Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Papier ou/et numérique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Papier ou/et numérique ?   Sam 9 Aoû - 12:32

Que pensez-vous du numérique ? Préférez-vous lire sur du papier ou le format vous indiffère ? À moins que vous n'ayez totalement adopté le numérique ?
Dites-nous votre avis sur la question !

Revenir en haut Aller en bas
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Lun 11 Aoû - 8:50

Pour ma part, pas de préférence, les deux ont leur avantage !

J'aime les livres papiers, qui me permettent d'avoir de belles bibliothèques, j'aime tourner les pages, ce genre de chose. Et surtout, j'aime me promener dans les rayons d'une librairie, regardant les nouveautés, et fouiner dans les étals des bouquineries, à la recherche d'une perle rare, d'un livre pas cher, d'un livre que je n'ai pas encore lu d'un auteur que j'adore...

Le numérique permet des achats immédiats, permet d'emmener un grand nombre de livres avec soi, et offre un confort de lecture similaire au papier.

Donc le format m'indiffère. J'avoue que quand j'achète un livre, je le fais surtout sur papier, gardant le numérique pour les partenariats ou pour les livres exclusivement en numérique (ah, french pulp ^^)

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Lun 11 Aoû - 14:44

Les deux !!!!
C'est vrai que tourner les pages d'un livre, le choisir et le reposer dans une belle bibliothèque, garde un charme particulier. D'au autre côté, le confort de la tablette est indéniable: légère, police et taille adaptable.

J'achète les livres qui me tiennent à coeur en version papier (je reste sur les valeurs sûres, sachant que le papier reste tout de même plus onéreux que le numérique). Je fais des découvertes en numériques, grâce aux partenariats et aux prix attractifs proposés par les petits éditeurs.
Après certaines maisons d'éditions ne proposent qu'une version soit papier, soit numérique, d'où la nécessité de conserver les deux.

J'aime alterner en général.

Par contre, je lis plus volontiers en VO, depuis que j'ai la liseuse (merci le dictionnaire intégré... que j'utilise de moins en moins au fil de mes lectures)

Des points positifs de chaque côté, je ne peux me passer ni de l'un, ni de l'autre.

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Maliae

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/06/2014

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Lun 11 Aoû - 21:57

Définitivement le livre papier. Une fois j'ai vu une personne qui disait "le livre ce n'est pas seulement une histoire", et c'est exactement ce que je ressens. Je lis sur ma liseuse, mais c'est vraiment pas mon tripe, je me dirigerai toujours plus facilement vers un livre papier. Parce que le papier c'est aussi tout ce qui enrobe l'histoire et moi sans ça, il me manque quelque chose. 
Le numérique c'est pratique. Mais ça retire le charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jetulis.wordpress.com/
Frei

avatar

Féminin Messages : 136
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 24
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 2:38

Je lis aussi bien sur les deux.

J'adore les livres papiers, et quand j'aurais assez de place, je me ferais une super-bibliothèque!

Mais le numérique a un aspect pratique, moi qui ne sort jamais sans un livre, je me vois mal porter toute la journée une intégrale du trône de fer Laughing Mais quand un livre me plaît, si la version papier est disponible, je l'achète! Ça me permet aussi de moins acheter de livres papiers qui sont assez onéreux, car il y en a certains que je n'ai pas aimé, et au final je me serais retrouvée avec un livre papier en trop, sans savoir quoi en faire... alors que là avec le numérique, je n'ai qu'à le supprimer!

Après il y a certains éditeurs qui tentent bien avec des prix vraiment bas, ça aide à franchir le cap. Mais certains éditeurs persistent à vendre leur livre papier à 17€ et l'ebook à 13€, et dans ces cas là, ça ne m'aide pas à "consommer", je vais plutôt me tourner vers l'occasion ou d'autres livres, d'un autre éditeur qui proposera des prix plus attractifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.ek.la
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 7:13

C'est clair que certains éditeurs osent tout, avec le numérique ! Quand je vois l'intégrale de l'épée de vérité à 150 euros en numérique (édition collector), franchement, je me dis qu'ils prennent des trucs pas catholiques... Mais bon, à voir tous les commentaires enjoués face à cela, ils ont raison d'en profiter vu que des gens sont prêts à dépenser 150 euros pour un fichier...

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 7:39

ninik a écrit:
C'est clair que certains éditeurs osent tout, avec le numérique ! Quand je vois l'intégrale de l'épée de vérité à 150 euros en numérique (édition collector), franchement, je me dis qu'ils prennent des trucs pas catholiques... Mais bon, à voir tous les commentaires enjoués face à cela, ils ont raison d'en profiter vu que des gens sont prêts à dépenser 150 euros pour un fichier...

Petite anecdote : l'ebook le plus cher sur Amazon coûte 8 688,05€  Laughing Mais bon contrairement à l'éditeur de l'Épée de Vérité, l'ebook en question est celui d'une encyclopédie de 17 500 pages qui déjà en version papier coûte 12 950,13€. J'imagine que c'est un livre rarissime, d'où le prix exorbitant, simplement je voulais partager l'information car ça paraît absolument dingue comme prix.   


Maliae a écrit:
Définitivement le livre papier. Une fois j'ai vu une personne qui disait "le livre ce n'est pas seulement une histoire", et c'est exactement ce que je ressens. Je lis sur ma liseuse, mais c'est vraiment pas mon tripe, je me dirigerai toujours plus facilement vers un livre papier. Parce que le papier c'est aussi tout ce qui enrobe l'histoire et moi sans ça, il me manque quelque chose. 
Le numérique c'est pratique. Mais ça retire le charme.

J'approuve la phrase "le livre ce n'est pas seulement une histoire" mais pour ma part je l'entends d'une autre manière : le livre n'est pas seulement une histoire que je tiens dans les mains, c'est une histoire que je vis pleinement car en l'espace d'un instant, je ne suis plus sur mon canapé, confortablement installée, mais dans cet univers décrit et qui me fait oublier la réalité.  drunken 
Pour moi, peu importe que le livre soit fait de papier ou soit un fichier, seul le contenu m'importe et non le contenant car ce n'est pas le contenant qui me transporte mais bel et bien le contenu. Alors certes, le papier possède une odeur tout comme une texture que le livre numérique ne possède pas, mais ces éléments sont tellement secondaires à ce qu'un livre peut m'apporter que lire l'un ou l'autre format m'est indifférent aujourd'hui.
Cependant, je trouve que certains livres gagnent à être lu via du papier. Je pense notamment à des livres comme Le Sacrifice des dieux qui se présentent comme des carnets de bord, des journaux intimes, car le papier donne une autre dimension au récit. Mais cette impression est sûrement due à l'époque dans laquelle je suis née car d'ici quelques générations, il paraîtra sûrement stupide d'imaginer un journal intime sous une autre forme que l'électronique.
Revenir en haut Aller en bas
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 7:49

Le contenant, parfois, vaut le détour... Je pense par exemple, aux Annales du Disque-Monde édition Atalante, à la couverture si belle... Voir toutes les tranches alignées dans ma bibliothèque, ben c'est beau ! Ou encore aux Princes d'Ambres, dont une édition reprend la même couverture, mais légèrement décalée, révélant un paysage de cauchemar au fil des tomes...

De plus, reprendre certains de mes livres, c'est replonger, en plus du contenu, dans une époque. Relire un Hawkmoon, et je revis ces vacances scolaires où, tous les jours, je me rendais à la fnac pour acheter un nouveau livre, que je passais le reste de la journée et la nuit à dévorer...

Pour ce qui est de ce livre rarissime... Il est rarissime pourquoi, parce qu'édité en peu d'exemplaires, parce qu'édition originale... Ou du papier rare, de belles illustrations à la main, ce genre de chose. A partir du moment où il passe en numérique, ben la rareté disparait. Plus d'édition originale, plus de papier rare, et certainement plus de rareté dans le nombre d'exemplaires, sauf si l'éditeur le crée lui même en en vendant qu'un certain nombre. Donc là encore, de l'arnaque !

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Maliae

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 04/06/2014

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 10:43

Citation :


Maliae a écrit:
Définitivement le livre papier. Une fois j'ai vu une personne qui disait "le livre ce n'est pas seulement une histoire", et c'est exactement ce que je ressens. Je lis sur ma liseuse, mais c'est vraiment pas mon tripe, je me dirigerai toujours plus facilement vers un livre papier. Parce que le papier c'est aussi tout ce qui enrobe l'histoire et moi sans ça, il me manque quelque chose. 
Le numérique c'est pratique. Mais ça retire le charme.

J'approuve la phrase "le livre ce n'est pas seulement une histoire" mais pour ma part je l'entends d'une autre manière : le livre n'est pas seulement une histoire que je tiens dans les mains, c'est une histoire que je vis pleinement car en l'espace d'un instant, je ne suis plus sur mon canapé, confortablement installée, mais dans cet univers décrit et qui me fait oublier la réalité.  drunken 
Pour moi, peu importe que le livre soit fait de papier ou soit un fichier, seul le contenu m'importe et non le contenant car ce n'est pas le contenant qui me transporte mais bel et bien le contenu. Alors certes, le papier possède une odeur tout comme une texture que le livre numérique ne possède pas, mais ces éléments sont tellement secondaires à ce qu'un livre peut m'apporter que lire l'un ou l'autre format m'est indifférent aujourd'hui.
Cependant, je trouve que certains livres gagnent à être lu via du papier. Je pense notamment à des livres comme Le Sacrifice des dieux qui se présentent comme des carnets de bord, des journaux intimes, car le papier donne une autre dimension au récit. Mais cette impression est sûrement due à l'époque dans laquelle je suis née car d'ici quelques générations, il paraîtra sûrement stupide d'imaginer un journal intime sous une autre forme que l'électronique.

J'approuve mais, je voyage mieux et je m'immerge mieux avec un livre papier qu'avec ma liseuse. Je sais que je revivrai plus tard l'histoire en traversant ma bibliothèque et en touchant les livres, en me rappelant leur usure, leur couverture, leur odeur. Ca ne m'arrivera jamais avec ma liseuse. Pareil pour le partage, j'aime exposer mes livres, montrer ce que je lis, montrer que je lis, avec ma liseuse impossible, je ne me vois pas l'allumer et dire "tiens regarde", mouais. Un ficher reste impersonnel, un livre papier a toute une vie, une histoire, un partage. 
Je comprends qu'on aille vers l'électronique, je comprends la facilité, que ce soit plus pratique, je comprends qu'au final on a les mêmes histoires, mais je le ressens ainsi quand je lis un fichier plutôt qu'un livre, que j'y perds quelque chose. Ce quelque chose me manque beaucoup, alors je limite mes lectures numériques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jetulis.wordpress.com/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 10:53

C'est toujours rigolo, de mon côté, la tête des gens, parfois, quand ils voient la couverture de certaines livres que je lis ^^

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 11:34

Je serais plutôt l'inverse. Je sors ma liseuse à l'extérieur, car je ne veux pas montrer ce que je lis. Les livres papiers restent bien au chaud à la maison.

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 11:38

J'aime bien faire peur aux gens, mon côté gothico/taquin ^^

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 11:43

Je me doute.  Wink 

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 12:05

Je suis comme Malka, je n'éprouve pas le besoin d'exhiber ce que je lis car je n'aime pas que l'on me dérange durant ma lecture. Alors on pourra me dire que cela forge des rencontres grâce à des discussions etc, mais les seules interactions que j'ai eu avec d'autres personnes lorsque je lis un livre en public c'est au choix : l'indifférence, un sourire, "oh mon Dieu mais pourquoi tu lis ça, il est énooooorme ce bouquin !".

Concernant les illustrations, il est vrai que sur un liseuse qui ne possède que le noir et blanc, ce n'est pas toujours l'idéal, mais sur tablette il n'y a pas tellement de différence avec le papier. Ah si, l'aspect "rare" mais bon à part si l'illustration est dédicacée, le livre en rupture d'impression, ou l'illustration unique au monde entier, pas de quoi en faire un foin.

Mais je crois que le plus gros argument des gens sur le papier c'est le désir de collection derrière l'achat. Il n'y a qu'à voir à quel point les gens aime partager le nombre de livres que contienne leur pile à lire, cela devient limite un concours, une fierté d'avoir tant de livre sur les étagères alors que le quart n'est même pas lu.
Alors oui, cela fait chic d'avoir une bibliothèque, mais encore que je trouve cela plus reluisant d'avoir une bibliothèque peuplée de livres anciens, possédants une couverture atypique ou bien du cuir, plutôt qu'une énième couverture faite par photoshop (aussi belle soit-elle).
Mais bon, le problème de ce comportement compulsif, c'est qu'au final, c'est le lecteur qui est victime de cette addiction. Les éditeurs en jouent même en changeant les couvertures en cours d'édition, rééditant les anciens tomes d'une saga avec les nouvelles couvertures mais en ne continuant pas avec les anciennes, comptant ainsi sur le côté maniaque des acheteurs compulsifs qui aimeront avoir une belle bibliothèque. Ces lecteurs se verront contraints par leur esprit d'acheter et racheter les tomes d'une même saga pour le plaisir de montrer leur belle bibliothèque.

Bien sûr, tout cela n'est que mon humble avis et contrairement à ce que vous devez penser en lisant ces lignes, je faisais justement partie auparavant des personnes qui achètent multiples livres sans les lire, se confortant que cette action n'est pas inutile en se répétant cet adage bien connu : "Oui mais au moins, lorsque je voudrai le lire, je l'aurais sous la main !" Jusqu'au jour où on m'a ouvert les yeux sur mon comportement. Depuis, je n'achète que les livres que je souhaite lire sur le moment, le plus souvent en numérique pour éviter d'encombrer davantage l'appartement.
Alors oui, aujourd'hui j'ai revendu beaucoup de livres que je possédais, ne gardant que ceux ayant un lien purement personnel et ceux ayant véritablement une couverture d'exception (style ancien, jolies reliure, tout cela). Le reste, ce n'est plus que du numérique. Vous trouverez sûrement cela triste, mais chacun sa façon de fonctionner, si vous êtes heureux avec la vôtre, je suis heureuse avec la mienne. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 12:41

Déjà, ayant une maison, avec une petite pièce totalement dédiée à mes étagères, plus pas mal de murs où je peux les mettre, je n'ai pas de problème "mon Dieu pas de place", plutôt "mince va falloir retourner acheter une étagère".

Ensuite, je vois mes enfants commencer à fouiner dans les étagères, venir me demander s'ils sont en âge de lire tel ou tel ouvrage, et je n'aurais pas ce bonheur, que dis-je, cette fierté, avec le numérique (et je ne me retrouverais pas avec des enfants qui, chaque fois qu'ils croisent un dessin d'orang-outan, me regarder en faisant "ook", référence magnifique aux Anales du Disque-monde)

D'ailleurs, niveau couvertures, les Anales sont loin du photoshop, et franchement, les avoir en couvertures papier, c'est un bonheur !

Ensuite, bien qu'ayant moi aussi pas mal de livres pas encore lus (mais que je lirai hein, ne tirant pas de fierté particulière d'avoir plein de livres pas lus), ces livres sont dans un endroit à part, et mes étagères remplies de livres lus.

Après encore une fois, j'aime et papier, et numérique, je ne comprends pas trop le mépris de l'un ou de l'autre, les deux offrant divers avantages, et la lecture sur liseuse étant très confortable.

Et bien que n'achetant pas plusieurs éditions d'un même livre (bien que j'en ai racheté certains, égaré lors d'un déménagement quelconque, ou prêté à un indélicat qui ne me l'a jamais rendu), j'aime posséder un livre avec une couverture antérieure à une adaptation cinématographique, ce qui m'évite l'affiche du film en couverture.

J'ai, personnellement, toujours rêvé (un rêve remontant bien avant que je puisse envisager qu'on pourrait lire sur une liseuse) avoir une pièce dédiée aux livres. Dans mon rêve, les étagères montaient jusqu'à un plafond très haut, avec des échelles pour l'atteindre, et un fauteuil confortable en son centre pour lire les ouvrages. J'ai revu mon rêve de manière plus réaliste, mais je suis heureux de l'avoir concrétisé, heureux d'avoir certains livres qui me suivent depuis que je suis ado, et que je peux transmettre à mes enfants maintenant...

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 13:37

Je parlais bien évidement à titre personnel car pour tes arguments :

1) Je suis loin d'être entièrement posée à un endroit définitif, pouvant déménager prochainement et même dans les années à venir. Accumuler des livres serait donc une erreur car cela fait beaucoup de carton bien lourd pour pas grand chose finalement. Un livre, surtout un poche donc la couverture varie selon les éditeurs, n'a en soi que peu de valeur à moins qu'il ne possède une particularité toute personnelle (mais je l'ai déjà signalé dans mon précédent post).

2) Je n'ai pas d'enfants. Après je comprends le désir de vouloir faire connaître des auteurs, des livre,s mais je ne vois pas en quoi le numérique serait forcément un frein à cette découverte. Cette histoire de fierté c'est une prolongation du désir de collection "Vois ma bibliothèque et soit impressionné par sa grandeur".

3) J'ai peut-être fait une généralité sur les couvertures, mais honnêtement, une illustrations comme celles des Annales du Disque-Monde n'ont pas de valeur rarissime. La même image sur ordi ou tablette possède la même qualité graphique. Après le point de vue du toucher est personnel, bien entendu.

4) Et combien de personnes sont réellement dans ton cas ? Soyons réalistes, de nos jours les gens achètent bien plus de livres qu'ils n'en lisent véritablement, même si ces mêmes acheteurs sont de gros lecteurs. Nous vivons dans un monde matérialiste, voilà tout. C'est le plaisir de posséder, même si le livre en question sera encore dans le magasin ou sur le net dans un mois, non, il nous le faut tout de suite car même si on ne le lit pas à sa réception, au moins on l'aura tout prêt. Faut pas se voiler la face, beaucoup de personnes ont ce raisonnement (pas toutes, bien entendu).
J'avais même un prof de fac très cultivé, très érudit qui disait qu'il possédait une pièce consacrée à sa bibliothèque, elle était immense. Souvent, ses invités lui demandait s'il avait tout lu. Il répondait "même pas, la moitié". Et pourtant il en avait déjà bien avalé des bouquins et parmi toutes ses étagère,s plusieurs ne contenait que des livres lus. Pourtant, sur tous les livres qu'il possédait, le pourcentage de livres lus était bien plus faible que le pourcentage de livre à lire.
Faut pas monter au créneau dès que ce point est abordé, faut l'assumer, c'est tout. Après tout, c'est quand même mieux d'acheter des livres en pagaille que d'acheter des clopes ne serait-ce que d'un point de vue santé, mais je ne continuerait pas sur ce terrain car je risque déjà rien qu'avec ces propos de me faire foudroyer par les fumeurs qui passeraient par là. Simplement, il faut également admettre qu'il est dommage de collectionner autant de livres qui ne seront jamais lu alors que l'on a si peu de temps pour lire ce que l'on voudrait.

5) J'aime également les deux. Je n'ai aucun mépris pour l'un ou l'autre, si tu as compris cela ce n'était pas mon intention. Je voulais simplement exposer le fait que de nombreux arguments en faveur du papier sont surtout dû à une habitude de consommation. J'ai d'ailleurs affirmé auparavant que certains livres prennent une autre dimension en format papier.

6) Oui je comprends le désir d'avoir une belle illustration plutôt que la reprise d'une affiche. J'ai eu le même sentiment avec les "intégrales" du Trône de Fer. Cependant, il n'empêche pas que cette tactique de changer sans cesse de couverture arrange bien les éditeurs : ceux qui sont fans de la série ou du film repèreront plus facilement le livre et seront tentés de le lire et ceux qui veulent d'autres couverture seront prêt à racheter le livre s'il le faut rien que pour ça.

7) Oui la bibliothèque qui va jusqu'au plafond fait rêver beaucoup de lecteur. Moi également, étonnant, non ? La bibliothèque du dessin animé La Belle et la Bête par exemple est magnifique. Cependant dans les fait,s j'en reviens à mon premier point : tant que l'on ne possède pas une attache stable, un bon salaire, il est difficile de se trimballer des kilos et des kilos de livres à chaque déménagement.
Après pour la transmission des bouquins aux enfants, ça c'est l'instinct parental qui parle : transmettre son patrimoine à sa progéniture. Je ne conteste pas, c'est normal. Chacun transmet ce qu'il souhaite à sa descendance, et si c'est le goût de la lecture tant mieux ! Je n'ai jamais critiqué cela.

Enfin, il me semble que j'aurais dû insister sur le point qu'auparavant j'avais ce raisonnement matérialiste. Ainsi, je comprends ce comportement, en aucun cas je le dénigre, le méprise ou que sais-je encore. Cependant, ayant changé de point de vue mais ayant traversé cette passe, je suis tout de même un minimum concernée et capable de pouvoir porter un jugement sur ce que j'étais.
Mais je le répète JE VOUS COMPRENDS. Simplement, mes habitudes ont changées et aujourd'hui cela me fait rire de voir des gens qui possèdent ce comportement, mais attention, quand je dis cela me fait rire, je ne veux pas dire rire dans le sens de moquerie.
Nous partageons la même passion : lire. Ce n'est pas pour autant que nous l'appliquons de la même manière, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 13:54

Oulà, j'ai l'impression qu'on s'est mal compris. Je n'ai certainement pas mal pris tes paroles, ni pensé que tu parlais en généralités. Toi comme moi exposons notre avis.

Et pour avoir déménagé une paire de fois ces dernières années, je t'avoue que j'ai parfois regretté (et mes potes aussi) de ne pas lire qu'en numérique^^. Maintenant, à moins que ma vie prenne un tournant bien déplaisant, je ne déménagerai pas. Ma chérie est propriétaire, et donc on va rester là^^

Ainsi, quand je disais que je ne comprenais pas le mépris affiché pour l'un ou l'autre format, je ne parlais pas de toi (cela ne se percevait pas dans tes paroles) mais plein de gens ont un mépris pour l'un ou l'autre (plus facilement pour le numérique d'ailleurs), ce que je ne comprends pas. J'alterne, parce que j'aime bien de temps en temps tourner des pages, mais sorti de cela, je ne vois pas de différence dans le confort de lecture

Cependant, je me permets de reprendre certains de tes points, avec lesquels je suis en désaccord !

Des couvertures Atalantes foisonnent et, même si elles ne sont pas rares, elles sont magnifiques (je citais le Disque-monde, parce que je suis un fana de cette série, mais toutes leurs couv sont magnifiques), et je parlais aussi d'une autre maison d'édition, avec les princes d'Ambre. Et franchement, une couverture d'un livre numérique, c'est moche ! Je le vois, quand je prends ma liseuse je ne m'attache jamais à la couv. C'est noir et blanc, souvent moche, et c'est dommage.

Et pour ce qui est de mes enfants, bien entendu je peux leur prêter ma liseuse (c'est arrivé une fois). Mais pour leur prêter ma liseuse, il faut que je leur montre les livres, qu'ils aient accès à internet pour voir les résumés, etc. L'avantage du papier n'est pas de leur donner envie d'avoir plein de livres, mais, ils voient un titre qui les interpelle, prenne le livre, lisent le résumé, regardent la couverture et, si cette opération leur donne envie d'ouvrir le livre, viennent me voir pour savoir s'ils sont en âge de découvrir cette lecture. Opération impossible avec une liseuse

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Frei

avatar

Féminin Messages : 136
Date d'inscription : 04/06/2014
Age : 24
Localisation : Basse-Normandie

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 14:10

Je n'ai pas d'enfants, mais j'ai un petit frère de 10 ans qui est déjà bien entouré avec les nouvelles technologies, et j'essaye un maximum de lui faire lire des livres papiers (il a adoré J.R.R Tolkien, J.K Rowling, Adams Douglas...). Mais quand on part en vadrouille et que la route est longue, je lui passe ma liseuse, pour lui faire comprendre l'utilité du numérique (ce que je souhaite lui faire comprendre: on sort, on ne peut pas se permettre d'emmener un tas de livres, la liseuse est utile pour les voyages), mais aussi le plaisir de lire un livre papier (ce que je souhaite lui faire comprendre: chez nos parents, la liseuse n'est pas utile, il y a déjà des tas de livres papier à lire, il ne risque pas de sortir pour une longue route, le livre papier ne l'encombrera donc pas dans la journée).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatime.ek.la
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 14:12

Je pensais que tu avais mal pris mes propos avec les mots d'introductions d'idées (déjà, ensuite, enfin). J'avais un peu l'impression que tu voulais me dire "Bon alors déjà ça, voilà hein"  Enfin bref, tu vois l'idée Laughing 

Oui pour le mépris des formats je suis d'accord. Quoique je le vois bien plus envers le numérique qu'envers le papier. Mais j'imagine que d'ici quelques années ce sera l'inverse. J'imagine déjà les futurs gosses : "Du papier ? Pfff t'es tellement has-been !"   

Pour les illustrations c'est pour ça que j'ai parlé de tablettes et non pas de liseuses. Petite différence ^^ Parce qu'en noir et blanc, oui je confirme, ça perd son essence car les couleurs ont été choisies avec soin et les nuances de gris font perdre de la saveur. Cependant, sur tablette ou ordi, avec la couleur, là même s'il n'y a pas le toucher, il y a tout de même la représentation exacte au niveau graphisme, coloration etc. Mais bon, le souci avec l'ordi et la tablette c'est que ça bousille les yeux je trouve pour la lecture prolongée de texte noir sur blanc (à part si l'outil possède un bon calibrage de lumière évitant le blanc ultra pétant lavable en machine et la baisse de luminosité qui te donne l'impression que t'as plus de batterie).

Pas faux pour le rapport livre/enfant. Mais une fois de plus, je pense que c'est une question de génération. les gosses surfent de plus en plus tôt sur le net alors je pense que plus tard, ils leur paraitra plus simple d'aller justement voir le résumé sur le net.

D'ailleurs le rapport enfant/lecture me fait penser que s'il y a bien un domaine où le numérique peinera à remplacer le papier c'est dans la littérature jeunesse. je ne parle pas des livres pour jeunes enfants style Roald Dahl ou ado style Hunger Games, car ça pas trop de différence avec un roman pour adulte question support. Je veux plutôt parler des albums et livres pop-up. J'ai pu voir des albums magnifiques qu'il serait impossible à transposer en numérique, par exemple ceux de l'auteur Antoine Guilloppé.
Ses livres possèdent des pages illustrées mais les pages qui les côtoient sont découpées de telle sorte que le livre renvoie une certaine image, puis lorsque l'on tourne la page, on découvre autre chose. C'est peu clair, je le sais, alors voici un exemple :
Ma Jungle:
 
Bref, impossible à retranscrire en numérique.
Revenir en haut Aller en bas
Malka

avatar

Messages : 1185
Date d'inscription : 28/05/2014

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 16:05

Ce livre m'a l'air magnifique !

Mon garçon ne veut pas entendre parler de lecture numérique. Il veut du papier pour avoir un repère de ce qu'il lit, de ce qu'il lui reste à lire. Le numérique est trop abstrait pour lui et il adore les belles couvertures... j'attends encore quelques années avant de le convaincre d'alterner avec le numérique. Il faut dire qu'il a souvent de consoles et des manettes dans les mains, donc ça fait plaisir de le voir avec un livre. La lecture est donc pour lui, une pause nécessaire pour s'éloigner des écrans.

Le papier n'a pas dit son dernier mot, même si le numérique est une alternative complémentaire, plus ou moins importantes selon les personnes (en fonction de la situation de chacun et de sa personnalité).

Bref, je pense qu'ils peuvent coexister et que chacun peut lire à sa manière.

_________________
Lectures en cours :
Le crépuscule des rois (partenariat Rivière blanche)
Femme de Vikings (partenariat La Musardine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malka-re-v-alite.blogspot.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 16:14

Oui ce livre est sublime !

Je ne doute pas que le papier et le numérique coexisteront, ils le font actuellement, mais ce dont je doute c'est le temps que cela tiendra. Actuellement, nous sommes surtout des lecteurs ayant vécu le papier qui découvrent les possibilités pratiques qu'offre le numérique. Mais on peut voir que de plus en plus de jeunes et d'enfants tombent très tôt devant des écrans, pas forcément des liseuses. Du coup, je me dis que ce sera de plus en plus délicat de les mettre face à un livre de papier et que la façon de les mener à la lecture sera le numérique.
Je peux me tromper, mais je garde tout de même cette idée que petit à petit, le livre papier deviendra une antiquité comme les vinyles pour la musique : les nostalgiques continueront d'en acheter, on ne pourra les trouver que sur des brocantes ou dans des magasins spécialisés, ... Par contre, à quel moment on en arrivera là, cela demeure un mystère.
Revenir en haut Aller en bas
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   Mar 12 Aoû - 16:48

Quand je vois que ma belle fille m'a traité de vieux con parce que je me refuse au téléchargement pour des raisons éthiques, je pense aussi que dans quelques années, le papier sera has-been. Il co-existera encore, parce qu'il y aura toujours des "vieux" pour aimer le papier (ceci dit de manière ironique, je ne veux vexer personne, faisant partie des dits vieux ^^)

T'inquiète Cappu j'avais bien compris tout ça ! Sans doute que le soucis de l'écriture empêche de voir tous les sentiments, tout ça ^^

La mère de mes enfants interdit pour l'instant qu'ils aillent sur le net seuls ou qu'ils aient une adresse mail. Cela changera sans doute dans l'année, j'espère en tous cas, et à ce moment là, il est probable qu'ils iront lire les résumés sur le net, tout ça, mais je me plais à penser qu'ils auront toujours envie de fouiner dans ma bibliothèque^^

Un autre avantage du papier : les bouquineries. J'adore fouiner dans les bouquineries à la recherche d'une pépite, découvrir un livre que je ne connais pas ou autre...

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Papier ou/et numérique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Papier ou/et numérique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Salon de lecture :: Discussions générales sur la littérature et la lecture-
Sauter vers: