Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Editeur] Sexie by La Musardine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Lun 24 Aoû - 8:31

Femme de Vikings, épisode 5, de Carl Royer

Critique de Ninik

Au vu de la fin de l'épisode quatre, j'avais prédis que Femme de Vikings prendrait un tour bien sombre dans cette suite, et je ne me suis pas trompé. Mais ne brûlons pas les étapes !
Denisc et ses hommes sont capturés, et nous découvrons enfin la Reine Noire, et, en supposant son identité, j'avais tapé dans le mille. Nous retrouvons donc un protagoniste qui m'avait grandement manqué, mais qui a sévèrement évolué, basculant dans une immense folie. L'auteur reste flou en ce qui concerne les événements qui l'ont fait devenir la Reine Noire (puisque nous l'avions quitté mascotte) mais cela n'a pas grande importance. Carl Royer va donc nous présenter la captivité de Denisc, entre débauche et souffrance, et, encore une fois, l'auteur s'en sort à merveille pour ce qui est de nous enliser dans les pensées de son protagoniste.
En effet, avec son style si particulier, entre matraquage des mots, répétitions et autre, il nous fait entrer dans les pensées les plus intimes du jeune homme, nous montrant son excitation face à Nora, sa manière de ne pas réussir à lui résister (qui le pourrait, surtout quand s'ajoute à son esclavage sexuel la blonde viking, la véritable femme de notre chef viking, toujours amant de Nora ?) mais aussi sa honte, sa fatigue, son désespoir. Car Denisc devient un esclave et, même si, un temps, il pense que sa situation de pute de la reine n'est pas si déplaisant, Carl Royer est très doué pour que le lecteur partage ses sensations, quelles qu'elles soient (et Denisc souffre autant des traitements des Vikings, que des humiliations de Nora, que de la honte et de la culpabilité face à son excitation).
Ainsi, Femme de Vikings épisode cinq est bien plus sombre. Devant la situation de Denisc, ou face au sort de ses compagnons d'infortune, après qu'il ait dû baiser Nora devant l'assemblée, tout l'épisode est plongé dans cette obscurité. Sans la dévoiler, cette séquence (autant la scène de sexe que ce qui suit) tétanise et, comme Denisc, le lecteur se retrouve les sens enflammés tout autant que l'esprit horrifié. Un tour de maître, de Carl Royer, qui ne ménage pas son lecteur, le faisant osciller entre excitation et gêne, jusqu'à un final assez abominable, que tout lecteur masculin aura du mal à endurer, et difficilement prévisible. Pourtant, Denisc ne sera pas un souffre-douleur et une prostituée toute sa vie, et l'épisode se conclut d'excellente manière, et difficile de ne pas se jeter immédiatement sur la suite – et fin, le prochain épisode concluant cette excellente saga.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mer 26 Aoû - 7:04



Femme de Vikings épisode 6, de Carl Royer





Votre nouvelle série érotico-historique en six épisodes à tout petit prix !



Seconde moitié du IXe siècle, quelque part dans le comté de York. Terrifiés, bourgeois et paysans se terrent dans leurs villages : partout dans la campagne, débarqués sur le littoral comme chaque printemps, les Danois rôdent, pillent et violent. Emportée par la tourmente, Nora, jeune saxonne encore vierge, découvre le sexe et ses plaisirs face à l’ennemi juré. Les Vikings sont brutaux, insensibles, sans pitié. Pourtant, ils éveillent en elle des fantasmes dont elle n’avait pas soupçonné l’existence. Jusqu’où une paysanne retournée par le stupre peut-elle aller pour assouvir ses pulsions ? La loyauté, l’honneur, la raison… Ces mots ont-ils encore du sens face à l’appel du sexe ?



Épisode 6. Où les coupables payent leurs péchés au prix fort. Mais la débauche sexuelle est-elle une faute ?


  • Genre : érotique

  • Nombre de pages : 40

  • Format : numérique

  • Nombre d'exemplaires : 5





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mer 26 Aoû - 7:05

Femme de Vikings épisode 6, de Carl Royer

Critique d'Aelynah

Ou l'art et la manière de passer de victime à bourreau.
Denisc a réussi à s'enfuir mais il n'est pas parti seul, ou plutôt sans rien. Sous son bras, abrutie par une soupe de sauge, il emmène un trophée, son trophée, celle par qui tout est arrivé et qui lui ouvrira les portes vers le roi Saxon. Elle et son magnifique cheval espagnol, la reine noire, la putain du roi, celle qu'il désire et déteste à la fois.
Mais il se l'est promis, il l'aura sa vengeance et le roi Aelf.. la lui sert sur un plateau en lui offrant un poste de choix, un poste où les rôles seront inversés et où il fera tout pour qu'elle paie.

Autant la plume de Carl Royer n'a pas démérité au fil des épisodes, autant je l'avoue ces trois derniers épisodes du point de vue de Denisc m'ont laissé un arrière-goût d'insatisfaction.
Les scènes érotiques restent présentes et la situation guerrière du pays que, ce soit dans le quatrième ou ce dernier épisode, nous est décrite de façon succincte et à la fois suffisamment détaillée par rapport à notre épisode pour continuer à être dans l'ambiance.
Non, mon plaisir dans la lecture des frasques de Nora, petite pucelle devenue traînée à sa plus grande joie, et surtout sa plus grande jouissance, est retombé doucement sous les coups de boutoir de Denisc. Non pas qu'il soit moins ardu à la tâche, mais plutôt parce que le vocabulaire employé, les réactions plus masculines, m'ont beaucoup moins emporté dans le flux érotique.
Par contre, il est vrai que les scènes de bataille ont été rondement menées et écrites avec entrain et suffisamment de sauvagerie pour s'y croire. L'excitation de la bataille, l'élan collectif sous une même bannière, tout y était.
Donc voilà, je tourne les dernières pages sur une surprise ... de taille, et je reste dans l'ensemble satisfaite de cette série qui, au travers de scènes parfois crues et torrides m'ont fait découvrir les froidures du climat danois mais aussi la chaleur de leur couverture en peau.
Avec ces deux personnages différents, Carl Royer nous a offert deux points de vue et deux manières de réagir à l'invasion danoise. Deux poids, deux mesures qui nous ont transporté chacun à leur manière dans le stupre et la débauche.
Je remercie donc le forum Au coeur de l'Imaginarium pour cette découverte que je relirai avec plaisir les soirées fraîches pour attiser le feu en ma chaumière.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Jeu 27 Aoû - 7:40

Femme de Vikings épisode 6, de Carl Royer

Critique de ninik

Et voici la conclusion de Femme de Vikings, et là encore, Carl Royer trouve le moyen de me surprendre. Au vu de la fin de l'épisode précédent, je m'attendais à voir relater la fuite, la solitude du couple étrange formé par Denisc, notre narrateur, torturé entre sa haine et son désir pour Nora la reine noire, et donc elle, ancienne narratrice, devenue folle, obsédée par le sexe le plus avilissant qui soit, et la torture de ses anciens compatriotes.
Mais non, Carl Royer nous raconte ici l'arrivée en héros de Denisc auprès du roi saxon, et les tortures qu'il va infliger à Nora pour la faire craquer. Officiellement, il est chargé d'obtenir des informations sur les actions de son amant, roi des Vikings, mais officieusement, Denisc veut la faire plier, se venger et l'avilir, tout en profitant d'elle. Peu de sexe dans cet épisode, si ce n'est une première scène assez excitante, et la description de quelques moments glauques, dans les tentatives du narrateur pour vaincre Nora. Cependant, cette conclusion plonge le lecteur, par les yeux de Denisc, dans une grande bataille rangée, l'amenant doucement, avec des rumeurs, des craintes, des doutes, jusqu'au moment fatidique où Denisc se retrouve avec ses compagnons sur le champs de bataille.
Et si Carl Royer sait particulièrement bien décrire des scènes de sexe, il est très doué pour la guerre, preuve que l'auteur saurait écrire des récits dans d'autres genres. C'est ainsi une ambiance très sombre qu'il offre ici, peuplée de cette mémorable guerre pleine de bruits et de fureur.
Le lecteur pense donc savoir vers quoi nous dirige Carl Royer pour conclure sa série, et nous le suivons, collés aux pensées de Denisc, jusqu'à un hallucinant retournement de situation, fort logique finalement, et qui aurait dû être anticipé.
Carl Royer a bien changé de narrateur à partir de l'épisode 4, mais il est resté lié à Nora, tout comme le lecteur. Comment oublier la belle, l'indomptable, sulfureuse Nora ? Ainsi, comment ne pas applaudir cette conclusion où, même dans l'échec, elle gagnera, Nora étant Nora, l'inoubliable...
Femme de Vikings se révèle être une excellente série érotique mais pas que, qui mérite diablement le détour. Certes, les trois premiers épisodes sont les plus intéressants, mais la suite se révèle fascinante, brutale, violente, sombre, le changement de point de vue maîtrisé jusqu'au bout des ongles. Carl Royer est un excellent auteur, et je suivrai sans hésitation ses prochains récits, qu'ils soient érotiques ou non.


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Sam 5 Sep - 9:41

Femme de Vikings épisode 2, de Carl Royer

Critique de Malka

Les éditions La Musardine proposent le premier épisode de la série «  Femme de Vikings », gratuitement, ce qui m’a permis de la découvrir. Séduite par son originalité et son érotisme sulfureux, j’étais curieuse de découvrir la suite des aventures de Nora, jeune villageoise conquise par le charme bestial des envahisseurs. Son initiation au plaisir dans le premier épisode dévoile une jeune fille sachant ce qu’elle veut et qui l’obtient dans les bras de l’ennemi. Ce deuxième épisode reprend ses aventures au moment de sa fuite avec le prisonnier qu’elle a libéré. Leur départ l’emmène vers d’autres horizons.

L’originalité de la série repose sur un érotisme teinté d’exotisme et de brutalité. Les Vikings sont des hommes de carrure impressionnante, forts et puissants. Nous sommes bien loin de l’image caricaturale de l’homme d’affaire beau et riche, en vogue ces derniers temps. Cet aspect sauvage éveille l’imagination et les fantasmes. La barrière de la langue, qui ne permet aucun contact autre que physique, aucun échange, aucune promesse, permet d’intensifier des relations uniquement charnelles et dénuées de civilité. L’abandon au désir et au plaisir est total.

L’auteur entretient de plus une tension sexuelle latente et omniprésente. Le récit à la première personne, du point de vue de Nora le permet, car loin d’être farouche elle accepte, mais aussi recherche, cette soumission, ce plaisir avilissant, cette brutalité impérieuse qui chamboule ses sens.
Cette sensualité torride passe aussi bien par les scènes avec « son Danois », tel qu’elle l’appelle, et ses frères, que par une attente traduite par des gestes, des regards appuyés. Une attente renforcée par des journées d’abstinence qui rend Nora d’autant plus impatiente.
Dans cet épisode, elle brave d’autres interdits, découvre d’autres expériences, dont son initiation avec une femme aussi belle qu’intimidante. Il y a aussi une scène de viol, qui peut déranger, car là aussi Nora prend son plaisir dans une brutalité, cette fois non consentie. Certes, la dépravation de Nora l’emmène sur des chemins tortueux, mais je pense qu’il était possible de nuancer un peu plus son dégoût face à la situation (même si mêlé au plaisir).

Le premier épisode m’avait fait éprouver des réserves face au personnage de Nora. A peine dépucelée, la jeune villageoise se perd dans la lubricité. J’avais trouvé ce changement un peu trop rapide. Dans ce deuxième épisode, elle gagne en profondeur. On la découvre aussi avide de liberté que de sexe. Entre peur et excitation, elle quitte son village, sa prison dorée qui constituait son unique monde, pour suivre son beau Danois. Leur relation évolue, et n’en demeure pas moins ambiguë.
D’un côté, il l’accueille, l’accepte et la protège. D’un autre elle est sa catin, un objet de plaisir qu’il passe avec fierté au bon vouloir de se frères.

Nora se libère aussi de son statut de villageoise. Son émancipation la rend plus libre encore et il lui arrive même de se comporter comme une « reine » de plaisir qui se pavane devant ses sujets. Pourtant, son peu d’estime pour elle-même, les questions qu’elle se posent la rendent plus humaine, plus fière et plus courageuse. Elle parvient même à se sortir d’une situation difficile à la suite du viol. Elle gagne peu à peu le respect, tout en continuant ses jeux de perversion. Nora, personnage simple, gagne en complexité. Si parfois, ses comportements manquent de crédibilité, elle ne manque pas de lucidité sur son sort. Elle devient une femme forte et cette évolution promet de belles aventures pour les épisodes suivants.

En conclusion, j’ai passé un bon moment en compagnie de Nora et de ses Vikings. L’érotisme y est cru et sauvage, mais dépaysant. J’apprécie l’originalité du cadre, même si les descriptions restent très brèves. Cette série fait place à une sensualité bestiale, sans toutefois se perdre en références historiques. A lire donc pour son côté chaud-bouillant, pour une détente bien sympathique.
Merci au forum « au cœur de l’imaginarium » et aux éditions La Musardine, de m’avoir permis de suivre pour un moment la suite des aventures de Nora, « Femme de Vikings ».

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mar 8 Sep - 8:38



Fanfan et sa maitresse, et autres histoires érotiques, de Bernard Guérin





Fanfan, joli jeune homme et amoureux infatigable, est offert en cadeau à Guislaïne par ses parents pour son dix-septième anniversaire. Bien des années plus tard, celle-ci se voit contrainte de se séparer de son petit compagnon. Mais le fidèle Fanfan pourra-t-il se résoudre à abandonner sa maîtresse ?



Dans les huit autres nouvelles de ce recueil, on rencontrera un grand-père nostalgique et ses deux petites-filles délurées, d’honorables Anglaises au cours d’une après-midi qui finit en orgie, un journaliste timide bombardé président d’un concours de Miss, une professeur de français pleine de bonne volonté qui reçoit la visite d’extraterrestres amoureux, et quelques autres personnages non moins intéressants.


  • Genre : érotique

  • Nombre de pages : 79

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mar 8 Sep - 8:43

Fanfan et sa maitresse, et autres histoires érotiques, de Bernard Guérin

Critique de ninik

Sexie by la Musardine, pendant numérique de la Musardine, a fait un départ des plus remarqué. Entre ses deux séries, aussi différentes que fascinantes (Mon mari est un homme formidable et Femme de Vikings) et l'atypique, sombre et excitant thriller Nectar, autant dire que j'étais impatient de me lancer dans le recueil de nouvelles de Bernard Guérin, Fanfan et ses maîtresses, et autres histoires érotiques, d'autan que la couverture se révélait magnifique et propre à tous les fantasmes.
Hélas, le livre ne tint pas, à mes yeux, toutes ses promesses.
Déjà, en terme d'érotisme, l'ouvrage est terriblement avare en excitation. Si tous les récits tournent autour du sexe, l'auteur provoque la plupart du temps des ellipses concernant les moments sulfureux et, très rapidement, le lecteur comprend qu'il a devant lui des scénettes à tendance ironique, et que l'auteur veut surtout amuser le lecteur. Ainsi, il mêle un récit plutôt bien écrit mais pauvre en descriptions (les histoires sont courtes et s’étendent parfois sur de longues périodes) à des personnages peu creusés, mais la plupart du temps connaissant peu de choses aux affaires du sexe. Il ajoute des dialogues semblant venir d'un autre temps, mais la plupart du temps en décalage avec l'action, voulant visiblement créer une ambiance atypique. Le tout manque donc de réalisme et de crédibilité, ce qui est certes l'effet recherché, mais le mélange des genres peu maîtrisés rend le tout plus dérangeant que véritablement entraînant.
Dans ses scénettes, Bernard Guérin n'hésite pas à mêler des moments assez glauques, comme dans Fanfan et ses maîtresses, où Fanfan est certes un androïde du sexe, mais son apparence d'adolescent teinte l'histoire d'une pédophilie peu agréable (sans parler de l'image née dans l'esprit du lecteur quand l'on sait que les parents l'offrent à leur adolescente de fille, mais l'utilisent de temps en temps). Les belles histoires de grand-père montrent un vieillard libidineux racontant des récits d'orgies à deux gamines (la plus âgée a 14 ans) et La vocation d'Amélie s'intéresse à l'inceste, voyant Amélie découvrir le sexe avec son frère et ses amis, avant de devenir prostituée adepte du viol de messieurs, jusqu'à ce qu'un client se révèle être son père.
Certes, la Musardine aime choquer mais, outre l'aspect glauque et déplaisant de ces récits, le choc n'apporte finalement pas grand chose aux histoires. Seul Le concours de miss mérite le détour grâce à quelques séquences délicieusement excitantes, et une conclusion magnifiquement ironique et très drôle. Et La valise aux jouets se conclue par une orgie que le lecteur aurait bien aimé voir plus décrite.
Ainsi, Fanfan et ses maîtresses, et autres histoires érotiques ne m'a que très moyennement plu. Il se lit cependant assez vite, mais s'oubliera sans doute aussi rapidement et se révèle, à mes yeux, le seul raté d'un catalogue numérique des plus intéressants, et qui ne m'empêchera pas d'attendre avec impatience la prochaine sortie de Sexie by la Musardine.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mer 14 Oct - 8:08



Ayyam livre 1 : Ayyam au Caire, de Gaspard de la Noche





Lovée dans une chilienne, alanguie sur la terrasse du bel appartement de l’immeuble Art Nouveau, à Passy, Ayyam rêvasse. Elle repense à sa jeunesse au Caire, à son éducation pervertie par les bons soins de monsieur El Kharoubi, le proviseur de la pension pour jeunes filles, et de son assistante madame Farah. Elle repense à Monsieur Max, son maître, celui qui l’a transformée en pharaonne emputanée, pour son plus grand plaisir. Elle repense à Camille, son mari, qui de soumissions en humiliations s’est habitué à leur quotidien candauliste…



Un thème à trois, quatre ou cinq voix, où le soumis de l’un est aussi le maître de l’autre : entre initiations BDSM et libertinage débridé, Gaspard de la Noche dessine les traits d’un personnage sulfureux, guidé par ses seuls désirs : la belle Ayyam aux ongles mauves.


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 52

  • Format : numérique

  • Nombre d'exemplaires : 5

  • Délai de lecture : 1 mois

  • Date de fin d'inscription : 19 septembre 2015




Liste des participants :

ninik


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mer 14 Oct - 8:18

Ayyam livre 1 : Ayyam au Caire, de Gaspard de la Noche

Critique de ninik

Un nouvel ouvrage de Sexie by la Musardine est toujours alléchant, et c'est avec plaisir que je me suis lancé dans la découverte d'Ayyam au Caire. La Musardine offre toujours de l'érotisme surprenant et évitant de tomber dans le tout-venant, et son pendant numérique, bien que se concentrant sur des histoires plus courtes (voir des séries) continue dans cette voie, pour le plaisir du lecteur aimant la découverte (même si certains de leurs ouvrages peuvent évidemment décevoir, selon les goûts de chacun).
Premier constat en allumant ma liseuse, la couverture est de toute beauté, et invite à la rêverie érotique et à l'exotisme. Deuxième constat, en attaquant la lecture, et pas des moindres, l'écriture est magnifique ! Gaspard de la Noche aime manier les mots, utiliser la langue française, et c'est un plaisir de se laisser guider au sein de ces longues phrases bien construites. Quand les descriptions deviennent sensuelles et érotiques, l'auteur se fait peut-être un tout petit peu trop clinique mais, en restant plongé dans les pensées d'un de ses personnages (que ce soit Ayyam ou Camille, son mari), il sait exciter et émoustiller, tant le désir et le plaisir d'Ayyam sont bien retranscrit, et fascinant en diable.
Gaspard de la Noche sait aussi choquer et retourner l'esprit, car, avec ce récit de soumissions multiples (comme le dis le résumé, le soumis de l'un devient le maître de l'autre), l'auteur ne s’embarrasse pas avec les tabous et offre bien des séquences surprenantes, voire agréablement choquantes (comme je l'ai dis, l'éditeur aime éviter les sentiers battus). En effet, en contant l'éducation d'Ayyam, nous sommes plongés dans une certaine pédophilie, qui révulse autant qu'elle émoustille, grâce à la plume de l'auteur, qui ne nous épargne rien. De même, plus tard, les protagonistes qui prennent Ayyam dans leur filet quand elle revient au Caire, sont aussi immondes que fascinants (le fait que nous les regardions par les yeux d'Ayyam n'y est pas étranger), et le lecteur se retrouve toujours en situation inconfortable, entre rejet et excitation, preuve que Gaspard de la Noche parvient à la perfection à nous faire entrer dans l'esprit de sa splendide héroïne et à nous faire ressentir ce qu'elle ressent.
En ce qui concerne l'histoire, elle est très simple. Ayyam, après être entrée chez elle d'une orgie et tout en se caressant, se remémore sa jeunesse au Caire, et son retour, pour des besoins administratifs. Elle y rencontre Monsieur Max, qui devient son maître, et qui va l'éduquer, ainsi que son mari.
Le récit est donc simple, mais l'auteur le contrôle très bien, alternant passé et présent et, surtout, en plongeant le lecteur dans les pensées intimes d'Ayyam (et un peu de son mari à quelques moments clés), il ne laisse certainement pas indifférent.
Voici donc un excellent livre, et il me tarde de découvrir la suite.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Ven 23 Oct - 8:13



Mon mari est un homme formidable épisode 5, d'Eve de Candaulie





Un feuilleton sulfureux en six épisodes, où se mêlent libertinage, candaulisme et amour fou du plaisir !



Bienvenue dans les contrées de Candaulie !



Ici, la jalousie est un vecteur d’excitation intense. Tous vos repères se décalent doucement, subtilement et toujours plus profondément. Tout est possible : être une femme libérée, laisser les sens éveiller le corps, puis le laisser se laisser aller, afin que l’aventure devienne en elle-même un délicieux itinéraire. Suivez-moi…



En 6 épisodes, vous aurez toutes les réponses aux questions libertines les plus existentielles :



Épisode 5. Peut-on faire un coming-out libertin ? OUI, on peut, si l’on est entre gens de bonne compagnie.



Ce qui nous amène à la question contemporaine la plus essentielle : comment être fière d’être une salope, savoir dire oui, savoir dire non ?



Ça fait partie du jeu de chercher à savoir ce que l’on veut. Parfois, je me retrouve dans des situations romanesques (c’est le cas de le dire) qui me dépassent un peu. Heureusement, il y a Diana, avec qui la vie est uniquement « à vocation sensuelle »…



Belles lectures indécentes,

Eve de Candaulie


  • Genre : érotique

  • Nombre de pages : 36





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Ven 23 Oct - 8:15

Mon mari est un homme formidable épisode 5, d'Eve de Candaulie

Critique de ninik

Après une longue pause, replonger dans Mon mari est un homme formidable permet immédiatement d'apprécier la plume de l'auteure, toujours aussi recherchée et plaisante. Eve de Candaulie continue donc, avec ce cinquième épisode, qui est aussi l'avant-dernier, à raconter ses expériences libertines, avec cette écriture émoustillante, mais qui ne cherche pas forcément à plonger le lecteur dans les affres de l'excitation.
En effet, Eve de Candaulie parle de ses amants et de ses orgies, autant pour faire découvrir le libertinage de manière réaliste que comme vecteur de réflexion sur sa position, ses désirs, ses envies. Car jamais l'auteure ne donne de conseils ou ne prend parti, elle ne fait que parler d'elle, de ses expériences, de sa recherche.
Certes, avec ce cinquième épisode, l'histoire en elle-même commence à être quelque peu prévisible, mais l'écriture agréable empêche la lassitude, et le texte, comme toujours plutôt court, se lit rapidement et avec plaisir.
Le lecteur y découvre donc une nouvelle photo excitante de l'auteure, et se laisse porter à découvrir la vie libertine d'Eve de Candaulie, cette dernière dévoilant, entre-autre, certaines choses qui lui déplaisent. Elle nous parle par exemple de certains amants aimant un peu trop la soumission ou lui demandant de rester immobile, ce qu'elle n'apprécie que peu. Ainsi elle n'hésite pas à arrêter un acte qui la dirigerait dans une direction qui ne lui plairait pas.
Le lecteur retrouve certains protagonistes déjà croisés et découvre que parfois, le glamour de ce genre de soirée met un peu de temps à arriver. Une des péripéties racontées conduit Eve et son mari à retourner auprès d'amis libertain mais les rejoindre nécessite un long trajet en avion. Le couple arrive épuisé, et a besoin de se reposer quelques heures avant que la soirée ne puisse débuter.
Ainsi, ce cinquième épisode de Mon mari est un homme formidable évolue en terrain connu, et se lit agréablement, le lecteur ne pouvant s'empêcher de se demander comment Eve de Candaulie conclura cette histoire plutôt intéressante, par son côté vécu et authentique, sans aucune langue de bois.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Dim 25 Oct - 9:12



Partition pour un orgasme, de Julie Derussy





Quand un séduisant professeur de littérature médiévale rencontre une chanteuse aux cheveux rouges et au tempérament de feu, ça fait des étincelles. Ils jouent au chat et à la souris, se tournent autour et s'abandonnent à leurs désirs ardents.

Seulement voilà : si la belle se laisse enlacer, elle refuse de se brûler les ailes au jeu de l'amour. Pour éviter les problèmes, elle a décidé de ne jamais mêler les sentiments et le sexe.

Et pourtant... quand ses yeux se perdent dans les siens, quand leurs souffles se mêlent, quand il l'entraîne au septième ciel... ce qu'elle ressent, dans ces moments-là, n'est-ce pas son cœur qui se réveille ?

Il s'ennuyait dans son mariage, elle collectionne les conquêtes. Vont-ils se résoudre à s'aimer ?


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 144

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Dim 25 Oct - 9:16

Partition pour un orgasme, de Julie Derussy

Critique de Malka

Le roman nous immerge très rapidement dans la vie de deux personnages. Lui, Philibert Roland, 34 ans, marié est spécialiste du moyen âge. On Lui découvre une vie bien installée et bien rangée, sans faux pas, un avenir où s’inscrit routine et réussite.
Elle, Elie, professeur de piano à ses heures, rêve de devenir soprano et ne peut se passer de sa copine Val.

Le récit propose l’alternance de leur point de vue, de manière agréable et équilibrée : à la troisième personne pour lui et à la première pour elle. La narration du point de vue d’Elie se pose de manière naturelle et plutôt crue. Elle ne cache pas son addiction aux hommes, nombreux et éphémères dans sa vie : ils ne sont que de simples jouets qui la satisfont et qu’elle jette sans remord. La narration du point de vue de Philibert semble plus distante, même si passionnée dans sa quête de la belle.

Leur rencontre se fait par hasard au détour d’une boulangerie et de quelques mots prononcés par Elie, la belle à la chevelure rouge et flamboyante qui enflamme immédiatement l’esprit de Philibert. Elle devient vite une obsession et bouleverse sa petite vie tranquille.
Leur relation commence sur des bases fragiles, mais Philibert révolutionne sa vie pour elle.
Pourtant, Elie l’indomptable ne veut pas d’attache. Elle veut pouvoir garder sa liberté, sans prendre le risque d’être blessée.

On sent dans ces personnages des failles, des fêlures profondes dans leur passé : une monotonie confortable et étouffante pour lui, des souvenirs sensibles, voire douloureux pour elle. L’auteure explore ces personnages avec sensibilité et profondeur. On aime s’immiscer dans leur vie et leur relation aussi étrange que naturelle. Celle-ci, chaude et sensuelle, n’ennuie jamais le lecteur, car elle s’imprègne d’un ton cru, mais non vulgaire, et même plutôt poétique. En fait, elle diffère selon les points de vue adoptés : plutôt en retenue et tendre pour lui, plus directe avec elle.
Ces deux personnages que tout semble opposer se rejoignent pourtant sur un point : leur rébellion, contre la vie, leur vie, contre les normes et les habitudes.

Le style soigné, s’attarde sur les émotions des personnages. Il contribue largement à la fluidité et à la musicalité du texte. Si le récit est bien construit, les chapitres qui se succèdent au fil de l’alternance de point de vue, apparaissent équilibrés et bien rythmés (alternance d’ailleurs parfaitement maîtrisée par l’auteure).

J’ai fini le roman avec une attente particulière concernant la fin. Elle ne m’a déçue : à la fois intense et ouverte. J’avoue que je regrettai presque d’arriver à la fin de ma lecture.

En conclusion: « Partition pour un orgasme » est le récit d’une relation à la fois étrange et intense, d‘une sensualité extrêmement chaude et envoûtante. Merci au forum « Au cœur de l’imaginarium » et aux éditons « Sexie, La Musardine » pour cette excellente lecture.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mer 28 Oct - 8:22



Mon mari est un homme formidable épisode 6, d'Eve de Candaulie





Un feuilleton sulfureux en six épisodes, où se mêlent libertinage, candaulisme et amour fou du plaisir !



Bienvenue dans les contrées de Candaulie !



Ici, la jalousie est un vecteur d’excitation intense. Tous vos repères se décalent doucement, subtilement et toujours plus profondément. Tout est possible : être une femme libérée, laisser les sens éveiller le corps, puis le laisser se laisser aller, afin que l’aventure devienne en elle-même un délicieux itinéraire. Suivez-moi…



En 6 épisodes, vous aurez toutes les réponses aux questions libertines les plus existentielles :



Épisode 6. Peut-on rester légers dans l’existence ? OUI, on peut, c’est même recommandable.



Comment vivre nus, d’amour, de stupre, de fornication, de champagne bien frais et de melon glacé ?



Bienvenue au Cap d’Agde, capitale mondiale de la France libérée.



Et quand vos collègues de travail vous diront « On se fait une mousse ? » Pensez à moi (je dis tout, je dis rien)…



Belles lectures indécentes,

Eve de Candaulie


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 27

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Mer 28 Oct - 8:25

Mon mari est un homme formidable épisode 6, d'Eve de Candaulie

Critique de ninik

C'est avec curiosité et intérêt que j'ai attaqué le dernier épisode de Mon Mari est un homme formidable, d'Eve de Candaulie, une des deux séries de Sexie by la Musardine. Rapidement, j'ai constaté que cet épisode était particulièrement court.
Il se compose, grosso modo, de trois parties. Dans la première, l'auteure se laisse aller à des rêveries poétiques où se mélangent ce qu'elle voit alors qu'elle quitte son boulot et rentre chez elle, et son envie d'être ailleurs et de se laisser aller à de l'exotisme et de l'érotisme. La plume, magnifiquement recherchée, exacerbe cela, jusqu'au final où, enfin, elle rentre chez elle et plonge dans un bain, avant de se laisser aller à quelques moments coquins, ceux-ci n'étant pas décrits, comme souvent. En effet, l'intérêt de Mon Mari est un homme formidable est ailleurs, dans la réflexion sur la quête du plaisir, ou dans la description des pensées amenées par cette quête.
La deuxième partie s'attache aux vacances, et s'intéresse au Cap d'Agde, à ses nudistes, à l'échangisme qui prend place en cet endroit connu de tous, et déchaînant nombre de fantasmes dans l'esprit de personnes n'y ayant jamais mis un pied. Encore une fois, Eve de Candaulie intellectualise par rapport aux différentes catégories de personnes s'y retrouvant, et nous parle de ce qu'elle y a vécu, faisant confiance à notre imaginaire pour laisser des visions coquines se mêler à ses mots. Et cela marche tout à fait, même si cette partie est un peu trop courte, et que nous aurions aimé entendre parler un peu plus longuement de cette Russe amazone croisée là, et qui ira s'amuser avec le mari d'Eve, pendant que son compagnon s'amuse avec elle. Dans les bras de cet homme, elle explique cependant en quelques phrases ce qui la lie à son mari, l'homme formidable donnant son titre à ce récit. Ainsi, ce nouvel amant comprend que, peu importe le nombre de ses partenaires, l'amour d'Eve pour son mari ne s'étiole pas. D'ailleurs, elle aura glissé quelques réflexions, plus en amont, qui permettent au lecteur de mieux comprendre l'alchimie qui unit ce couple des plus atypique.
Et ainsi, tout naturellement, Eve de Candaulie nous conduit à la conclusion de Mon Mari est un homme formidable, à son retour au boulot, alors qu'il faut qu'elle se maîtrise et ne dévoile pas à ses collègues ce qu'elle fait de son temps libre, ou comment elle passe ses vacances.
Au final, cette série fut très intéressante. Par moment inégale, avec quelques longueurs, mais qui permit de plonger dans le monde du libertinage avec réflexion et authenticité, loin de l'imagerie véhiculée, loin des partis pris.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Dim 22 Nov - 9:41



La Chienne des Baskerville, d'Eric Vernac





Holmes et Watson ! Le détective victorien et son ami médecin, faire-valoir et historiographe, sont si mythiques que les parodies et pastiches de leurs aventures se comptent par centaines. Voici pourtant une version totalement nouvelle de ce légendaire duo, qui vous apprendra qu’une bonne pipe permet de résoudre toutes les énigmes. Deux générations plus tard, les voici de retour à Baskerville, manoir en proie à toutes les débauches… De quoi faire se retourner Conan Doyle dans sa tombe !


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 101

  • Format : numérique

  • Nombre d'exemplaires : 5

  • Délai de lecture : 1 mois

  • Date de fin d'inscription : 20 octobre 2015




Liste des participants :

ninik
Aelynah


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Dim 22 Nov - 9:43

La Chienne des Baskerville, d'Eric Vernac

Critique d'Aelynah

Je l'avoue je ne savais à quoi m'attendre en débutant cette nouvelle. Enfin si un peu quand même du point de vue érotique car le résumé ne laisse que peu de place aux doutes.
L'équipe Holmesienne d'origine n'est autre ici que celles des grands parents de nos actuels Holmes et Dr Watson.
Ce nouvel Holmes vit donc à notre époque puisque nous sommes en 1991, et de ses origines métissées indienne il en a retiré un prénom peu usuel puisqu'il s'agit de Sherfresh. Il a gardé l'enthousiasme de son aïeul pour les enquêtes et est donc lui aussi détective.
De son côté le Dr Holmes, eh oui rien n'a changé ou presque, lui tient toujours compagnie au 221b Baker Street en guise de colocataire.
Ils se connaissent depuis leur enfance et leur complicité est donc elle aussi telle celle de leurs aïeux, une aide efficace à la résolution des énigmes.
Quelques différences cependant émaillent le récit entre nos très regrettés héros victoriens et nos jeunes héros actuels.
Car voyez-vous le docteur Watson à pour prénom Pénélope. Et ses participations aux enquêtes du cher détective l'ont poussé à lui faire rejeter le tabac d'une bonne pipe pour une autre pipe tout aussi délassante pour le corps du détective sans contrecarrer les méninges de celui-ci ni enfumer les pièces de vie.
Une sacrée équipe qui va devoir retourner sur le site d'une aventure de leurs aïeux afin d'éclaircir des disparitions.
Hélas Holmes ayant un autre impératif, c'est notre charmante docteur Watson, à la spécialité bien particulière que je vous laisse découvrir, qui ira sur les traces de ce nouveau mystère des Baskerville.

Je l'avoue l'histoire originale ainsi modernisée et remaniée m'a de suite tentée. Les relations particulières entre Holmes et Pénélope n'y sont pas étrangères non plus pour me donner envie de découvrir la plume de cet auteur.
Les scènes érotiques sont imagées, coquines et suffisamment éloquentes pour plaire au plus grand nombre. L'intrigue passe cependant en arrière plan rapidement derrière les découvertes sexuelles de Pénélope au manoir des Baskerville.
Les interrogatoires poussés auprès des hôtes et du personnel du château ont principalement lieu dans un lit, vous vous en doutez, ou du moins de façon humide et turgescente pour la plupart.
La plume de l'auteur a un certain attrait et nous ferait donc presque oublier l'intrigue de base, soit la disparition des fillettes.
Pourtant lorsque celle-ci reprend le devant de la scène et que l'épilogue semble tout proche, le scénario s'assombrit et les pratiques coquines deviennent elles aussi plus brutales et claquantes.

Cela aurait pu finir sur une scène particulièrement savoureuse mais, j’avoue avoir été déçue en la lisant. Il y manque le piquant (façon de parler vous dirait Pénélope) des scènes finales de Whodunit qui sont la marque de fabrique de ce genre de lecture. Les déductions d'Holmes sont là mais presque trop simplistes pour attacher le lecteur et surtout perdues dans l’orgie finale de vengeance et de punition des coupables. J’ai donc hélas totalement décroché sur les dernières pages d'une lecture qui m’a cependant émoustillée sur le reste de son contenu.
Cela reste donc un bilan agréable tant sur la plume de l’auteur que sur le scénario. A découvrir donc dans d’autres écrits pour vérifier cet attrait naissant .

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Lun 14 Mar - 10:44



Les Confessions d'Union - Histoires humides au travail, de Collectif





Quand la pause-café prend une tout autre saveur…



No zob in job, vraiment ? Et si les confessions d’Union vous faisaient revenir sur ce tabou sans âge ? Et si la formatrice d’âge mûr était livrée au gangbang par ses stagiaires aux physiques de jeunes premiers ? Et si le réparateur EDF profitait de ses interventions pour pimenter sa journée de travail ? Et si une simple relation directrice – employé virait à la passion sauvage entre deux assoiffés de sexe ? Une chose est sûre : après la lecture de ces témoignages, vous ne regarderez plus jamais vos collègues comme avant !



Sexie by La Musardine publie les meilleures lettres des lecteurs d’Union. Des témoignages authentiques où transpirent le plaisir et la sensualité !


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 36

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Lun 14 Mar - 10:52

Les Confessions d'Union - Histoires humides au travail, de Collectif

Critique de ninik

Union est une revue érotique qui publie les histoires de ses lecteurs, des récits sensuels et sulfureux qu'ils désirent partager. Sexie by la Musardine, pendant numérique de la célèbre maison d'édition érotique la Musardine, publie aujourd'hui plusieurs recueils regroupant, par thème, une sélection de ces histoires. Les ouvrages sont assez courts, et je vais parler ici d'Histoires humides au travail qui, comme son nom l'indique, regroupe des récits d'hommes et de femmes qui, alors qu'ils travaillent, se retrouvent dans des situations des plus coquines.
Certains récits sont plus courts que d'autres, mais ne dépassent jamais quelques pages, et sont donc des tranches de vie, l'auteur de chacune se présentant rapidement et posant la situation qu'ils veut raconter au sein de la revue. Les auteurs étant amateurs, les styles sont différents mais souvent assez simples, et la plupart du temps cru.
Les récits les plus courts sont légèrement excitants, mais d'autres font sévèrement monter la température et ne peuvent laisser indifférent. Les culottes des militaires regroupent plusieurs anecdotes de son auteur qui, dans le cadre de son métier, a l'occasion de s'amuser souvent avec de superbes femmes en uniforme. Ce récit ouvre le recueil, et met délicieusement bien dans l'ambiance. L'auteure de Farandole de stagiaire sait magnifiquement se présenter comme une chienne qui adore faire l'amour en se laissant contrôler, et cette partie à quatre est difficile à oublier. Mes inconnus du parking pose une situation que chacun aimerait rencontrer, et fait diablement frissonner devant la chance de l'auteur.
Les autres récits sont très agréables aussi, simplement moins notables, si l'on excepte safari-baise à l’hôpital, clou de ce recueil. L'auteure nous décrit une partie de baise franchement inoubliable, se présentant comme délurée en diable, et utilise un vocabulaire cru tout en se laissant aller à des métaphores en rapport avec le titre. Une histoire fascinante qui, à elle seule, mérite de découvrir ce recueil.
Histoires humides au travail est ainsi un délicieux moment coquin, grâce à des histoires simples mais d'une grande efficacité, très bien écrites, et qui posent des situations propres à laisser aller les fantasmes.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Dim 20 Mar - 9:14



Les Confessions d'Union - Sexe en vacances, de Collectif





De Paris à Rio, les Unionistes ont le sang chaud !



Et si vous vous offriez une poussée de température pour l’hiver ? Aux quatre coins du monde, les lecteurs d’Union prennent des vacances coquines et vous racontent tout, dans les moindres détails : la session de ski qui termine en partie fine au coin du feu, le triolisme en mer, à la poupe d’un superbe voilier, le périple stambouliote d’un groupe d’amis en quête de charmes exotiques… sans compter la chaleur proverbiale des soirées échangistes du Cap d’Agde. Que vous partiez vous aussi ou restiez au travail, pas de panique : les confessions d’Union vous font voyager sur toute la gamme de l’érotisme !



Sexie by La Musardine publie les meilleures lettres des lecteurs d’Union. Des témoignages authentiques où transpirent le plaisir et la sensualité ! !


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 41

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Dim 20 Mar - 9:19

Les Confessions d'Union - Sexe en vacances, de Collectif

Critique de ninik

Après Histoires humides au travail, j'ai donc continué ma découverte des Confessions d'Union publiées par Sexie by la Musardine, avec Sexe en vacances. La Musardine édite donc en numérique plusieurs recueils à thème reprenant certaines des confidences publiées dans la revue Union, spécialisée dans la publication de récits érotiques racontés par les lecteurs et lectrices.
Le style est varié et souvent assez cru, pour des histoires allant de courtes à très courtes, mais toutes délicieusement excitantes.
Dès la première histoire, Farcie par l'inconnu du car (oui, les titres sont poétiques en diable) le ton est donné, et la température du lecture monte ostensiblement. Comme toujours, ces récits étant des tranches de coquinerie, l'auteur pose rapidement la situation, et nous emmène dans le vif du sujet (et la personne ayant écrit la première histoire s'en sort diablement bien). L'amour en mer, qui nous emmène au Cap d'Agde pour une petite partie échangiste, est aussi terriblement plaisante, mais sait prendre son temps. En effet, l'auteure, avant de nous décrire le moment où les deux couples s'entremêlent, s'étend sur des préliminaires lors d'une partie de cartes coquine. Agréablement mis en place, l'histoire excite d'abord avant d'enflammer complètement. Orgie au Cap et sa partie fine, elle, ne s’embarrasse pas de préliminaire et nous plonge immédiatement dans le vif du sujet – mais avec brio, notre protagoniste principal prenant plaisir à être transformée en objet de plaisir – autant par des hommes que par des femmes. La sucette espagnole, qui clôt le recueil de ces coquineries en vacance, est certes courte, mais quelle agréable conclusion qui met les sens en émoi, grâce à cette jeune femme nous expliquant à quel point elle est douée pour la fellation.
Deux histoires sortent de l'ordinaire. La Loi de l'attraction raconte comment l'auteur a rencontré sa future femme. Certes, le récit est sexy, mais surtout, l'auteur nous raconte comment, tout d'abord, il ne s'est pas intéressé à elle puis, finalement, comment le sexe s'est transformé en amour. Et Ma confirmation, qui est une histoire homosexuelle entre deux hommes. Même si ce type de récit ne m'attire pas, il est agréable d'en voir dans ce genre de recueil.
Au final, Sexe en vacances respecte bien sa thématique, et sait exciter le lecteur, le rendant difficilement oubliable.


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Sam 26 Mar - 11:12



Les Confessions d'Union - Étudiantes perverses, de Collectif





Le campus est en feu !



Ah, l’Université ! Des milliers d’étudiants y passent chaque année, bachotant à la bibliothèque, s’enfermant dans de minuscules studios, potassant leurs cours avant leurs examens… et s’envoyant en l’air à la moindre occasion ! De soirées arrosées qui tournent à l’orgie bisexuelle en voyages Erasmus plus coquins que studieux, en passant par les rapports interdits entre élèves et professeurs, les témoignages de ce recueil lèvent le voile sur les pratiques délurées de notre chère jeunesse… Il s’en passe de belles sur les bancs de la fac !



Sexie by La Musardine publie les meilleures lettres des lecteurs d’Union. Des témoignages authentiques où transpirent le plaisir et la sensualité !


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 42

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Sam 26 Mar - 11:21

Les Confessions d'Union - Étudiantes perverses, de Collectif

Critique de ninik

Au sein des recueils d'histoires d'Union diffusés par Sexie by la Musardine, Étudiantes perverses est particulièrement sulfureux et excitant. Déjà, la plupart des narrateurs sont des narratrices, et le fantasme de l'étudiante chaude et libérée se révèle particulièrement bien mis en scène.
Ainsi, les narratrices mouillent beaucoup et se révèlent très actives pour se trouver un coquin avec qui s'amuser, comme Crampe d'un soir, qui offre certes un postulat classique (Anne, la narratrice, a envie de sexe et se cherche un amant sur internet) mais le style cru et excitant, ainsi que l'envie de sexe du personnage, emportent l'adhésion et offrent quelques pages particulièrement chaudes. De même, Partie fine sur le campus est une histoire prévisible elle-aussi, mais bien décrite, délicieusement chaude, et propose la description d'une courte scène homosexuelle entre deux hommes, fait assez rare dans ce type de récit. L'auberge brésilienne dévoile une partouze entre étudiants et étudiantes, et la manière dont l'héroïne nous décrit sa dégustation du sexe d'une autre jeune femme alors que cette dernière fait une fellation à un étudiant ne peut laisser indifférent. Capucine, avec Une Baise athlétique, est un fantasme à elle seule, puisque, lors d'un voyage entre étudiants, choisit un homme qui lui plaît, et se faufile dans sa chambre pour commencer à lui faire l'amour alors qu'il est en train de dormir. Aucun homme ne peut résister à l'envie d'avoir vécu quelque chose de semblable, et la description, très excitante, est irrésistible. L'amour sous l'eau, par contre, est on ne peut plus original et acrobatique, et la narratrice sait très bien nous décrire les difficultés et particularités d'une fellation sans oxygène. Là encore, voilà un joli fantasme mis en scène avec brio. L'artiste de cul (encore un titre joliment poétique) va terriblement loin dans le côté déluré et excité de sa narratrice, pour le plus grand plaisir des fantasmes, et offre une histoire franchement inoubliable. Casse moi l'abricot mérite que l'on s'y attarde pour son titre, mais l'histoire en elle-même, certes pas très originale, est écrite d'une jolie manière et, avec son étudiante des plus expressive lors du sexe et de l'orgasme, offre un beau moment particulièrement chaud. Fessée méritée clôt le recueil et, si elle n'offre pas de séquence de sexe, est délicieuse à lire. Déjà, sa narratrice, Soo, a du sang coréen et prend le temps de se décrire longuement, ce qui offre un beau paysage des plus excitant, et la fessée qu'elle subit fait naître des idées particulièrement délicieuses, qui ne font que regretter que la scène n'ait pas été plus loin.
Étudiantes perverses est ainsi un beau recueil qui fera passer une heure ou deux particulièrement chaudes, encore une réussite publiée par Sexie by la Musardine et le meilleur des trois livres centrés sur Union que j'ai lu (les deux autres étant Histoires humides au travail et Sexe en vacances)

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Ven 1 Avr - 8:42



Les Confessions d'Union - Libertins, libertines, de Collectif





Et si c’était à 3, 4 ou 5 que le couple trouvait son équilibre ?



Ils s’aiment et sont pourtant partageurs. Ils vont d’aventure en aventure au gré de leurs envies. Ils jouissent dans la contemplation de leur partenaire livré au sexe des autres… Libertins et libertines se dévoilent à travers ces confessions criantes de sexe et de vérité. Que se passe-t-il quand un couple brise le tabou de la bisexualité pour booster sa libido ? Qu’arrive-t-il lorsqu’une femme désirable cède à l’appel du pluralisme, sous l’œil complice de son mari ? Que risque une étudiante libérée en suivant à l’aveugle la plus déjantée de ses amies ? Les réponses à ces questions, et bien plus encore, vous les aurez en lisant ces textes, plus sulfureux les uns que les autres !



Sexie by La Musardine publie les meilleures lettres des lecteurs d’Union. Des témoignages authentiques où transpirent le plaisir et la sensualité !


  • Genre : érotisme

  • Nombre de pages : 44

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   Ven 1 Avr - 8:49

Les Confessions d'Union - Libertins, libertines, de Collectif

Critique de ninik

Sexie by la Musardine continue à proposer une sélection de lettres issue de la revue Union, censément écrites par les lecteurs. Ces courts recueils (entre trente et quarante pages chacun) sont classés par thématique. Et donc, après Histoires humides au travail, Sexe en vacances et Étudiantes perverses (le meilleur pour l'instant) et avant d'attaquer Amours SM, voici donc Libertins, libertines... Comme son nom l'indique, cet ouvrage se concentre sur des histoires de pluralisme ou d'échangisme.
L'ouvrage, soyons honnête, débute d'une manière qui peut refroidir. Escapade à moto, en effet, est une histoire complètement homosexuelle. La suivante, Jeux coquins au bord de l'eau, mélange homosexualité et hétérosexualité, et Cap ou pas cap met un homme avec deux femmes, mais l'une d'entre-elle finit par sodomiser le narrateur avec un gode-ceinture. Déstabilisantes et assez moyennes, ces histoires se laissent lire, mais Escapade à moto dérange quelque peu. Non pas par son postulat uniquement homosexuel (il en faut pour tous les goûts) mais parce que le protagoniste principal fait tout pour se faire souffrir. La sodomie est le point d'orgue, mais ce qui précède, alors qu'il s'inflige des sévices, est peu agréable à lire, car il ne semble même pas aller vers le SM, où la douleur est un moteur d'excitation, mais vers la souffrance pure. Entre cela et l'écriture peu intéressante de l'histoire, cela refroidit quelque peu la lecture.
De manière générale, les histoires qui suivent, racontées par des hommes, sont peu mémorables (contrairement aux autres recueils). Cependant, quand les récits passent au narratrices, l'intérêt revient immédiatement. Cocktail du chef aurait pu éviter les dialogues en patois du cru un peu mal mis en scène, mais, entre son héroïne très ouverte, et la description d'une scène de sexe particulièrement excitante, elle sait faire monter la température et faire naître l'intérêt. Pilonnée par un Rosbif, avec son titre tout en délicatesse, va droit au but, mais sait le faire de manière assez délicieuse, un couple amenant un inconnu pour dynamiter leur relation.
Comme toujours, les récits Union posent une situation rapidement, et offrent le moment coquin qu'ils veulent raconter. Des bières, des filles et des garçons propose une orgie, avec entre-autre un moment magnifiquement excitant entre deux filles qui se font du bien (sans oublier de déguster les garçons autour). Superbe ! Et La Peau est la même, qui conclut le recueil, le fait de manière superbe, racontant l'histoire d'un couple délicieusement chaud qui se filme en train de faire l'amour et, quand ils montrent cette scène à un autre couple, les choses s'emballent, encore une fois les deux jeunes femmes ne restant pas inactives entre-elles.
Ainsi, Libertins, libertines... débute moyennement, mais sait offrir, en deuxième partie, des histoires particulièrement chaudes, qui rendent ce recueil des plus agréable à lire.


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Editeur] Sexie by La Musardine   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Editeur] Sexie by La Musardine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
Sauter vers: