Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Editeur] Séma Editions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: [Editeur] Séma Editions   Sam 27 Aoû - 9:03



Séma Editions




Séma Éditions est une branche de Séma Diffusion. Il s'agit d'une maison d'édition dirigée par Michaël Schoonjans qui a pour objectif de faire connaitre des auteurs de qualité à travers des textes de fantasy, fantastique, science-fiction, thriller et historique.

Nous vous invitons à découvrir nos livres et à plonger dans de magnifiques lectures !


  • Site : http://www.sema-diffusion.com/pages/sema-editions/

  • Facebook : https://www.facebook.com/semaeditions/?fref=ts



_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Jeu 1 Sep - 8:11



Élixir de nouvelles steampunk, de Delphine Schmitz





Élixir vous ouvre les portes d’un passé futuriste qui n’a jamais existé.

À moins que...

Dans ce monde de vapeur et de rouages où science et magie se côtoient, vous rencontrerez des inventeurs plus loufoques les uns que les autres, parfois charmants, d’autres fois terrifiants. Vous découvrirez un appareil photographique qui n’en fait qu’à sa tête, un sous-marin en quête de créatures fabuleuses, un musée de cire où les statues prennent vie, le premier ordinateur de l’Histoire, et bien d’autres choses encore.

Au fur et à mesure de votre lecture, d’étranges liens entre les textes éveilleront votre intérêt. Vous ne pourrez vous empêcher de remarquer la présence fugace mais récurrente de mystérieux matériaux aux étonnants pouvoirs. Et si la dernière nouvelle vous livrait leur secret ?


  • Genre : steampunk

  • Nombre de pages : 226

  • Format : numérique

  • Nombre d'exemplaires : 3

  • Délai de lecture : 10 septembre (s'il vous intéresse, je l'enverrai avant la fin de la période d'inscription, pour que vous puissiez avoir le temps de le lire

  • Date de fin d'inscription : 03 septembre 2016




Liste des participants :

ninik
Aelynah


_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Jeu 1 Sep - 8:19

Élixir de nouvelles steampunk, de Delphine Schmitz

Critique d'Aelynah

Avec ce premier titre et un recueil de nouvelles steampunk je découvre les éditions Sema mais surtout leur choix éditorial.
Plusieurs autres de leurs titres m'ont fait de l'œil mais vous me connaissez, le steampunk me fait craquer. De plus le quatrième de couverture est particulièrement intrigant et titille d'avance la gourmande que je suis. Rajoutons à cela une couverture magnifique de Fleurine Rétoré (le monde de Fleurine : https://www.facebook.com/lemondedefleurine/?fref=ts) et l'œil impatient n'attend plus que de se plonger dans le récit.

J’ai découvert aussi assez rapidement la plume de Delphine Schmitz, ses descriptions sont limpides et clairvoyantes. Le lecteur s'y croirait presque, sans aucun effort, et ses personnages n'en deviennent alors que plus attachants ou détestables. Tout semble couler de source sur la longueur du recueil et même si au départ le lecteur cherche un peu le lien, il va lui apparaître rapidement.

J’ai ainsi pu à la lecture de ce recueil faire ressortir un ou deux thèmes communs mais surtout un lien qui a donné une continuité à ces différentes nouvelles.

On peut sans chercher trop loin, puisqu'il s'agit du genre même du recueil, observer dans chacune des nouvelles les avancées et inventions technologiques anachroniques pour l'époque, typique d'un bon steampunk : automates à engrenages (L’automate du Maître horloger), sous-marins à vapeur (La rocambolesque odyssée de l'Ulysse), grande roue mécanique (Caméra tenebra), taser électrique (Seuls le diable et moi), ordinateur (Teletempus) ...

Mais même si c'est le genre premier de ce recueil, l'auteure en a rajouté un autre pas si surprenant que cela et complémentaire, le fantastique, au travers de magie, de retour aux mythes anciens ou encore de situations mystérieuses.

Ainsi, chaque nouvelle porte en elle à la fois la marque steampunk du fait des inventions utilisées mais aussi un petit air de magie et de fantastique qui fait chaud au cœur. Comme par exemple dans la nouvelle "L'automate de Maître Sigismond", ce maître Horloger attristé de la perte de son épouse se voit confier un peu d’un minerai particulier. Il créera ainsi un automate pour l'aider dans son quotidien, en lui rappelant sa tendre épouse. On retrouvera d'ailleurs à ce sujet trace d'un des personnages croisés plus tôt dans "Les inventeurs de val-sur-rouille". Le mélange ici encore des inventions minutieuses et du fantastique, et ce sous la plume de l'auteure, nous berce dans une nouvelle digne d'un joli conte de fée. Ce qu'elle nous amène à imaginer fait rêver et apporte une dose d'espoir dans la solitude de ce pauvre horloger. Les mots choisis, les situations et les sous-entendus sont posés avec minutie et nous laissent rêveur.

Le minerai mystérieux de Val-sur-Rouille est un des points de ralliement de toutes ces histoires.
Le lecteur découvrira certaines de ses propriétés au travers des expériences et de la querelle mortelle qui va mettre en conflit deux inventeurs de génie dans « Les inventeurs de Val-Sur-Rouille ». Delphine Schmitz a su dans cette toute première nouvelle du recueil poser délicatement sa plume dans ce joli village et nous y transporter avec douceur. La douceur de vivre y est présente jusqu'à ce que deux inventeurs ne viennent y mettre leur grain de sel. Tout d'abord les habitants vont suivre avec joie cette querelle qui leur permet un spectacle régulier et de nouvelles inventions parfois utiles ou farfelues, mais toujours intéressantes. La plume de l'auteure nous plonge dans le récit avec dextérité et c'est le choc qui attend le lecteur à l'épilogue.
Le steampunk trouve ici une bonne base au travers des inventions mi-mécanique, mi-fantastique de nos deux protagonistes. La découverte des propriétés particulières de l'oxalte (le fameux minerai mystérieux) par l'un des inventeurs va cependant petit à petit mener la nouvelle vers son drame final.

L’auteure réussit ainsi à conférer à ce minerai un rôle différent dans chacune des nouvelles écrites, tantôt dans le ravissement et la douceur avec "L’automate de Maître Sigismond" ou parfois dans le glauque et l'horreur avec "Taxidermie".
Car là encore la plume de Delphine Schmitz qui nous plonge dans l'ambiance avec des mots sentis et des sous-entendus qui font frissonner. Ce qu'elle nous relate nous sidère et nous fait frémir. Sa plume prend alors une forme plus sombre dans cette nouvelle axée sur la fascination des humains pour les horreurs perpétrées par leurs semblables. L’épilogue en est presque choquant. Un bon titre pour les amateurs de frisson et de lecture noire.
Elle nous plonge aussi dans le mythologique avec " La rocambolesque odyssée de l'Ulysse ". La quête toute sauf ordinaire du capitaine de Hauban et la mission qu'il confie alors, pour la réaliser à une chimiste ingénieuse du nom de Louise Bunsen, vont nous propulser dans un récit digne du grand Jules Verne. Monstres sous-marins, merveilleux monde du silence, l'auteure nous amène à suivre l'équipage de l'Ulysse dans cette recherche éperdue d'un mythe. Cette fois encore elle saura intégrer les beautés vaporisées d'une invention magistrale à la mythologie et aux récits extraordinaires d'Homère.

Nous y trouverons aussi une touche d'humour dans l'univers des super héros avec "Seuls le diable et moi". Nous retrouvons ici avec plaisir un personnage croisé auparavant dans la nouvelle " La rocambolesque odyssée de l'Ulysse ", il s'agit du capitaine de Hauban. Mais aussi un autre personnage moins joyeux puisqu'il s'agit de l'étrangleur du marais dont nous avons eu écho avec « Taxidermie ».
Lors d'une vente aux enchères, notre bon capitaine va acquérir une longue vue considérée comme la propriété du célèbre pirate Barbe-Noire. Une médium, en concurrence avec lui, va même tenter de lui faire renoncer à son acquisition sous couvert de malédiction et d'esprit lié à un certain objet. Cette nouvelle va nous plonger avec plaisir dans des histoires ésotériques mais aussi de super héros, mélange peu commun s'il en est. Fan de Batman, attendez-vous à être surpris de découvrir ici son ancêtre. La touche d'humour ainsi présente donne un contexte plus léger à une nouvelle qui aurait pu rester sur un contexte de possession démoniaque et d’exorcisme. On y découvre là encore de superbes inventions plus connues de nos jours qu'à cette époque victorienne, tel le taser. C'est lui entre autres qui fera ressortir le côté steampunk de ce récit. Et le côté fantastique reste bien entendu lui aussi présent grâce au talent de médium de Mme Aether mais aussi au pouvoir de la lentille qu'elle confiera au Ptéranodon, justicier masqué et bienveillant.
En conclusion, chaque histoire s'entrecroise d'une manière ou d'une autre avec une autre nouvelle et particulièrement avec la toute première qui met en évidence les pouvoirs du minerai appelé : oxalte.
« Seuls le diable et moi » pourrait être considéré comme un prémice à « Taxidermie » pour le côté macabre des tueurs en série. Mais aussi comme une suite à " La rocambolesque odyssée de l'Ulysse " par la présence de certains personnages et l'énoncé d'autres.
Avec « L’automate de Maître Sigismond » nous retournons dans le passé de l'un de nos deux inventeurs en compétition lors de la toute première nouvelle. Tout comme « Teletempus » fait, elle aussi, suite avec bonheur à cette nouvelle tendre et magique de l’automate.
Seule « Camera obscura » m’a posé un souci de cohérence dans mes observations jusqu'à ce que je lise « Teletempus » et y reconnaisse l'un des éléments importants des effets magiques de l'appareil photo utilisé : le sel de roche noire de Pondichery.

C'est donc avec joie que je referme cet ouvrage magnifique qui a su me complaire tant dans le style utilisé que dans la méthode d'organisation.
Delphine Schmitz a su entrelacer ses nouvelles afin de les rendre plus attractives et surtout inoubliables. Puisque chacune d'elle est en lien avec une autre, le lecteur ne peut qu'y revenir en pensée et parfois même en lecture pour re-vérifier un détail qui aurait pu lui avoir échappé à la première lecture.
Élixir de nouvelles steampunk est un peu comme une devinette à tiroirs. A chaque nouvelle lue, le lecteur se remémore les liens avec les précédents, en cherche d'autres et torture maintes fois son cerveau à chercher où l'auteure nous mène.
C'est donc une lecture magique par son fond et particulièrement organisée par sa forme. Chaque détail a été pensé, soupesé et orchestré pour amener à cette nouvelle finale. L'enchevêtrement ouvragé des actions de chacun dans la vie des autres nous pousse à apprécier à sa juste valeur le travail du perpétuel, son idéalisme cossu d'idées qui lui vaudront d'ailleurs cette situation inconfortable et finale.
Là où je croyais au départ qu'une chronologie mélangée allait déranger ma lecture, je me suis rendue compte qu'elle était ainsi voulue par l'auteure pour mettre en exergue certains points et évolutions importantes et ainsi nous mener vers un « épilogue » surprenant.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Mer 2 Nov - 8:49



Marylou et l'Arbre-aux-Murmures, de Gaëlle K. Kempeneers





Au plus profond de l’Ardenne, dans un lieu où fées et croquemitaines côtoient notre réalité, Marylou, fille et petite-fille d'ensorceleuse, n’aime rien de plus que de retrouver l’Arbre-aux-Murmures et les habitants de la Forêt du Pas-du-Loup. Mais voilà qu'elle apprend que cette dernière va être rasée...
Marylou jure de tout tenter pour la sauver.
Quand, en plus, son ami Sam disparaît au fond des bois, la fillette ignore encore quels dangers elle devra braver pour le retrouver et tenir sa promesse.
Saura-t-elle surmonter les épreuves jetées en travers de sa route ?

Nous plongeant dans les thèmes de la forêt et des légendes ardennaises, cette histoire fantastique ravira les lecteurs, de 9 à 99 ans, et leur fera vivre une aventure pleine de féerie.
Read more at http://www.sema-diffusion.com/pages/sema-editions/catalogue/sema-gique/marylou-et-l-arbre-aux-murmures-de-gaelle-k-kempeneers.html#VohheVGzowVQDyWc.99


  • Genre : fantastique

  • Nombre de pages : 134

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Mer 2 Nov - 8:51

Marylou et l'Arbre-aux-Murmures, de Gaëlle K. Kempeneers

Critique d'Aelynah

Marylou est une enfant de onze ans qui, nous l'apprenons rapidement, a la particularité d'appartenir à une famille d'ensorceleuse. Son lien avec le Pas-du-loup, le bois proche de chez eux, est fort et vient de sa nature mais aussi du caractère de la jeune fille. Alors quand Sam, le fils du bourgmestre, leur annonce en pleine classe que leur petit bois va être rasé pour construire une maison de retraite, c'est le tollé général. Mais c'est surtout une question de vie ou de mort pour Marilou. Car elle, elle sait que ce n'est pas seulement le parc de jeux des enfants, les balades en forêt ou un petit coin de nature agréable qui va être rasé, mais aussi et surtout un lieu de vie pour des créatures autrement dépendantes de lui que les lapins, oiseaux et autres petits gibiers.
Les fées, les nutons, les dryades et autres créatures féeriques du Pas-du-loup risquent de disparaître.
Alors, sans réfléchir aux conséquences, Marilou va prêter serment sous l'arbre-aux-murmures de tout faire pour sauver le petit bois.
C'est là encore Sam qui va accélérer les choses en lui annonçant à nouveau la terrible nouvelle. Elle n'a donc que le week-end pour réussir à trouver une solution.
Et c'est le début de l'aventure pour nos deux jeunes amis.
Le rythme saccadé des phrases courtes nous emporte dans la course poursuite que devient ce week-end. L'auteure utilise cette façon de faire pour donner ce rythme d'urgence que ressent Marylou. Quand ce n'est pas pour sauver sa forêt, ce sera pour retrouver Sam. Car ce roman débute comme un conte pour enfants. Le rythme, le phrasé nous plongent de suite dans un sentiment de bien-être et de rêverie.
On sent l'urgence dans chacune des pages que l'on tourne et c'est avec le cœur serré que l'on avance à tâtons dans cette quête quasi impossible.
Je connaissais la plume de Gaëlle K. Kempeneers au travers d'un autre genre tout à fait différent, le Pulp et son titre Proie Dunoir. J'avais adoré sa manière de créer son atmosphère et ses personnages atypiques mais attachants.
Ici encore elle sait trouver les mots pour nous entraîner rapidement dans le récit. Petits et grands vont se retrouver facilement plongés dans cette quête et suivre Sam et Marylou, le cœur battant d'anticipation.
Ce conte de fées, moitié légendes ardennaises et féeriques vous entraînera jusqu'au bout de la nuit et dans l'émotion la plus simple et la plus sincère.
Marylou et Sam vont vous donner des sueurs froides, des sourires et quelques larmes.
La fin est surprenante et on en redemanderait presque quelques lignes en plus.
Merci aux éditions Sema pour cette découverte et ce très joli conte adapté à tous.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Mer 14 Déc - 8:24



Les Grisommes Tome 1 : Avènement, de Frédéric Livyns





Une grande menace pèse sur notre monde. Nathan a laissé les Grisommes s’emparer d’une pierre aux pouvoirs immenses. Pour réparer son erreur, l’adolescent doit parcourir différentes dimensions et retrouver les Joyaux qui vont sauver l’humanité. Là-bas, il disposera d’une arme majeure : son imagination. Car c’est elle qui façonnera les univers où il devra se rendre.

Qui est l’étrange vieillard qui a confié à Nathan cette mission et quel rôle la belle jeune fille qui l’accompagne dans sa quête va-t-elle jouer à ses côtés ? Mais, surtout, l’imagination de l’adolescent sera-t-elle assez forte pour vaincre celle des Grisommes ?

Conçue spécialement dans une forme rappelant les aventures de jeux vidéo, cette histoire de Frédéric Livyns, deux fois lauréat du prix Masterton, enchantera à coup sûr les jeunes et moins jeunes lecteurs !


  • Genre : fantastique

  • Nombre de pages : 228

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Mer 14 Déc - 8:26

Les Grisommes Tome 1 : Avènement, de Frédéric Livyns

Critique d'Aelynah

Nathan est un ado de 13 ans qui va se découvrir une grand-mère assez particulière et une mission hors du commun.
J'ai beaucoup aimé ce genre d'anti-héros un peu gringalet, maltraité par la grosse brute de la classe et moqué de tous par la rousseur de ses cheveux. Nathan est un garçon plutôt timide et il faudra ce passage obligatoire chez sa grand-mère maternelle qu'il n'avait jamais rencontré auparavant pour qu'il se découvre des qualités merveilleuses.
Sa rencontre avec Orianne, l'Oraculum et la mission qu'ils lui confieront va changer bien des choses dans sa vie mais aussi emporter le lecteur dans des mondes parallèles que l'auteur aura su rendre vraiment intéressants.
Nathan et Orianne doivent récupérer des joyaux importants volés par les Grisommes. Dans chaque monde traversé, ils auront un guide et le seul pouvoir de Nathan pour les sauver est son imagination.
A partir de ce moment, deux sons de cloches pour ma part.
En tant qu’adulte, j’ai lu et apprécié ma lecture, même si je lui ai trouvé un côté facile dans la manière dont les niveaux sont passé les uns après les autres. On voit et on ressent bien évidemment les difficultés qui augmentent, ainsi que les qualités des jeunes personnages qui se dévoilent. Pourtant malgré cela je me suis sentie un peu flouée de mon envie d’aventures extraordinaires et épiques.

Pourtant ce n’est pas un mauvais point que ce dernier car en le lisant à mes enfants, j’ai pu me rendre compte que j’avais un peu perdu de mon émerveillement d’enfant à la manière dont leurs yeux se sont illuminés et leurs poils dressés à l’écoute des aventures de Nathan et Orianne.
Frédéric Livyns a su trouver un bon équilibre entre la fantasy, le conte pour enfant et une bonne dose d'humour pour rendre son récit attrayant. Les enchaînements d'action et de phases de repos ou plutôt d'explications sont savamment dosés pour instiller au jeune lecteur la bonne ambiance à tout moment. Les descriptions sont efficaces et l'on ressent avec plaisir les frissons d'appréhension de nos deux jeunes protagonistes. La trame façon jeu vidéo dont s’est servi l’auteur a fait admirablement mouche avec un jeune public et c’est avec appréhension et impatience qu’ils ont attendu chaque nouvelle « partie », à la recherche d’un nouveau joyau.
Outre mon petit sentiment précédent, j'avoue cependant que j'ai particulièrement apprécié deux points.
Le premier est l'humour, que l'auteur a su mettre dans son récit. Des jeux de mots vous feront sourire à des moments parfois peu opportuns, comme ils le font pour Orianne. Mais ils sont limpides et cela donne un attrait supplémentaire au récit.
Le second est sa façon d'avoir imaginé les différents mondes en fonction des couleurs des joyaux. Trouver des éléments parfois surprenants de peurs enfantines pouvant s'intégrer au contexte fut une idée vraiment magique. Cela donne là encore une touche de fantaisie et de magie à ce roman qui ne manquait déjà pas de qualité.
Avec ses 200 et quelques pages, il détient les ingrédients de base d'une bonne histoire et d'un scénario boule de neige. Les premières quêtes vont sembler se dérouler sans trop de heurts, comme si l'auteur souhaitait nous rassurer et nous donner confiance en nos capacités, ou plutôt en celles de Nathan. Puis petit à petit la difficulté va aller crescendo et il faudra à nos deux jeunes héros trouver de nombreuses idées ou sources de courage pour les voir se terminer de façon somme toute victorieuses.
Mais c'est sans compter l'auteur et les Grisommes qui, s'ils voient évoluer Nathan au fil des pages, ne vont pas demeurer en reste.

Au final je n’ai rien à redire à cette lecture qui a su m’enthousiasmer à sa manière même si ce ne fut pas aussi fort que je l’espérais mais surtout qui a su faire naître des images et des idées futures d’aventures dans les yeux et pensées de mes petites lectrices juniors.
Nous avons donc toutes les trois hâtes de découvrir la suite des aventures de Nathan pour en apprendre plus encore sur ce monde aux multiples facettes colorées.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Ven 3 Fév - 9:42



Miss Zombie, détective décharnée, de Delphine Dumouchel et Lou Ardan





Zombie, ça peut être le pied, sauf si on le perd.
Alors imaginez, si la seule personne capable de maintenir ces non-morts suffisamment entiers disparaît, c'est la loose assurée !
Une seule solution : enquêter !
Missy et Carole vont braver les interdits et se lancer à corps perdu dans une aventure pleine de surprises. L'une est passionnée par les romans policiers, l'autre rencontre un souci oculaire qui risque de lui coûter le titre de reine du bal tant convoité.
Un duo de choc pour une affaire brûlante !


  • Genre : fantastique

  • Nombre de pages : 162

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Ven 3 Fév - 9:45

Miss Zombie, détective décharnée, de Delphine Dumouchel et Lou Ardan

Critique d'Aelynah

Amis amateurs de fin du monde et de zombies, voici un titre qui devrait changer vos habitudes de lecture.
Missy est une zombie depuis 4 ans. Morte-vivante depuis ce soir où après une sortie avec des copains, elle glisse sur une crotte de chihuahua, s'assomme, se fait écraser et finit mordue par un futur confrère.
Mauvais karma direz-vous?
Sans aucun doute !!
Vous avez avec ces quelques lignes un aperçu complètement barré et loufoque du scénario de l'auteur qui a su mettre à sa sauce les histoires de zombies connues.
Ici ils vivent dans un institut sous la férule d'un directeur mais surtout les soins d'un docteur fou qui n'est autre que le responsable de l'épidémie.
Missy et sa copine Carole étaient deux ados de 16 et 17 ans lorsqu'elles ont été mutées. Cela les a rapproché et a créé une sorte d'amitié entre elles.
Missy, après ses déboires avec le chihuahua le soir de sa disparition, s'est fait rouler dessus. Elle se retrouve donc actuellement zombie et obligée de se déplacer allongée sur un skate.
De son côté, Carole était du genre jeune beauté fatale et plus qu'un peu diva. Sa décomposition précoce ne l'a en rien changé. Alors imaginez un zombie défraîchi en train de se faire belle devant la glace alors que le moindre mouvement brusque risque de lui en faire perdre un bout et vous aurez là encore une idée pleine d’humour de l’ambiance générale de ce récit.
Ces deux là forment une équipe à la fois improbable et surprenante de drôlerie.
Alors lorsque le Doc semble avoir disparu, elles se lancent dans l' aventure pour le retrouver.
Un humour parfois décapant et grinçant, des personnages zombiques décrépis et décharnés et une enquête sont la base de ce court roman. Il se lit alors sans trop de difficultés et nous emporte dans son monde gentiment. Vivre dans un monde de zombies et le découvrir au travers de leurs yeux (voir plutôt d'un seul si l'on se met à la place de Carole) est assez atypique, surtout qu'ils ne sont pas vraiment tous à la même enseigne.
Missy et Carole semblent avoir hérité d'une bonne dose de causticité et d’auto-dérision en plus d’un cerveau qui se décompose à moindre vitesse. Nos deux donzelles zombies vont donc nous mener sur la piste du Doc et de son enlèvement tout en nous plongeant dans leur quotidien très particulier.

C’est un petit récit jeunesse qui devrait plaire pour son humour et pour le scénario assez basique mais bien tourné. La plume des auteurs est fluide et la manière dont elle tourne le morbide en humour grinçant ajoute une touche burlesque à cette enquête.
La fin laisse présager d’éventuels nouveaux épisodes que je suivrai avec joie. Je remercie donc les éditions Séma qui, depuis que je les ai découverts, ont su me proposer des récits atypiques et toujours de qualité.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Mer 22 Mar - 7:59



Les Grisommes, tome 2 : Châtiment, de Frédéric Livyns





Les Grisommes continuent de menacer l’ordre du monde, recourant à des stratagèmes toujours plus sombres et faisant appel à de mystérieux alliés. Nathan, aidé d’Orianne, devra utiliser davantage que son imagination pour surmonter les épreuves auxquelles il sera confronté, allant jusqu’à combattre les créatures mythiques des contes de son enfance… qui ne sont plus tout à fait comme dans ses souvenirs.

Avec ce second tome, Frédéric Livyns continue de nous prouver qu’il a plus d’une corde à son arc pour surprendre et divertir petits et grands.

Plongez dès à présent dans un nouveau monde !


  • Genre : fantastique

  • Nombre de pages : 236

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Mer 22 Mar - 8:01

Les Grisommes, tome 2 : Châtiment, de Frédéric Livyns

Critique d'Aelynah

Après sa quête des Joyaux, Nathan profite d'une période de calme bien méritée auprès de ses parents nouvellement réconciliés, de sa grand-mère et bien entendu de son amoureuse Orianne.
Mais les Grisommes n'ont pas dit leur dernier mot et un avertissement loin d'être anodin va renvoyer Nathan en mission, pour le plus grand bonheur du lecteur.
Quelques différences cette fois cependant par rapport à sa première quête, Nathan va devoir récupérer les Gemmes des 4 éléments. Et hélas il ne pourra revenir vers son monde qu'une fois toutes les gemmes récoltées. C'est cette fois encore une mission périlleuse car elle va le mettre en présence des cauchemars de l'humanité, et l'on sait que l'humanité est particulièrement fertile en cauchemars en tout genre.
Son seul recours, son imagination! C'est la meilleure arme qu'il possède car c'est grâce à elle qu'il pourra contrer les abominables images qu'ils vont affronter lui et Orianne. Car la jeune fille n'envisage aucunement de ne pas l'accompagner.
C'est dans ce contexte plutôt sombre que l’Élu et son amie vont partir en quête.
Ce deuxième tome commence tout en fanfare avec l'avertissement de l'ennemi et cette nouvelle mission ardue pour l’Élu.
Mais il nous permet aussi de contempler sous la plume de Frederic Livyns son imagination débordante et une manière peu orthodoxe de donner des explications à certains faits religieux ou superstitieux tel le Déluge.
Tout comme dans le premier tome, des touches d'humour parsèment le récit dramatique de cette quête difficile. Car Frederic Livyns n'en manque pas, d'humour, et le lecteur s'en rendra compte assez rapidement dans des situations parfois tendues. Et il est vrai que ces petits traits humoristiques vont donner au lecteur une avancée à deux vitesses au récit.
D'une part, l'aventure en elle-même va occuper une bonne partie de nos pensées. Suivre Nathan et Orianne dans leur combat est prenant et addictif.
Mais d'autre part, chercher les petits traits d'humour parsemés dans les noms des protagonistes, chercher les anecdotes littéraires ou télévisuelles dans les situations, rajoute cet attrait nouveau à la lecture.
Nathan va devoir faire face à des peurs primaires mais aussi à des doutes et les secrets que semblent cacher Orianne ne vont rien arranger.
Mais ce tome est aussi l'occasion de faire intervenir de nouveaux personnages qui vont devenir attachants ou détestables et nous mener vers un épilogue plein de suspens et d'espoir.
C'est donc encore une très bonne lecture jeunesse que ce tome 2 des Grisommes. L'auteur sait y faire pour tenir le jeune lectorat en haleine et les quêtes ne sont pas trop longues pour le lasser. L'action est quasi omniprésente même si de nobles sentiments comme l'amour, l'amitié ou le sacrifice vont aussi avoir la part belle dans ce récit.
Un bon mélange qui devrait en attirer plus d'un.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   Dim 30 Avr - 8:48

Marylou et l'Arbre-aux-Murmures, de Gaëlle K. Kempeneers

Critique de Malka

Ce roman de la littérature jeunesse s'adresse à de jeunes lecteurs et a éveillé mon intérêt de maman (lecture éventuelle pour mon garçon ) et de prof (pourquoi pas une future exploitation en classe ?).

Narré à la troisième personne du présent, rythmé avec un style fluide et agréable, des chapitres courts et un thème fantastique envoûtant. On y retrouve un conte où l'action ne manque pas. Le fantastique est également immédiatement omniprésent.
Les ambiances sont bien décrites, toujours précises, mais l'auteure prend garde à ne pas les développer à l'extrême, privilégiant un rythme adapté : captivant pour les jeunes lecteurs, et tout aussi agréable pour les plus âgés. Les dialogues restent dynamiques et crédibles. Donc, dans l'ensemble, le récit est bien mené.

Le personnage principal, Marylou, est une fillette déterminée et courageuse, une enchanteresse un peu sorcière. Elle a tout pour plaire et se lancer dans l'aventure.
Pour son compagnon d'aventure, ce n'est pas gagné d'avance. Sam est le gamin à lunettes « qui sait tout » (un peu cliché) , le porteur de mauvaise nouvelle : celui qui annonce à sa classe que Le bois du Pas de Loup va être rasé. Il n'est pas le bienvenu avec une telle annonce et on sent l'amour de la nature qu'éprouvent les enfants villageois. Même Marylou, une des rares à le considérer comme son ami, le prend en grippe.
Conscient de sa bévue, Sam s'excuse et essaie de se racheter. Il s'avère d'une aide précieuse pour la fillette.

La magie reste omniprésente dans le récit : magie de Marylou et de sa famille (mère et grand-mère qui savent écouter la forêt et se sont partagé leur don de mère en fille), celle des bois et de ses créatures fantastiques (fées et autres êtres surnaturels plus ou moins surprenants). Les épreuves qui attendent les deux enfants, pour sauver la forêt, reposent essentiellement sur celle-ci. (entre pactes conclus, monstres et charmes lancés, ainsi que l'apparition du Maître de la forêt).
Le folklore exploité de manière judicieuse se comprend facilement à la lecture, reste accessible, mais certains termes font l'objet d'une note explicative non négligeable. Parfois, il manque tout de même un peu d'originalité, mais l'auteure a peut-être fait le choix de rester fidèle au folklore traditionnel.

J’émettrais pourtant un bémol concernant les émotions, un peu trop simplement développées à mon goût, ce qui enlève un peu de profondeur dans la caractérisation des personnages principaux.

La fin surprend, ni bonne, ni mauvaise : nuancée et réaliste malgré la magie omniprésente. Quand la magie s'en mêle, les sacrifices semblent inévitables.

En conclusion, l'ensemble donne un conte très agréable à la lecture (dont je lirai la suite avec plaisir.) : un récit bien mené, une magie et un folklore qui apportent une bonne dose de mystère.
Je me vois bien exploiter le roman en classe, avec un point de départ idéal pour développer et prolonger un thème écologique.
Je remercie les éditions Séma et le forum Au Coeur de l'Imaginarium pour cette belle découverte.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Editeur] Séma Editions   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Editeur] Séma Editions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
Sauter vers: