'est pas le genre de littérature qui me plait le plus, et l'extrait est trop court pour juger de l'histoire, de l'univers, tout ça. Par contre, c'est très bien écris, et ça se lit très bien et tout.

Agréable début, en tous les cas ! Tu comptes en faire quoi, un roman, une nouvelle ?

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 13:31

Si je parviens à aller au bout j'envisage de faire un roman. Mais là c'est vraiment deux courts extraits que j'avais en tête et que j'ai écris pour ne pas oublier. Ils sont situés plutôt vers le début, mais même ma chronologie est encore vague ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 14:28

Lol. Tu écris des passages situés à différents moments, et tu relis le tout chronologiquement ensuite, c'est ainsi que tu travailles ?

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 15:22

Je suppose ^^' En fait je travaille selon mon inspiration. Je sais à peu près quels sont les points de départ et d'arrivée (en général plus le départ que l'arrivée d'ailleurs ^^") et pour le reste je suis dans un flou cosmique. J'imagine que c'est pour ça que je n'ai jamais réussi à finir quelque chose de cet ordre XD Je devrais peut-être essayer de déterminer le but de mes personnages avant d'écrire leur histoire T-T... J'suis pas très douée comme auteure je crois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:08

Déjà la femme est très bien caractérisée. Le ressenti est bien transcrit, les scènes agréables à la lecture. ce sont de bonnes bases pour mettre en place tes préparations avant de continuer. Tu n'es pas obligée d'avoir un plan détaillé, mais tout au moins l'essentiel. tu connais la méthode flocon ?

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:12

Ah oui je n'émettais pas une critique, je trouve la manière de faire surprenante, mais cela peut donner un cachet intéressant et original à l'oeuvre dans son ensemble, je ne sais pas ^^

Faudrait voir comment cela progresse, mais franchement, pourquoi pas ?

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:17

Pareil de mon côté. Chacun ses recettes. Le tout dans est de garder une cohérence et suffisamment de liant, mais tant que Muse est là Smile .

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:24

@ Malka : non je ne connais pas la méthode flocon. Je n'ai jamais lu ou ne me suis jamais intéressée aux "méthodes" d'écriture. Tout simplement parce que je ne pensais pas écrire un truc "sérieux" ou aboutir à quelque chose. Et le problème dans ma "méthode" c'est que Muse est capricieuse TT_TT

@Ninik : j'avais bien saisi que tu ne critiquais pas. En même temps je demande un avis donc si ce que vous dites ne me plait pas je ne peux m'en prendre qu'à moi-même ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:29

J'ai rebaptisé le fil pour qu'on puisse discuter ici exclusivement de tes écrits sans s'emmêler les pinceaux. Wink

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:32

C'est une méthode bien sympathique pour s'éclaircir les idées sur son roman et savoir où on va, pas forcément contraignante.
Perso, je fais l'inverse, je lis plein de méthodes et ne m'inspire que de ce qui m'intéresse. point par point, j'arrive à avoir ma propre façon de faire qui me convient et change selon le roman en cours (plusieurs projets en cours).
Je créerai un fil pour la méthode en question si ça peut être utile.

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mar 2 Juin - 16:34

Cool, merci ^^

D'en discuter comme ça, ça me donne des idées, l'envie d'essayer d'en apporter plus pour vous permettre de situer un peu l'univers. J'ai aussi relu mes textes et je me suis aperçue que j'avais fait des trucs incohérents par rapport à l'idée de base de l'extrait ! ^^'

Je vais voir si je peux proposer de nouvelles choses rapidement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Mer 3 Juin - 19:34

Nouvel extrait (très court) ^^ !

"C’était étrange à observer. Là, au milieu des passants, une tornade secouait ses formes lascives dans la poussière du chemin. Les vents tournants avaient soulevés les millions de grains de sable. La chaleur suffocante de ce bel après-midi avait fait le reste et, aux observateurs attentifs, c’était révélé un petit tourbillon, aussitôt aperçu, aussitôt disparu, petite mereille de la nature toujours surprenante.
Lilian faisait partie de ces observateurs. Le temps avait une valeur différente pour elle, ce n’était donc pas inhabituel qu’elle semble dans le vague, comme perdue, au milieu du monde. Mais il avait appris que ce n’était pas le cas. Rien, pas même les plus petits détails, ne lui échappait et ce que les autres prenaient pour de la rêverie n’était au final qu’une tactique pour amener sa cible à la croire vulnérable et à baisser la garde. Il avait pu la voir à l’œuvre, notamment ce fameux jour où elle fait irruption dans son quotidien…"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Lun 15 Juin - 10:28

Un court extrait. Tu reste dans le ton. Toujours agréable à lire.
Bon courage pour la suite de l'écriture.
Go, go,go !!! On attend l'extrait suivant Wink


_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Lun 15 Juin - 12:07

Je développe petit à petit le concept de mon histoire et je m'achemine vers quelque chose qui pourrait être sympa ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Lun 15 Juin - 14:58

Super ! Very Happy

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Illion

avatar

Féminin Messages : 203
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 26
Localisation : Gisors, Normandie

MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   Lun 15 Juin - 15:08

Regardez (enfin lisez plutôt ^^') ce que j'ai retrouvé en faisant du rangement dans mes clés USBs ! ça demande probablement quelques retouches pour le raccorder de manière cohérente aux autres extraits et au livre dans sa globalité mais ça apporte une eau nouvelle à mon moulin ! *enthousiaste* \o/

Je verrais bien ça comme un genre de "10 ans auparavant" ou quelque chose du genre ^^ Vos avis ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prologue : Le vent de la folie

On raconte qu’un jour une étoile solitaire mourut là-haut dans le ciel lointain, une étoile qui avait éclairé un petit univers radieux et prospère pendant des milliards de siècles. Que vous importe cette étoile me direz-vous ? C’est que l’on raconte beaucoup de choses sur cet astre étrange : qu’il était triple, à la fois lune, soleil et éclipse, qu’il ne pouvait pas mourir, qu’il avait une forme qui passait pour semblable à la nôtre… et de nombreuses autres histoires encore toutes plus incroyables les unes que les autres. Mais le temps de conter ces faits n’est pas encore venu. En revanche il nous faut évoquer ici même ce qu’il advient après la disparition de la Trinité astrale… Car cette disparition va avoir de très lourdes conséquences sur le peuple qui bénéficiait de sa protection, à commencer par une angoissante plongée dans les ténèbres et le chaos.

Les Eolians – car tel est leur nom – est un peuple à la physionomie et à la moralité changeante, en perpétuel mouvement. Affiliés aux nuages, aux courants aériens et aux étoiles, ils sont extrêmement influençables, malléables comme de la pâte à modeler. Un environnement lumineux leur assure une bonne moralité et un environnement sombre une mauvaise. De par sa nature ce n’est pas un peuple qui reste fort et unis face à l’adversité, pliant plutôt comme le roseau de la fable.
Or donc puisque les divinités de la lumière avaient subitement disparu, remplacées par le Chaos Originel, aussitôt leur tempérament mua. De calme quoique lunatique mais inoffensif, il devient hargneux, violent, avide de sang et de pouvoir et ce au détriment des autres espèces de leur univers et autour. Autrefois totalement pacifique, le peuple ailé se mit à faire la guerre avec ardeur, constance et zèle, assujettissant, au nom d’une prétendue supériorité de leur espèce, tous les êtres vivants qui croisent leur route. Et leur petit monde autrefois simple et paisible Royaume des Vents devint un puissant et implacable Empire du Ciel et des Nuages. Rien ne semblait pouvoir les arrêter dans la folie qui s’était emparée d’eux…

On raconte qu’un jour un vieillard, un esclave pris en marge d’un monde isolé nommé Terra et possédant le don de voir l’avenir, affirma qu’on verrait bientôt une nouvelle étoile. Une étoile sombre et rouge sang qui sèmerait la mort et le désespoir sur son passage avant de devenir, une fois le chaos vaincu, un nouveau soleil, chaud et éclatant.
Interrogé – amicalement cela va de soi – par les Eolians sur sa prédiction, le vieil homme aurait ajouté que ce nouvel astre ne pouvait être qu’un hybride : forcément Eolian pour avoir la légitimité nécessaire au retour de la paix parmi Ceux-de-l’Air mais fatalement abâtardi par une autre espèce pour avoir la force morale de résister au Chaos, un être toujours en équilibre au bord du gouffre et portant sa propre existence comme un fardeau inexpugnable… Ceux-de-l’Air se mirent donc à chercher ce métis qui pourrait leur causer du tort, à eux, et à leur maître. A ce jour l’on sait qu’ils n’ont pas trouvé mais les rumeurs les plus folles ont circulé. Il paraitrait même que le Gardien des Morts, autrefois du peuple ailé lui aussi, aurait quelque chose à voir dans l’affaire. Mais c’est hautement improbable n’est-ce pas ? Tout le monde sait que le Gardien ne se mêle pas des histoires des vivants et qu’il est soumis à l’impartialité et la neutralité la plus totale concernant les morts et leurs âmes, non ?

Mais alors on se mit à raconter qu’une jeune humaine avait reçu quelque chose de la Trinité et pourrait savoir où se trouve le nouvel astre tant attendu…


Chapitre 1 : Y a-t-il une seule chose dont vous ne soyez pas au courant ?

Terra était une petite planète-univers isolée dans l’immensité de l’espace, comme perdue – elle, son soleil et ses satellites – dans une gigantesque forêt après avoir quitté les chemins balisés. Les différentes espèces qui y vivaient, avaient développé une grande sensibilité aux flux de magie qui parcouraient ce monde. Chacun se trouvait donc affilié à un élément de la nature : le feu, l’eau, l’air, la terre bien sûr, mais d’autres aussi plus rares et étonnant comme le son, la gravité, la foudre, la lumière ou les ténèbres etc… Cependant il arrivait parfois que des individus naissent incapables d’en user.

Lilian Harvey était de ceux-là ou tout du moins en donnait-elle l’air car jamais à ce jour on ne l’avait vu en utiliser. Elle compensait allègrement par de vastes et rares connaissances sur tout ce qui concernait la magie, ses flux et sa manière d’interagir avec le réel. A vingt-quatre ans la jeune fille, bien qu’officiellement étudiante à la prestigieuse université intermondiale d’Ambervale, était en réalité bibliothécaire et archiviste en chef au sein de l’établissement. Un poste à plein temps qui ne l’empêchait pas, malgré tout, de suivre des cours dans la très réputée section « Assassinat et renseignements » du Département des Affaires Intersticielles de l’Académie.
Autrefois simple école de magie, la faculté s’était considérablement développée au fil du temps jusqu’à accueillir tous les types de formations possibles et imaginables. On venait même d’y créer un département pour étudier ce qu’on appelait la « causologie » c’est-à-dire comprendre comment et surtout pourquoi une cause A entraînait un effet B sans que personne usa de magie pour y parvenir. La section « Assassinat et Renseignements » (le AR comme « Arhhhh ! » quand on est poignardé dans le dos) a été créée voilà maintenant trois bon siècles lors de la première (et heureusement la dernière) guerre civile que connut le Comtat Ambré dont Ambervale fut la capitale. Face à la nécessité de faire comprendre son point de vue à l’autre une bonne fois pour toute, les dirigeants prirent la décision de former des gens de discrétion. Le conflit fut vite régler mais la réputation de ces premiers éléments traversa les frontières et depuis tous les pays envoient des orphelins y apprendre à bien se tenir en société, malgré un taux d’échec mortellement élevé.
Comme la plupart des élèves de la filière, Lilian commença à y étudier dès son plus jeune âge. Mais malgré tous ses efforts, ses résultats dans les matières d’action étaient juste suffisants pour ne pas être expulsée. Elle préférait les livres et la tranquilité et fréquentait souvent, par fantaisie, les cours de lettres et de langues. On le tolérait, aussi bien la direction que parmi le corps enseignant, car après tout c’était une collecteuse d’informations hors pair qu’on ne parvenait pas à prendre en défaut. C’est aussi pour cela que le directeur l’avait nommée à la tête du Département Bibliothèque et Archives. Un directeur qui venait de la convoquer de manière urgente dans son bureau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calimero-s-chronicles.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les écrits d'Illion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les écrits d'Illion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Club d'écriture :: Vos écrits-
Sauter vers: