Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Editeur] Pop Libris Editions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: [Editeur] Pop Libris Editions   Mar 10 Juin - 7:58



Pop Libris Editions




Pop Libris est née de la volonté de promouvoir une nouvelle littérature populaire: Vous allez redécouvrir le thriller, le fantastique, les comédies romantiques et autres genres. Ces livres sont issus des mains d'auteurs talentueux, créateurs d'une facette novatrice de la littérature tunisienne.

Pop Libris a parié sur eux, pour que le livre soit à la fois prenant et léger, accessible et attirant.



_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Mar 10 Juin - 8:04



Sang d'encre, d'Atef Attia





Pour Steven Hicks, la chute des premiers flocons de neige est un funeste présage, celui du renouveau d'un cycle sanglant. A Londres, Olyphant Blitch use de méthodes peu orthodoxes pour régler "définitivement" certains pépins administratifs. Ailleurs, les confessions d'un mari désespéré prennent une tournure inattendue. Quand à Ronnie McTiernan, tueur à gage sur le retour, sa vie rangée bascule lorsqu'il se fait rattraper par les fantômes du passé.

Chacune de ces nouvelles est l'occasion d'une plongée dans les tréfonds de l'âme humaine, sur le versant noir des pulsions mortelles. Un périple mouvementé où la violence côtoie souvent l'absurde et où rien n'est jamais vraiment ce qu'il parait.



  • Genre : thriller
  • Nombre de pages : 174
  • Format : papier
  • Nombre d'exemplaires :





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Mar 10 Juin - 8:07

Sang d'encre, d'Atef Attia

Critique d'Achille49

Recueil de 4 nouvelles présenté comme un menu, composé donc de 3 plats (Entrée intitulée "Un Boulot comme les Autres", Plat de Résistance ;"Frantic" et Dessert ; "La Nuit du Jugement") et de rafraîchissements "Une Séparation", présentation qui, dans sa forme indique déjà le ton mi-noir, mi-drôle et caustique de ce petit livre  de moins de 180 pages qui se "dévore" d'une traite et qui pour ma part, à l'exception de "La Nuit du jugement" ne m'a pas laissé de problème digestif. J'aurais, pour le coup, bien volontiers pris encore un petit digestif pour poursuivre  et maintenir une certaine euphorie..... Mais la gourmandise, on le sait, est un vilain péché.
Atef Attia implante ses récits dans des décors totalement classiques, sans définition précise de pays ou de villes. Ce sont des récits de vie avec une morale propre, ces nouvelles n'ont pour seul but que de nous distraire, de nous titiller les méninges, de nous faire réagir à des attitudes ou des sujets de société contemporains plutôt graves ; la vie humaine comme une marchandise, l'homosexualité, les self made men plutôt corrompus, les femmes battues.....
Pour déguster ce recueil, prenez quelques bon disques de jazz, imaginez-vous dans une décor où le noir prévaut avec à chaque nouvelle un personnage, le plus souvent quelqu'un de peu recommandable mais dont la complexité et le sang-froid intriguent et / ou insupportent.
Prenons maintenant chacune des nouvelles par le détail et bienvenue dans un monde où le crime, l'humour noir, le scabreux, le sordide se mêlent avec homogénéité.
* " Un boulot comme un autre " où comment créer de nouveaux métiers et de nouvelles reconversions pour toutes ces grosses compagnies d'assurance et banques, de préférence multinationales au détriment de chacun de nous et surtout des mauvais payeurs endettés. C'est avec un cynisme rare que nous suivons la journée type d'une nouvelle race de collecteur de dettes : Olyphant Blitsch. Un poète, une nouvelle race de tueur à gages rémunéré traditionnellement, un credo, celui de se montrer sous le jour de la compassion extrême vis à vis de ses futures victimes et artiste à ses heures pour dissimuler les meurtres en accidents. Avec autant de charme et d'éducation et un homme d'une telle prévenance, on se demande bien pourquoi ses collègues en ont une telle crainte. Une nouvelle glaçante à bien des égards et le tout dans un style irrésistible.
Procès en règle par Atef Attia d'une société prêt à tout cynisme pour "marchandiser" toute la chaîne de nos vies en fournissant crédits, assurances vie, prêts à la consommation et ne surtout pas tenir ses engagements, quitte à utiliser les moyens les plus définitifs.
 
* " Frantic " où qui est pris alors qu'il croyait prendre et toujours dans le registre du récit noir. Pour cette seconde nouvelle, c'est Steve, jeune homme sans racine apparente mais en liberté surveillée que nous suivons dans ses pérégrinations. Toutes ces difficultés d'intégration et de suivi judiciaire dont on ignore les motifs réels, même si les indices se multiplient au fur et à mesure du récit, cela ne peut que nous attendrir.
Tout l'art de l'auteur est celui de réussir, pendant la première partie du récit, à nous rendre Steve énigmatique, de nous le rendre si humain en le voyant empathique avec de jeunes gens en rupture par leur penchant homosexuel  avant de nous faire découvrir sa véritable nature  et de nous fournir une chute totalement inattendue et savoureuse.
 
* " La nuit du jugement " où le récit et les doutes d'un tueur à gages, ancien flic, dans la réalisation d'un de ses contrats et surtout dans ses failles, cauchemars et doutes. Comment un homme si froid, méticuleux dans la réalisation de ses exécutions, peut-il aussi être tourmenté par son ancienne vie  et rongé par la culpabilité d'avoir été à l'origine de la grave blessure de son co-équipier et de la fin de sa carrière prometteuse. Paradoxe d'un homme au sang froid et si proche d'attenter à sa vie propre. Le tout dans le décor très "Bogart" : tueurs, ex flics virant dans une ambiance très jazz et whisky....
 
* " Une séparation ", encore un  récit étonnant où le lecteur est d'abord entraîne dans ce qui semble être une longue lettre d'un homme éploré par la mort de sa femme tant aimée pour finalement se trouver face à la brute égoïste qui frappe sa femme pour son bien, qui joue la carte de celui qui n'est en rien responsable et qui s'exonère de son meurtre en l'enterrant dans un jardin couvert de roses qu'elle aimait tant avant de partir torturer celui pour lequel elle comptait le quitter. 
Noir, très noir et surtout le cynisme porté à son paroxysme dans un style épuré.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Mer 11 Juin - 9:55



La Cité écarlate, de Sami Mokaddem





A la fois féérique et déchirante, ces nouvelles traquent les marques laissées par des rencontres perdues, des histoires inachevées et des baisers volés. Sans aucun apprêt, laissez-vous tenter par ces aventures surprenantes. Chantez la vie, l'amour, la mort et l'éternité. Reprenez le refrain résonnant de ce chant : épousez ses rimes et saisissez ses blancs.

L'auteur nous invite à nous soustraire du réel morose afin d'explorer les contrées d'un au-delà rutilant chargé d'accueillir des fictions qui se croient et se fondent. Chaque conte se lit à son propre miroir et se lit au miroir des autres. Jouez le jeu et cherchez vous parmi ces panoplies de reflets...



  • Genre : drame fantastique
  • Nombre de pages : 244
  • Format : papier





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Mer 11 Juin - 9:56

La Cité écarlate, de Sami Mokaddem

Critique de Malka

Le recueil « La cité écarlate » se constitue d’un ensemble de courtes nouvelles, qui mettent en scène des moments de vie fugitifs, tendres, sensuels, passionnels, doux, parfois tristes et cruels. On retrouve, dans chacune d’entre-elles, des couples qui se rencontrent, s’aiment, se déchirent, se quittent, et se regrettent, sous la forme d'instants du quotidien insouciants et précieux, de rencontres et de moments de séduction, de brèves incartades, de flashes nostalgiques ou de ballades oniriques.

La nostalgie amoureuse y est d’ailleurs un thème assez récurent, car l’auteur y célèbre l’amour avec un grand A, l’explorant des débuts de la passion naissante, à la fin souvent cruelle et dévastatrice. Grâce à chacune de ses nouvelles, il emmène le lecteur de la petite étincelle qui éveille les cœurs, à la tristesse et au deuil difficile (impossible ?) de l’amour perdu.

Le style de l’auteur, simple et fluide se lit avec plaisir, d’autant que les nouvelles sont empreintes de poésie et de volupté.
Les personnages paraissent peu développés, presque anonymes (seuls quelques signes distinctifs permettent de faire le lien pour les retrouver dans les différentes nouvelles). Ils permettent toutefois de s’ identifier sans mal, car ce sont toujours les émotions qui prennent le pas. De plus, on les découvre au fil des pages et on apprend à les connaître peu à peu.
Si les nouvelles sont courtes, c’est souvent presque à regret qu’on les finit, et les histoires évoquées sont d’une telle intensité, qu’en rajouter aurait ôté leur effet percutant.

La nouvelle « La cité écarlate » représente le cœur du recueil, mais chacune des nouvelles apporte les pièces d’un puzzle, qui se met en place lors de la nouvelle finale. Là, le recueil prend toute sa dimension et ce point final donne presque l’envie de le relire aussitôt. A ce moment, les nouvelles prennent pleinement leur sens et forment enfin une unité.
La touche fantastique, légère et bien exploitée, apporte également une jolie cohérence à l’ensemble.

En conclusion:
« La cité écarlate » ne se dévore pas, mais se savoure mot après mot, nouvelle après nouvelle. Même si certaines nouvelles m’ont moins touchée, d’autres m’ont totalement transportée. Tout dépend de la sensibilité et de l’expérience personnelle du lecteur. Le recueil n’en reste pas moins magnifique et je conseille vivement sa lecture aux amateurs de romances vraies, justes et poétiques, aux adeptes de nouvelles fantastiques douces et oniriques.
Je remercie le forum et les éditions Pop Libris pour cette merveilleuse découverte.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Mer 10 Déc - 10:40



Dix-neuf, de Samy Mokaddem





Une mystérieuse équation mathématique cachée dans une partition musicale, un livre ancien servant à invoquer des forces maléfiques, un secret enfoui au fond d’une tombe punique et une pyramide géante immergée sous les eaux des Bermudes : rien ne semble lier ces éléments, et pourtant….

Lorsque les descendants de trois peintres célèbres sont soudain tués dans trois pays différents, Viviane Silva, agent spécial, découvre que les assassins étaient sur la trace d’un message codé, dissimulé dans l’une des toiles des maîtres.

Un puzzle monstrueux se met alors en place, dévoilant une conjuration démoniaque, qui prépare, depuis le temps de l’Égypte ancienne, l'avènement du règne des Ténèbres sur terre.

Avec ce thriller, l’auteur nous embarque dans un jeu de pistes passionnant, mêlant énigmes obscures, références historiques et mythologies anciennes, dont le dénouement culmine au cœur des ruines de Carthage, la cité légendaire


  • Genre : thriller

  • Nombre de pages : 408

  • Format : papier





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel


Dernière édition par ninik le Mer 10 Déc - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Mer 10 Déc - 10:48

Dix-neuf, de Samy Mokaddem

Critique d'Illion

A la lecture du résumé, je me suis dit qu'on partait sur un thriller ésotérico-historique (comment ça, ça n'existe pas ? Je vous zut d'abord ! ) un peu du genre Da Vinci Code. Ma dernière expérience du genre ayant été particulièrement mauvaise - merci Glenn Cooper ... - je partais avec une certaine appréhension. Néanmoins le résumé est alléchant, alors je me suis dis "pourquoi pas ?" en espérant que ce ne soit pas juste un pseudo-Da Vinci Code sauce tunisienne. Grand bien m'en a pris ^^ !!

En termes de structure, le livre s'ouvre sur deux citations : une de Murakami (1Q84) et une de Carrisi (Le Tribunal des Âmes). Ces citations mettent en avant l'idée de l'existence de mondes parallèles ou en tout cas celle de frontière entre deux espaces dimensionnels. Ce qui, on le verra, est particulièrement raccord avec le scénario du livre.
L'ouvrage comporte ensuite sept parties ("livres") et cinquante et un chapitres, plus un prologue et un épilogue. Les cinq premières parties sont toutes placées sous le "signe" d'une œuvre littéraire, artistique ou musicale citée dans le livre, les deux dernières sont en rapport avec le personnage ou l’élément central de la partie. Leurs longueurs sont variables, allant de 5 chapitres pour les plus courtes, à 10 ou 12 pour les plus longues.
Les chapitres sont numérotés de 50 à 0 et précédés de la mention "Compte à rebours", avec une belle coquille page 147 ! Le "Compte à rebours" suit son cours tranquille de 50 à 33, passe subitement à 38, puis revient à 31 et poursuit sans plus d'embûche. Chaque chapitre est introduit de la même manière : le numéro du compte à rebours, le titre du chapitre, le nom du ou des personnage(s) concerné(s) et leurs localisations. Parfois le chapitre est coupé en deux ou trois avec une nouvelle présentation mais sans titre de chapitre.

L'auteur précise très rapidement, grâce aux notes en fin d'ouvrage et à une note d'avertissement, que si le scénario est bel et bien fictif, il s'appuie sur des données et références historiques véritables. Celles-ci sont signalées dans les notes en annexe. La chose est appréciable et permet de faire la part des choses entre réalité et fiction, parce que dans les ouvrages de ce type, on a tendance à perdre très vite le réel de vue au profit de théories fumeuses et conspirationnistes un peu (beaucoup) farfelues. Cela permet aussi d'introduire les références culturelles sur lesquelles l'auteur s'est appuyé pour construire son récit et de faire des renvois vers ses œuvres pour aller les découvrir. Je regrette juste que certaines "notes" soient des copier-coller des phrases utilisées dans le livre (ou inversement d'ailleurs), parce que, du coup, on perd l'intérêt même d'avoir des notes.

Très rapidement le livre se place dans une approche ésotérique bien mâtinée de magie noire, de démonologie et de fantastique lovecraftien (du moins je suppose mais l'auteur est abondamment cité !), cocktail détonnant et tout à fait intéressant pour un thriller et qui le place plus du côté d'un Sacrifice des Dieux de Christophe Michaud que du fameux Da Vinci Code de Dan Brown. Les codes du thriller ésotérique sont, certes, respectés : un secret caché dans une œuvre d'art, une société secrète prête à tuer pour l'avoir, un jeu de pistes remplis d'énigmes et de dangers pour obtenir la clé, des références culturelles connues de tous pour cadres ( Fantasia de Disney par ex...)... Mais on est bien loin des thèmes de Dan Brown, plus porté sur la franc-maçonnerie et les templiers. Ici on nous parle sans cesse de Lovecraft, des Anciens, d'Aleister Crowley etc... tout en le couplant avec la réalité historique de Carthage et des références culturelles peut-être moins connues mais tout aussi intéressantes !

En résumé, et malgré quelques défauts mineurs, j'ai A-DO-RÉ !! J'ai dévoré ce livre en même pas deux jours et je l'aurais fait beaucoup plus rapidement si je n'avais pas eu à dormir ou manger ! Par contre, Mr Mokaddem, vous me devez une nuit blanche. Comme le fantastique lovecraftien n'est pas un genre que je pratique beaucoup, le premier soir j'étais .... morte de trouille ! Impossible de dormir XD. Plus sérieusement, vous qui lisez ces lignes, allez l'acheter SUR-LE-CHAMP ! C'est vraiment une belle découverte et un beau partenariat que je suis contente d'avoir fait. Ce n'était peut-être pas l'objectif mais l'auteur vient de gagner une fan. Il ne me reste plus qu'à lire son recueil La Cité Écarlate maintenant .

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   Dim 25 Jan - 11:06

Dix-neuf, de Samy Mokaddem

Critique de Frei (à lire aussi sur son blog ici)

Après un premier pas dans le monde du livre avec un recueil de nouvelles, Dix-neuf est le premier roman de l'auteur, et je dois dire que c'est une sacré surprise ! Autant de travail abattu pour un aussi beau résultat, on ne peut rêver mieux pour ce thriller qui prend ses inspirations dans les légendes lovecraftiennes et sumériennes, pour ne citer qu'elles, mais aussi dans l'histoire, avec le passé de Carthage et d'Hannibal Barca.

Mais replantons le décor : d'un côté, Ryan se réveille amnésique et apprend que des amis à lui ont disparus, laissant leur fille adoptive, Renée, seule. D'un autre, Viviane enquête sur la Golden Dawn (une société secrète anglaise versée dans les sciences occultes), dont leurs membres ont tué son mari et s'apprêtent à faire revenir les Anciens sur terre. Pour les aider, une médium et un professeur qui en connaît long sur Carthage répondront à leurs questions. Mais il y a aussi Adam qui court après Lilith et ses succubes, qui enlèvent des fœtus pour un sacrifice...

Bien qu'il y ait beaucoup de personnages, l'auteur se concentre sur Ryan et Viviane. Ryan, un mathématicien qui est amnésique mais qui retrouve la mémoire petit à petit, et Viviane une enquêtrice qui en connaît un rayon sur le paranormal. Leurs compétences et connaissances sont complémentaires, et l'un sans l'autre ils ne pourraient pas avancer. Cependant, l'auteur ne s'attarde pas trop sur le côté psychologique des personnages et des relations qu'ils peuvent avoir entre eux, pour se concentrer exclusivement sur l'enquête. Mais pour tout vous dire, je n'y ai fait attention qu'à la toute fin du roman, tellement il y a d'informations et de révélations qui arrivent assez fréquemment ! Néanmoins, tout ne nous arrives pas dessus en bloc, l'auteur a su distiller tout cela pour que ça reste agréable à lire.

Alors, bien qu'au départ nos personnages évoluent chacun de leur côté, on fait très rapidement le parallèle entre les découvertes de chacun, qui vont toutes à peu près dans le même sens, car il ne le savent pas encore, mais leur but va être le même au final. En effet, bien que l'auteur pioche dans les légendes lovecraftiennes, summériennes, ou le passé de Carthage et d'Hannibal Barca, entre autres, il compare ces légendes entre elles et fait ressortir les points communs de ces histoires, et nos personnages remontent ainsi jusqu'à leurs ennemis.

Pour revenir au travail de l'auteur, j'ai adoré approfondir ce que l'on apprend déjà dans le roman avec l'annexe qui est complète. Sous forme de notes avec un numéro pour que l'on se réfère à l'endroit où l'auteur en parle dans son histoire, on en apprend plus sur certains faits. Après, libre au lecteur de creusé pour en savoir plus... D'ailleurs, tout cela m'a donné des idées de lectures qui ont inspiré ce roman (les romans de Poe, le Necronomicon, Le roi en jaune...).

Le tout est servis avec une plume fluide, une histoire bien construite et grandement servis par un vocabulaire assez riche. Bien que l'enquête soit assez complexe en elle-même, elle reste assez simple à comprendre vu que l'auteur détaille l'ensemble des découvertes, ce qui reste à la portée de tous. J'ai totalement adoré suivre cette enquête et l'ambiance paranormale qui plane sur l'histoire, qui m'a énormément rappelé De fièvre et de sang de Sire Cédric, où deux personnes enquête elles aussi sur des phénomènes paranormaux. Étant également une grande fan de Lovecraft, je suis ravie de retrouver ce grand maître du fantastique ici. Ce livre est pour moi un coup de cœur !

Merci au forum Au coeur de l'Imaginarium et aux éditions Pop Libris pour ce partenariat, ainsi qu'à l'auteur pour la dédicace !

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Editeur] Pop Libris Editions   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Editeur] Pop Libris Editions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
Sauter vers: