Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Editeur] Editions Retrouvées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: [Editeur] Editions Retrouvées   Lun 30 Juin - 9:45



Editions retrouvées




Les Éditions Retrouvées vous proposent de découvrir ou redécouvrir des livres qui ont résisté à l'épreuve du temps, des trésors que nous souhaitons vous faire partager.

Nous avons choisi pour vous les plus beaux romans de la littérature française et étrangère, les meilleurs suspenses, les documents qui ont marqué notre époque et les incontournables de la littérature régionale. Vous lirez ou relirez avec délice Jean d'Ormesson, Mary Higgins Clark, Anny Duperey, Gilbert Bordes, Michel Drucker et bien d'autres... Ils ont tant de choses à vous raconter !

Pour ces textes de qualité, une édition soignée s'imposait. Au-delà du bonheur de lecture, vous pourrez offrir nos ouvrages ou enrichir votre bibliothèque à un prix séduisant.

Nous espérons que vous aurez autant de plaisir à lire nos livres, que nous en avons eu à les publier.

Bonne lecture !



  • Site : http://www.editions-retrouvees.fr/

  • Facebook : https://www.facebook.com/pages/Editions-Retrouv%C3%A9es/286536324710278?fref=ts



_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Lun 30 Juin - 9:49



Le Bal des célibataires, de Michel Peyramaure





1919, la Paix est revenue. Cécile, l'héroïne de L'Orange de Noël, a appris que sont mari était mort dans les tranchées. La femme qui le lui annonce s'appelle Sylvaine. Elle aussi a aimé Pierre. Puisqu'il n'y a plus d'hommes au village. Cécile et Sylvaine, devenues amies, prennent ensemble l'initiative extraordinaire d'organiser un grand bal où seront invités tous les célibataires de la région. Avec un seul objectif susciter les rencontres, vaincre la solitude et le chagrin, que les couples se fassent et que la vie reprenne ses droits ! Une histoire émouvante, iconoclaste et joyeuse, une magnifique leçon de vie.



  • Genre : drame historique

  • Nombre de pages : 296

  • Format : papier






_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Lun 30 Juin - 9:51

Le Bal des célibataires, de Michel Peyramaure

Critique de Delcyfaro (à lire aussi sur son blog ici)

J'avais adoré le roman l'orange de noël lu il y a quelques années et beaucoup aimé également l'adaptation télévisée de ce livre, du coup la suite de cette histoire ne pouvait que m’intéresser.

Nous retrouvons donc Cécile notre institutrice, dans ce petit village de Corrèze où elle enseigne et où elle vit. La guerre est finie, Pierre son mari n'est pas revenu du front et elle se retrouve seule pour gérer la propriété familiale et s'occuper de l'enfant qu'elle a eu avec lui.
Malvina, la petite fille dont elle avait encouragé et soutenu les études a grandi, est la narratrice de cette histoire qui met en scène la vie de Cécile et de son entourage dans cette période difficile de l'après-guerre.
Il ne faut pas oublier que nous sommes en 1919, la guerre est terminée mais elle a tellement apporté de drames que son empreinte est encore très largement palpable et même visible. De très nombreuses femmes sont veuves et les hommes disponibles peu nombreux. L'idée de génie de Cécile et de son amie Sylvaine est bien celle d'organiser un bal des célibataires dans ce coin reculé de la Corrèze espérant ainsi ramener des hommes et la vie dans ce petit village, un peu l'ancêtre de Meetic quoi...

Mais rien n'est simple, les hommes présents ne sont pas forcément tous des princes charmants et l'arrivée de l'ingénieur chargé des travaux d'installation de l'électricité, en mettant une rivalité entre Cécile et Sylvaine va attiser les rancœurs, la haine et les souffrances.

C'est un roman qui se lit très bien, plein de douceur, de tendresse, d'affection et de bons sentiments mais aussi d'une certaine violence car la vie est difficile dans ces campagnes privées des hommes disparus à la guerre. En même temps Cécile est toujours ce même personnage fort de l'orange de noël, qui porte à bout de bras tout le modernisme et la liberté d'agir et de s'exprimer des femmes.
Malvina, l'ex sauvageonne, est aussi un personnage remarquable de femme qui décide de sa vie, de son avenir et de ses amours.
Sylvaine est cette femme libre qui débarque de sa Lorraine et l'amitié qu'elle noue avec Cécile va être mise à rude épreuve avec la venue de Robert l'ingénieur qui apporte la modernité électrique mais aussi un vent de fraîcheur et d'amour dans la vie de ces deux femmes.
Après, certes on peut trouver que l'auteur ne nous évite pas certains clichés, une certaine mièvrerie et quelques longueurs mais il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un roman dit de "terroir" vraiment très agréable à lire et que le plaisir de retrouver Cécile et Malvina n'a pas de prix. Sans négliger la qualité remarquable de l'écriture de Michel Peyramaure qui nous embarque complètement.

Je suis vraiment enchantée d'avoir retrouvé les personnages de l'orange de Noël, ce roman délicieux qui est resté imprégné dans ma mémoire et de les avoir accompagnés dans leur nouvelle vie de la période de l’après-guerre.

Un grand merci aux Éditions Retrouvées et à Au cœur de l'Imaginarium pour ce délicieux partenariat.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Mar 8 Juil - 7:41



Chiens perdus sans collier, de Gilbert Cesbron





Des hommes, des femmes, animés par une vocation irrésistible, se penchent sur les pauvres gosses dont la famille est indigne et sur ceux, plus malheureux encore, qui n'ont pas de famille du tout. Le " juge d'enfants " est un personnage caractéristique et bien mal connu de notre époque. Dans ce livre, Gilbert Cesbron le fait vivre et agir. Son problème, c'est celui de chaque père envers ses enfants, celui de chaque homme face à cet univers fermé et si souvent lucide : le monde des gosses. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre. – avec Editions Retrouvées.



  • Genre : drame

  • Format : papier




[/center]


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Mar 8 Juil - 8:06

Chiens perdus sans collier, de Gilbert Cesbron

Critique de Coccinelle

Je tiens à remercier le forum Au Cœur de l’Imaginarium ainsi que les Editions Retrouvées pour ce partenariat.

L’auteur de Chiens perdus sans collier nous raconte d’une part la vie de jeunes enfants au sein d’orphelinats et d’autre part la justice qui met en œuvre des moyens pour leur donner un meilleur avenir et les remettre dans le droit chemin. C’est une histoire très touchante car chacun d’entre-eux a un lourd passé. S’ils sont très unis entre-eux, ils restent assez sauvages vis-à-vis des adultes.
Ce livre est du genre littérature Générale. Gilbert Cesbron nous rappelle un problème de société, celui des enfants d’après-guerre venant d’un milieu défavorisé. Certains ont été abandonnés, d’autres sont délinquants et ont déjà eu des démêlés avec la justice malgré leur jeune âge. Différents professionnels tels que des éducateurs, des psychiatres et des juges  mettent tout en œuvre pour tenter de leur offrir un avenir. Ils devront faire preuve de beaucoup de patience et de fermeté afin de mener à bien ce projet qui ne se terminera pas toujours par une réussite.

Cette histoire m’a beaucoup touchée car on ne peut pas rester insensible au destin de ces enfants mais également à celui de ces adultes qui donnent beaucoup de leur temps pour leur préparer un avenir, au risque de délaisser leur famille. Toutefois, le style de l’auteur ne m’a pas séduite, j’ai peiné pour lire ce roman. Je ne saurais expliquer la raison, mais j’ai été souvent perdue au cours de certains passages. Ce que j’ai ressenti à la lecture de ce livre, c’est d’avoir suivi l’histoire au travers des yeux d’un personnage sans pour autant comprendre qui il était. J’ai également bloqué sur des mots ou des phrases qui évoquaient du patois, un langage d’autrefois dont les mots me sont inconnus.

Je trouve la nouvelle couverture du livre très belle, la photo de ces deux garçonnets résume très bien l’ensemble du récit. Le titre peut paraître sans relation avec le résumé mais il est vite évoqué dans le roman et y prend tout son sens. La quatrième de couverture laisse présager une réalité bien difficile à vivre autant par les enfants que par la justice.

Pour conclure, J’ai aimé ce livre. Il m’a montré toute l’implication qu’emploie la justice pour réussir sa mission et sur son dévouement à placer les jeunes enfants dans des orphelinats afin de leur accorder une nouvelle chance pour une vie plus décente. Toutefois, je reste déçue par le style d’écriture employé. J’ai souvent été désorientée et j’ai eu du mal à poursuivre sereinement ma lecture…

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Mer 16 Juil - 9:32



Des vents contraires d'Olivier Adam





Depuis que sa femme a disparu, Paul vit seul avec ses deux jeunes enfants. Il espère faire peau neuve en s’installant à Saint-Malo.
Depuis que sa femme a disparu sans plus jamais faire signe, Paul Anderen vit seul avec ses deux jeunes enfants. Mais une année s’est écoulée, une année où chaque jour était à réinventer et Paul est épuisé. Il espère faire peau neuve par la grâce d’un retour aux sources et s’installe alors à Saint-Malo, la ville de son enfance.
Dans ce livre lumineux, aux paysages balayés par les vents océaniques, Olivier Adam impose avec une évidence tranquille sa puissance romanesque et son sens de la fraternité.



  • Genre : drame

  • Nombre de pages : 304

  • Format : papier






_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Mer 16 Juil - 9:33

Des vents contraires d'Olivier Adam

Critique de Mél DequoijemeMél

Un livre qui m’a embarqué du début à la fin dans le monde de Paul Anderen, un univers assez noir, où il ère à la recherche des réponses sur la disparition de sa femme, ne croyant pas à la thèse avancée par la police, il veut savoir où est sa femme, et il espère que tout redeviendra comme avant. Un univers où il regarde ses enfants grandir sans leur mère et où il essaye de les rendre à nouveau heureux sans leur mère. On le découvre alcoolique, déprimé, et sans ses enfants il se serait laisser aller.
On s’attache aux personnages, on se laisse entraîner dans ce roman, on espère que tout va s’arranger pour le mieux, et puis on sait, ce n’est pas la réponse qu’il voulait, ce n’est pas non plus la pire des réponses, partir sans se retourner, c’est entre les deux, c’est horrible aussi mais ça va quand même lui permettre de « classer l’affaire » et de « reprendre » sa vie avec ses enfants, en ayant enfin les réponses pour aider à avancer sur le chemin de la vie. C’est un livre avec beaucoup de sentiment. Une histoire très touchante, qui laisse un goût de tristesse vis-à-vis de ces deux enfants qui espèrent toujours revoir leur maman, et aussi vis-à-vis de cet homme que la vie n’a pas épargné. C’est un livre qui m’a beaucoup émue.

Autant j’ai aimé l’histoire, autant j’ai eu du mal avec le style d’écriture. Il y a quelques passages qui m’ont paru brouillon, avec un gros manque de ponctuation, pas de virgule quand il énumère une liste de choses et ce à chaque fois qu’il y a une liste. Ce qui parfois oblige à relire la phrase pour mettre soi-même la ponctuation pour mieux la comprendre. Je note aussi la « non traduction » des propos en anglais. Je ne lis pas l’anglais, ça m’aurait aidé d’avoir la traduction. Certes c’est juste trois phrases dans tout le livre, mais ça compte quand même pour le lecteur.
Beaucoup de paragraphe sont long, trop long, il y a beaucoup trop de description et ça noie le lecteur, ce n’est pas utile à la compréhension de l’histoire, c’est juste une description trop approfondie du lieu ou de l’étape dans laquelle en est l’histoire. Parfois il y a aussi des phrases de dialogue dans le paragraphe, sans ponctuation pour amorcer le dialogue. Or cette ponctuation avec retour à la ligne aurait permis de casser le long paragraphe descriptif et ainsi d’aider le lecteur à la compréhension de la lecture.

Même si l’histoire est prenante, l’écriture n’aide pas le lecteur dans l’avancée de sa lecture.

C’est une histoire sentimentale que j’ai beaucoup apprécié et j’espère voir le film.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Sam 19 Juil - 9:37

Des vents contraires d'Olivier Adam

Critique Aurel629

Lorsque j’ai postulé pour ce roman, j’avais hâte de lire comment un père pouvait lutter contre les mauvais coups de la vie. Comment après la disparition aussi brutale et mystérieuse de sa femme, un homme pouvait-il gérer la solitude, ses enfants, sa maison. Pourquoi a-t-il fallu mêler à cette histoire, l’alcool, le sexe et la dépression!
Paul Anderen vivait paisiblement avec sa femme et leurs deux enfants, Clément et Manon, lorsque celle-ci a disparu brutalement. La police pense qu’elle est partie parce qu’elle en avait assez de cette vie monotone que lui proposait son mari. C’est aussi l’avis des proches de Paul. Ce dernier décide alors d’aller vivre dans sa ville d’enfance : Saint Malo. Là-bas, il travaille avec son frère et sa femme, couche avec sa voisine et se dispute avec l’institutrice de sa fille. Il ne se montre pas disponible pour les enseignants de ses deux enfants et passe le trois quart de ses heures de conduite (il est moniteur d'auto-école), à se balader dans les dunes ou à boire un café dans un bar ! Ses nuits, il ne dort pas paisiblement ou mal, il boit dans son salon jusqu’à être ivre mort.
Oui, ce roman est pour moi une grande déception ! Pourquoi faut-il que le portrait de Paul soit si négatif. Il oublie Noël, boit tel un ivrogne, et couche avec sa voisine qui apparaît et disparaît un peu comme çà. J’ai eu beaucoup de mal à suivre ses aventures qui partent un peu dans tous les sens. Il m’a fallu à de nombreuses reprises faire des retours en arrière pour comprendre le fil de l’histoire. De plus, un nombre important de passages n’ont pas lieu d’exister. Ils m’ont fait penser à ces interminables romans dont les descriptions sont aussi inutiles que longues. De plus, certains passages sont pleins de fautes d’orthographe qui modifient le sens des phrases, et là encore, j’ai dû faire des retours en arrière. La plume est lourde et maladroite. Je connais Olivier Adam car j’ai lu Je vais bien ne t’en fais pas, et j’avais adoré ce roman qui était beaucoup plus fluide et plus léger. J’aurai tellement aimé rencontrer un Paul courageux, fort, qui s’acharne à vouloir connaître la vérité sur ce qui est arrivé à son épouse. C’est généralement le portrait des femmes dont les maris partent. Même si c’est dur, ces femmes se battent chaque jour, et j’aurais voulu que Paul soit fort et non le personnage que j’ai retrouvé dans ce roman. Un certain nombre de personnages ne me semble pas utile. Justine, une élève de l’auto-école disparaît, et elle réapparaît chez Paul comme par enchantement. Elle est la baby-sitter de ses enfants. Bréhel, un autre élève, n’apparaît qu’à la fin. Le déménageur est finalement un homme qui rencontre des problèmes et que Paul aide. Et j’en passe. Ce livre m’a donné l’impression d’être brouillon, comme si on n’avait pas fait le tri dans ses idées.
Je semble dure avec ce roman mais il promettait tellement, ou j’en attendais tellement. Il y a des papas très courageux qui gèrent très bien le départ de leur femme et qui expliquent à leurs enfants qu’ils ne savent pas où est leur maman et qui se démènent pour les rendre heureux. Paul donne l’impression d’être lâche et alcoolique. J’aurais voulu voir l’image positive de ces papas, étant donné qu’Olivier Adam a choisi de mettre un homme au cœur de ce roman. Je suis donc passée à côté.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   Mer 6 Aoû - 9:24

Le Bal des célibataires, de Michel Peyramaure

Critique de ChocolatCannelle

Les éditions Retrouvées proposent des titres connus, qui ont eu un certain succès, dans une nouvelle édition grand format. Le partenariat entre cette maison et le forum Au cœur de l'imaginarium comprenait ainsi un roman que j'ai lu lorsque j'étais au collège, Chiens perdus sans collier ou encore un roman d'Olivier Adam (auteur dont j'ai lu trois livres et que j'ai eu le plaisir de voir il y a deux ans je crois dans la bibliothèque de ma petite ville). Autre livre proposé par les éditions Retrouvées : Le bal des célibataires. Un titre qui m'a interpellé, de même que l'illustration de couverture, une danse paysanne. Un roman du terroir, avec un aspect sentimental sans doute. Pourquoi pas en essayer la lecture ?
Je ne connais pas L'Orange de Noël dont il est fait mention dans l'avant-propos. Et donc pas le personnage de Cécile que nous retrouvons dans ce Bal des célibataires. Il n'est cependant pas indispensable d'avoir lu l'un pour lire l'autre.
Cécile est l'institutrice du village. Elle n'est pas le sujet principal de cette histoire, mais un des personnages. Le thème central est la renaissance d'un petit village de Corrèze dans l'immédiat après-guerre. Le village a payé un lourd tribut à la grande guerre, les hommes sont morts ou portés disparus. Les femmes sont veuves, doivent élever seules des enfants, tenir leur exploitation. Une situation difficile. Une des femmes, dès le début du récit, tente de se suicider alors qu'elle est prête à accoucher une nouvelle fois...
Malvina, sœur de Pierre (le mari de Cécile), est la narratrice. Elle vit épisodiquement au village, dans la maison de Cécile. Son regard place donc une certaine distance avec les faits.
Nous suivons à travers le roman quelques familles, quelques personnages clés. Des femmes du village (Emma qui dirige l'école catholique, autrefois ennemie de Cécile qui s'occupe de l'école laïque, devenue depuis son amie, La Jacotte, Cécile bien sûr,...), des jeunes filles (Angélique, qui doit « se fiancer avec le Christ » selon l'expression qu'elle utilise, Flavie, sœur de Malvina, couturière sans grande ambition malgré son talent,...), le maire, le curé (le nouveau, mais aussi l'ancien, revenu au village longtemps après la fin de la guerre). Il y a aussi Sylvaine, qui, venant à pied de Lorraine, arrive un soir devant la maison de Cécile et ne quitte plus le village. Elle a hébergé et aimé Pierre... Jalousies, rivalités, mais aussi amitié entre ces deux femmes. Pour le souvenir de Pierre, et pour l'ingénieur chargé de relier enfin le village au réseau électrique.
La renaissance du village passe par plusieurs initiatives. L'école du soir pour les femmes, afin que celles-ci apprennent à lire. Sur l'impulsion de Sylvaine, des cours d'éducation sexuelle ont même été proposés... Sylvaine, à la fin du roman, imagine la création d'une guinguette. Mais l'initiative qui change radicalement le cours des événements, c'est la tenue du bal des célibataires. Des couples se forment, plusieurs hommes travaillent la terre ou reprennent une activité artisanale.
L'opposition systématique de croyants fanatiques, menés par le curé et par la mère d'Angélique, peut faire sourire. Ainsi, que l'oppositions à la pratique d'une danse comme le tango ! Que d'oppositions à la tenue de ce bal !
La formation de couples ne se déroule cependant pas sans heurts. La postière tombe ainsi sur un homme mal intentionné... Un homme, cru mort, revient prendre ses droits dans sa maison et dans le lit d'une femme qui a donné son cœur à un autre...
Le Bal des célibataires est un roman plein de fraîcheur, agréable et facile à lire. D'un point de vue technique : on peut souligner pour les personnes qui ont une mauvaise vue qu'il s'agit d'assez gros caractères. C'est le type de romans que lisait ma grand-mère, le type de romans que je lui offrais et que je lisais aussi, quand elle les avait finis. Le Bal des célibataires a ainsi pour moi un parfum de nostalgie.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Editeur] Editions Retrouvées   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Editeur] Editions Retrouvées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
Sauter vers: