Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Editeur] Rouge Sang Editions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: [Editeur] Rouge Sang Editions   Sam 12 Juil - 9:29



Rouge Sang Editions




« Rouge Sang » : l’édition qui sent la poudre.
Notre maison est spécialisée dans l’édition de romans noirs, de polars et de thrillers.
Notre ambition est à la fois d’offrir aux lecteurs des textes soigneusement choisis par notre équipe, d’une qualité optimale grâce au choix de prestataires de qualité et de permettre aux auteurs d’être rémunérés de manière décente.
Notre vision de ce métier, de ses évolutions actuelles et du potentiel des marchés émergents, est celle d’axer le plus gros de notre énergie sur le développement de l’édition de livres en formats numériques, tout en proposant également aux lecteurs des versions papier d’excellente facture en format poche, disponibles essentiellement en vente directe, mais aussi sur les salons du livre ou événements similaires auxquels se rendront nos auteurs.
Il ne s’agit nullement d’un boycott des libraires, qui sont des professionnels que nous affectionnons, mais du constat des réalités financières d’engagement et de rentabilité de ce type diffusion qui ne correspond pas à nos priorités de prévision d’investissement. Ce type de vente n’étant financièrement rentable que pour les éditeurs traditionnels fermement installés et possédant un large pouvoir d’investissement, donc de diffusion en librairies, nous parions dans un avenir proche sur des collaborations innovantes et complémentaires de ces derniers avec des petites mais pertinentes structures comme la nôtre. Notre objectif principal est, à terme, la diffusion des œuvres de nos auteurs, en formats numériques, en France mais également à l’international sur les marchés porteurs.
Cette politique économique, qui correspond aux évolutions de l’édition moderne constatées à l’étranger, fait de « Rouge Sang » une structure résolument novatrice.
Nous sommes également une des rares maisons d’édition spécialisées dans le domaine du « Noir » à être entourés d’experts du domaine policier et criminel, permettant de laisser toute leur liberté de création aux auteurs, mais leur offrant les ressources et conseils pour une cohérence réaliste dans la rédaction de leurs œuvres.
Cette qualité est également un gage de crédibilité pour les adaptations télévisées, cinématographiques ou théâtrales si le format de l’œuvre s’y prête.
Nous publions également des témoignages, romancés ou non, des acteurs de ces univers.

Les fondateurs :
Après des carrières solo chacun de leur côté, des bas-fonds parisiens aux zones rebelles africaines, des amitiés allant de bikers barbus et tatoués, prince tchadien et rocker sioux, voyous ou ambassadeurs, loosers anarchisants et empereurs industriels japonais, du bleu police à toutes les nuances de camouflages militaires, du trafic de drogue à celui d’influences internationales, de journées de chantier à la direction d’une usine de textile, de salles d’autopsies à celles de chargements d’avions russes aux pilotes fin-saouls, de nuits comme barman-videur aux salons présidentiels, passant par les bars de Montreuil, les plateaux de télévision et les réunions du Medef, Estelle Taburiaux (Editrice) et Marc Louboutin (Auteur) font désormais équipe pour cette nouvelle aventure de publication de polars et romans noirs bien corsés.
La légende dit même qu’une polonaise en lit dès le petit-déjeuner… Comme tous les amoureux de récits de toutes les nuances de sombres au noir total, marqués d’une tâche essentielle de rouge sang.



  • Site : http://www.rouge-sang-editions.com/

  • Facebook : https://www.facebook.com/RougeSangEditions?fref=ts



_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Rouge Sang Editions   Sam 12 Juil - 9:31



L'Echiquier d'Howard Gray de Florent Marotta





Après un carnage à l’explosif dans le métro parisien, la France vit dans la terreur d’un terroriste Iranien ; Racheed Al’Wesan. La police piétine. Alors comme elle en a pris l’habitude pour pallier à son manque d’effectifs et de moyens, elle fait appel à un partenaire privé pour l’aider. C’est ainsi que l’ ombrageux et alcoolique Gino Paradio, lieutenant défroqué de la Police Judiciaire, devenu détective désargenté, se voit confier des recherches par son ancien chef de service.

Des terroristes islamiques, des tueurs à gage, un conseiller présidentiel, un mercenaire, un hacker, des criminels sordides, un patron du CAC 40, la mafia calabraise : Gino Paradio, dit « le Pit’ » va devoir abandonner une vengeance personnelle pour débrouiller l’écheveau compliqué de cette traque sanglante à l’ennemi public N°1.

Mais comment distinguer, sur l’échiquier, les pièces blanches des noires, et qui sont les joueurs ?



  • Genre : thriller

  • Nombre de pages : 486







_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Rouge Sang Editions   Sam 12 Juil - 9:34

L'Echiquier d'Howard Gray de Florent Marotta

Critique de ninik

Florent Marotta semble aimer les complots gouvernementaux. C'est ce que l'on peut penser en se plongeant dans sa bibliographie, avec Infection réalité 2.0 et Projet T. Et ce n'est pas L'échiquier d'Howard Gray qui viendra contredire cette impression.
Les Editions Rouge Sang, spécialisées dans le polar, offrent donc une occasion de découvrir cet auteur et son jeu d'échec machiavélique. Car le titre est terriblement bien choisi, proposant un complot, imaginé par un puissant homme d'affaire, qui se voit comme l'éminence grise du pays, et construit son plan comme un jeu d'échec. C'est, avouons-le, avec un peu d'appréhension que je me suis lancé dans cette lecture, les manipulations à grande échelle étant facilement ratées, et souvent, les révélations finales font s'effondrer le fragile château de carte bâtis par l'auteur.
Autant être immédiatement clair, le scénario imaginé par Florent Marotta est excellent. Assez classique finalement, il fait cependant froid dans le dos par sa crédibilité, et tient en haleine jusqu'à une conclusion à la noirceur délicieuse qui évite la happy-end toujours déplaisante dans ce genre de contexte.
L'Echiquier d'Howard Gray envoie donc un ancien flic, devenu privé à la poursuite du plus dangereux terroriste apparu depuis longtemps, aussi insaisissable que meurtrier. Il s'agit d'un privé à la française, l'auteur s'en sortant très bien pour éviter l’amalgame, même si l'insistance de son personnage à ne pas se faire comparer à son homologue américain ressemble un peu trop à du martelage. Notre héros progresse un peu trop facilement, certes, mais le lecteur est habitué à ce qu'un personnage principal réussisse ce que les autres peinent à faire depuis bien trop longtemps. Il va mettre à jour une menace bien plus dangereuse qu'un « simple » terroriste, que ce soit pour le pays ou la paix mondiale, et ce danger glacera le sang du lecteur. L'idée est crédible, atroce, et ne pourra laisser personne de marbre.
Hélas, certaines choses empêchent l'Echiquier d'Howard Gray d'être plus qu'une lecture agréable, malgré son histoire excellente. Les personnages sont en effet caricaturaux, avec cet ancien flic au grand cœur mais colérique, un peu bad-ass mais pas trop, alcoolique à cause de ses soucis, rêvant forcément d'assouvir une vengeance face à un gangster qui lui aura pris les siens (et bien entendu, l'ouvrage lui en donnera l'occasion). Il vit dans le passé et ne comprend rien à l'informatique (à tel point que c'est parfois peu crédible, car difficile d’exercer, à notre époque, son métier, sans au moins quelques notions en la matière). Pour combler ses lacunes, il s'associe à l'étudiant geek classique, et ils vont démanteler ensemble ce réseau criminel. A cela s'ajoute l'ancien collègue forcément intéressé par sa carrière et un peu pourri, et la vieille voisine gentille et faisant bien la cuisine.
Le récit, lui aussi, manque parfois de subtilité, avec par exemple, ce moment où notre héros se retrouve complètement saoul à ne plus savoir où il est, après à peine quelques bières. Même si elles sont belges, la séquence est difficilement crédible. Mais ce qui gène le plus, c'est hélas le style de Florent Marotta, qui se révèle souvent assez lourd. L’enchaînement des phrases manque de fluidité, et l'auteur, dans le but évident de construire un univers visuellement reconnaissable et réaliste, s'attache régulièrement à nous décrire foultitude de détails inutiles qui alourdissent le récit, chaque action prenant parfois un temps fou. Et si décrire un lieu est important, savoir qu'un personnage, pour répondre au téléphone, déplie le clapet, appuie sur le bouton, etc, n'est pas forcément utile. Dommage aussi qu'un certain nombres de fautes soient restées dans le texte. En effet, un grand nombre de "leurs" sont au pluriel, alors qu'ils auraient dû être au singulier, et une erreur de concordance des temps (un verbe au présent au milieu d'une phrase au passé) se rencontrent durant la lecture.
Au final, L'Echiquier d'Howard Gray donne envie de suivre son auteur, qui a d'excellentes idées scénaristiques. Ne reste qu'à espérer qu'il améliorera son écriture et la qualité de ses personnages, car un mauvais style rend difficile le meilleur des scénarios. En l'état, ce roman est une lecture plaisante, mais la déception ne peut que saisir le lecteur en se disant qu'il aurait pu être bien plus.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel


Dernière édition par ninik le Jeu 31 Juil - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 38
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Rouge Sang Editions   Sam 12 Juil - 9:37

L'Echiquier d'Howard Gray de Florent Marotta

Critique de yuya46

Dès le premier chapitre, tu es happé par l’histoire, tu te demandes tout de suite ce qu’il se passe… Pourquoi cet homme est-il enfermé, maltraité, drogué dans cette cellule ? Les premières questions apparaissent, tu es déjà captivé.
Ensuite tu passes à autre chose en rencontrant Gino Paradio, notre personnage principal, un ancien flic gentiment congédié après l’horrible meurtre de ses parents par Vincent Senti, un mafieux. Maintenant il est agent de recherche privé et Arthy, un ancien collègue, lui demande d’enquêter sur Racheed Al’Wesan, le terroriste iranien du moment qui échappe encore aux forces de l’ordre.
 
Gino est un anti-héros, il boit, il râle, il s’énerve… Ses anciens collègues l’avaient même surnommé « Le Pit’ » pour le pitbull, cela veut tout dire sur son caractère. Mais comment le détester avec son passé ? Nous avons également Mourad qui lui ressemble beaucoup, il est lui aussi meurtri, triste et désespéré. Heureusement qu’à côté, nous avons Wired, le jeune informaticien, qui apporte un peu de légèreté et d’insouciance à notre petite bande
 
La couverture est sobre mais belle, elle intrigue. Pourquoi cette pièce noire est-elle toute seule face à toutes les autres ? Il me semble que c’est le roi mais je ne connais pas les échecs. Et puis la croix au-dessus est blanche, cela ne me semble pas normal…
On sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière ce livre car les lieux sont très bien représentés, détaillés, nous arrivons à nous les imaginer, comme les personnages. Je ne sais pas si ce sont des lieux réels ou fictifs mais quand il parle de l’autoroute A10 et de la sortie 10 Rambouillet, nous avons l’impression que l’auteur s’inspire de la France actuelle.
Bien entendu, il n’y a pas que des descriptions sinon le roman serait long. Le rythme de l’histoire est bien dosé, entre planque pour surveiller une ferme perdue dans la campagne, infraction pour récupérer des informations dans un ordinateur, évasion d’un camion en marche… Lorsque qu’il n’y a plus d’action, il y en a encore.
 
Et que dire de la fin, il y a un retournement de situation que je n’aurais jamais imaginé ! Je pensais tout naturellement que le méchant allait mourir, que ce serait la fête et voilà… mais l’habit ne fait pas le moine. J’ai adoré cette idée mais je ne vais pas en dire plus, juste vous tenter à découvrir ce livre !
 
Qu’est-ce que vous trouverez au final dans ce roman ?
Terrorisme, prisonniers, corruption, chasse à l’homme, complot, vengeance… Une véritable partie d’échec à ne pas manquer où les apparences sont parfois trompeuses.
 
Ma note : 8,5 / 10
 
Je remercie les Editions Rouge Sang et le forum Au Coeur de l'Imaginarium pour cette découverte. Moi qui ne suis pas roman policier ou thriller, j’ai été plus que ravie de découvrir ce livre.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Editeur] Rouge Sang Editions   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Editeur] Rouge Sang Editions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
Sauter vers: