Bienvenue au Cœur de l'Imaginarium !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Auteur] Christophe Michaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: [Auteur] Christophe Michaud   Mar 10 Juin - 12:43



Christophe Michaud




Curieux, Christophe Michaud aime à essayer différentes choses.

Il arrête ses études en 3e pour devenir libraire, le plus beau métier du monde. Avide de lecture et de connaissance il découvre avec passion ce monde où presque toutes les réponses sont à portée de main. La librairie traditionnelle française s'écroule dans les années 90 et il reprend ses études.

Elles le conduisent à l'université où il découvre la géographie, puis la géographie urbaine et enfin l'urbanisme, le plus beau métier du monde. Au passage, il se spécialise dans les systèmes d'information géographique.

L'envie de découvrir l'informatique qu'il a en passion le mène à l'informatique, le plus beau métier du monde, aux facettes si diverses.

Très tôt, il découvre le fantastique par l'intermédiaire d'Edgar Allan Poe. De fil en aiguille, il se passionne pour ce genre littéraire en parcourant les textes de Mary Shelley, Guy de Maupassant ou encore Kafka et bien d'autres. Jusqu'où jour, où, inévitablement, il lit H.P. Lovecraft.

A côté de cela, il apprécie la bande dessinée, le cinéma, la musique et la magie. Cette dernière ne cesse de le surprendre et lui montre que les choses les plus simples suffisent à émerveiller les spectateurs. Un principe qu'il essaye d'appliquer à l'écriture.

Le récit illustré "Le sacrifice des dieux" est le résultat de plus d'un an de travail entre l'écriture et les aspects graphiques qui ont demandés beaucoup de recherches.




  • Site : http://www.lesacrificedesdieux.com/

  • Facebook : https://www.facebook.com/CodexMemoriae?fref=ts



_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   Lun 23 Juin - 16:49



Le Sacrifice des dieux, de Christophe Michaud





Suivez un enquêteur du Saint Office au jour le jour par l'intermédiaire de son journal. Vivez son enquête de l'intérieur. Soyez confronté à ses découvertes, à ses cauchemars, à ses doutes. A la lecture d'un livre terrible, il plongera au coeur des secrets les plus obscurs. Son esprit résistera-t-il à ces révélations que l'Eglise nous cache ? Partez sur les traces de l'indicible dans un voyage initiatique et parcourez l'Europe. Assisterez-vous au sacrifice des Dieux ? Ce récit illustré inspiré de l'univers de H.P. Lovecraft vous emmènera dans les contrées inexplorées de son oeuvre.



  • Genre :
  • Nombre de pages : 95
  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   Lun 23 Juin - 16:50

Le Sacrifice des dieux, de Christophe Michaud

Critique d'hinahon (à lire aussi sur son blog ici)

"Avant de vous donner mon avis sur ce livre, je dois vous avouer quelque chose... Je ne connais que très peu l'univers de Lovecraft. Je connais vraiment ce qui est connu de tous, l'univers très spécial, horrifique, le mythe de Chtulhu... Mais je n'ai encore lu aucun de ses écrits. Et je doit dire que si ce livre en est inspiré, alors c'est un univers qu'il me tarde de découvrir.
Revenons au livre qui nous intéresse. 'Le sacrifice des Dieux' est un livre, écrit sous forme de journal de bord. On apprend au début du livre que ce manuscrit était doublement codé. Même si au début, on peut douter de l'intérêt d'une telle sécurité,  plus l'histoire avance,  plus on comprend l'utilité que de tels écrits ne soient pas accessibles à tout le monde.
J'ai vraiment aimé la forme de ce roman. Même s'il reste une œuvre de fiction, il m'est arrivé souvent de me perdre dans des interrogations: et si au moins une partie de ceci était réel? En effet, la forme de narration format journal de bord nous emmène vraiment dans l'histoire. On est au cœur de l'action, comme si le héros nous avait emmené avec lui - et heureusement ce n'est pas le cas. En effet, ce n'est pas une histoire à laquelle j'aurais aimé participer... Cet univers est fascinant, mais il est aussi très noir et particulièrement monstrueux.
Le personnage principal est une sorte "d'inspecteur" envoyé en mission par le Saint Office pour enquêter sur des sectes menaçant l'avenir de la Terre en essayant de faire venir dans notre monde divers démons et créatures démoniaques. Grâce à son journal de bord, on suit son enquête, de Naples jusqu'en Grèce, on bascule de plus en plus dans un monde noir dans lequel la folie règne en maître.
L'histoire tourne autour d'un manuscrit que je décrirais volontier comme maudit. Notre héros va être amené à traduire ce manuscrit et alors sa vie va basculer à tout jamais. Le contenu de ce livre va le rendre fou, au point de succomber à de noires pulsions.
Je dois vous avouer une autre chose... J'ai beaucoup de mal avec ce qui touche au cannibalisme. C'est bien l'un des rares sujets qui meretourne le ventre facilement. Je supporte de regarder toutes sortes de films d'horreur, plus glauques les uns que les autres, mais le cannibalisme me dérange toujours. Pourtant, ici, même si ma route a de nouveau croisé celle de cette pratique horrible, l'auteur a réussi l'exploit de ne pas me dégoûter... J'étais tellement prise dans l'histoire que je n'ai eu qu'une rapide grimace de dégoût, pourtant rien qui ne m'a fait arrêter ma lecture.
C'est comme si, tout comme le manuscrit pour notre héros, ce roman nous envoûtait. Même si nous nous retrouvons face aux pires atrocités (meurtres violents, démence, cannibalisme, créatures démoniaques entres autres) il m'a été impossible de lâcher l'histoire avant sa fin.
Impossible de laisser cet inspecteur à son sort, même si l'on reste conscient que nous n'avons qu'un rôle de spectateur. Tout cela s'est passé il y a des années, il nous serait donc impossible d'agir de quelque manière que se soit pour éviter à cet homme le sort terrible qui l'attend.
Si effectivement (et j'en prend comme référence l'avis de Ninik, lecteur confirmé de ce type d'ouvrages) ce roman est une bonne introduction à l'univers de Lovecraft, alors je pense me renseigner pour petit à petit entrer dans l'univers de cet auteur, tout en surveillant les écrits de Christophe Michaud. En effet même si cet univers est sombre et cruel, il est assez intrigant pour me donner envie de m'y risquer.
Cependant, c'est le genre d'ouvrages qu'il veut mieux éviter de lire par nuit noire... Sous peine de ne pas forcément bien dormir, pour les plus sensibles.
En conclusion, la forme aussi bien que l'histoire en elle même ont réussi à me séduire. Les éléments graphiques (coupures de journaux, dessins...) ne font que renforcer le support et c'est un livre qui me donne vraiment envie de me procurer sa version papier pour ma bibliothèque. L'auteur signe ici pour moi un petit bijou, aussi envoûtant que diabolique.
Je remercie le forum Au cœur de l'Imaginarium et l'auteur pour ce partenariat mais aussi Ninik, qui a su piquer ma curiosité avec les quelques mots qu'il avait déposé concernant ce roman.
A conseiller pour tous les fans de romans fantastique et horrifiques !"

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   Sam 12 Juil - 10:38

Le Sacrifice des dieux, de Christophe Michaud

Critique d'Aelynah

Après avoir entendu de nombreux commentaires élogieux de lecteurs j'ai voulu en avoir le cœur net et me suis donc lancée dans la lecture de ce roman grâce au forum Au cœur de l'Imaginarium.

Il s'agit du journal intime d'un homme travaillant pour le Saint Office, l'équivalent moderne de l'inquisition existant au moyen âge. Cet ouvrage est donc écrit à la première personne et il est vrai que cela nous permet assez rapidement de suivre son journal comme si nous l'écrivions nous même au fur et à mesure.
Le prologue nous met lui aussi dans l'ambiance avec l'histoire et la disparition du père de l'auteur suite à l'étude de ce manuscrit.
A-t-il choisi de partir ou en savait-il trop? Peut-être aurons nous la réponse à cette question à la fin de notre lecture si nous avons la chance d'en ressortir indemne.

Le personnage principal est détective pour l'Inquisition de l'Eglise, il est un homme de Dieu comme il le dit lui même mais sans les limitations de la soutane puisqu'il ne fait pas partie des ordres. Malgré une petite hypocrisie sur ce point de la part de la Sainte Église, qui ne rechigne pas à l'occasion à lui confier quelques missions de nettoyage, il est croyant et apprécie son travail. Lutter contre l'hérésie et les sectes démoniaques est devenu beaucoup plus qu'un simple boulot, c'est une passion.
Alors quand il est envoyé en mission en Italie pour découvrir une nouvelle secte d'hérétiques souhaitant invoquer, non pas des démons, mais des dieux païens, il suit son instinct.
Petit à petit celui-ci va le mener à étudier un manuscrit maudit, écrit par un noble du 18e dans le fond d'une cave sordide.
Petit à petit ce manuscrit va le subjuguer par sa noirceur, son rejet de l'humanité, ses idées maléfiques et inhumaines.
Petit à petit encore, le héros va nous entraîner à sa suite. C'est dans ces moments là que l'écriture à la première personne prend tout son sens. En lisant "je", le lecteur est déjà pris dans le livre. Car comment ne pas se sentir concerné par un texte qui nous parle, à nous, comme notre propre conscience.
Nous avançons donc lentement tout d'abord dans cette enquête. Le lecteur suit tranquillement le cheminement de l'histoire. Et lorsque notre héros fait la connaissance des responsables semble-t-il de la secte qui va le mener à ce fameux grimoire noir, alors le rythme s'accélère.
Tout comme notre protagoniste, nous sommes intéressés de plus en plus par ce texte et son contenu. Il est comme une étude sociologique d'un groupe ethnique à part, les Goules.
Petit à petit encore le grimoire semble insuffler des idées au lecteur. Notre héros semble perdre l'esprit. Des événements arrivent sans qu'il sache s'il en est à l'origine ou non. Mais nous sommes tellement pris dans le texte que des choses qui nous auraient paru aberrantes ou contre nature ne nous troublent même plus. Au contraire nous les trouvons presque normales. Par exemple lorsque l'auteur nous parle de profanation de tombes et de la détermination des crus des organes grâce aux indications sur celles-ci, aucun sentiment de gène ou même une grimace de dégoût ne vient nous interrompre dans notre lecture.
Tout comme le héros, nous nous enfonçons dans ce grimoire et tout comme lui nous souhaitons en connaître plus, encore plus, toujours plus.
L'auteur a vraiment su utiliser le style journal intime pour nous impliquer davantage dans cette histoire. Nous lisons page après page en suivant la chronologie mais avec l'envie parfois d'aller plus vite que la musique, de faire avancer les choses avec célérité au risque de se retrouver au pied du mur dans l'incompréhension la plus totale.
Nous ne pouvons que suivre instants après instants, jour après jour les découvertes de notre héros et ses évolutions.
Car l'utilisation par l'auteur de phrases courtes aux moments clés est synonyme de montée en puissance pour le héros mais aussi pour le lecteur. Ces phrases presque saccadées sont comme une respiration qui s'emballe en plein stress ou en pleine course.
D'où dans les chapitres, ou, devrais-je dire, les jours suivants cette sensation de parcourir l'Europe afin d'y découvrir de nombreux secrets.
Au final, le titre aura acquis toute sa consistance et nous ferons alors partie des "initiés".

En résumé, l'histoire est rondement menée, le suspens reste tendu tout au long du fil du récit et les descriptions sont suffisamment étayées pour qu'ajoutées au récit à la première personne vous vous sentiez impliqué.
Pourtant malgré une plume magistrale sur les actions ou le cheminement du journal, je n'ai pas réussi à être complètement emballée par l'histoire. Peut-être des lecteurs plus lovecraftiens que moi y seront-ils plus à l'aise et donc y trouveront-ils plus leur frisson.
C'est donc une lecture intéressante que ce sacrifice des dieux mais pas un coup de cœur personnel. Et je le regrette.
Merci cependant à l'auteur et au forum au cœur de l'Imaginarium pour cette lecture instructive et agréable.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   Sam 12 Juil - 10:42

Le Sacrifice des dieux, de Christophe Michaud

Critique de Frei (à lire aussi sur son blog ici)

Marcel Salcovetti est un enquêteur du Saint Office, un peu comme l'inquisition, mais à sa manière. Un jour, le Vatican l'envoie en mission à Naples, pour arrêter une groupe d'individus qui s'adonnent à la sorcellerie. Essayant d'intégrer le mouvement, il est amené à traduire un ancien livre, qui lui fait d'abord faire des cauchemars, puis des actes de plus en plus horribles... Arrivera-t-il à s'en sortir?

Nous suivons notre enquêteur à travers son journal entrecoupé de photos, dessins et articles de journaux, d'abord cohérent dans les dates et dans ses écrits, puis petit à petit, Marcel se mélange dans les jours, a des moment d'amnésie et sombre petit à petit dans la folie... C'est avec quelques frissons que l'on découvre ses actes avec lui, que l'on découvre ce qu'il a fait dans ses moments d'amnésie. J'avoue avoir lu cet ebook d'une seule traite! Une fois dedans, il n'y a pas moyen de s'arrêter tellement nous sommes pris dans cette lente descente aux enfers de notre enquêteur, qui nous prend aux tripes.

Avec son écriture fluide, l'auteur nous transporte dans le monde de l'horreur avec une telle facilité qu'on se retrouve à la fin du livre, à en réclamer encore. On ressent derrière cette fiction tout le travail et la recherche de Christophe Michaud pour rester cohérent du début à la fin, dans les différents mythes qu'il aborde.

Le seul petit bémol que je soulèverais est que dans la version ebook, les articles de journaux sont trop petits pour être lus entièrement. N'ayant pas (pour l'instant) la version papier, je ne me prononcerais pas sur cette dernière. Cependant, même sans lire les coupures de journaux, il est tout à fait possible de suivre l'histoire, sans se retrouver perdu par la suite.

En bref, c'est un coup de cœur pour moi! Ça faisait quelques mois qu'un livre ne m'avait pas autant transporté ni même autant séduite. Merci beaucoup à l'auteur, Christophe Michaud, et au forum Au coeur de l'imaginarium pour cette agréable découverte! Maintenant, il ne me reste plus qu'à me procurer la version papier de ce petit bijou!

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   Mar 19 Juil - 8:35



Codex Memoriae - Les Âmes du purgatoire, de Christophe Michaud





« Papillon dans la nuit, tel un enfant, j'erre dans le vide qui m’entoure, attiré par des lumières qui se révèlent à moi. »

Un vagabond amnésique est conduit au sanitarium local spécialisé dans les troubles post-traumatiques de la Première Guerre mondiale. Il n’a aucune mémoire, ni présente ni passée. Pour ne pas sombrer, il essaye de se raccrocher comme il peut à tout ce qui l’entoure dans l’espoir de se construire une identité, mais c’est sans compter sur la rivalité de deux médecins qui se cristallise à son sujet.

Il poursuit ainsi son cheminement mental dans une errance onirique teintée de mythologie grecque avant de se trouver confrontée à une réalité brutale qui prend corps au travers de l’étrange docteur Bonne.


  • Genre : fantastique

  • Nombre de pages : 207

  • Format : numérique





_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
ninik

avatar

Masculin Messages : 2833
Date d'inscription : 29/05/2014
Age : 39
Localisation : Liège

MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   Mar 19 Juil - 8:40

Codex Memoriae - Les Âmes du purgatoire, de Christophe Michaud

Critique de Malka

Codex Memoriae, Le sacrifice des âmes du purgatoire est un roman de Christophe Michaud, dont j’ai déjà découvert la plume avec Le sacrifice des dieux. En fait, ils sont les premiers d’une série de « Livres de souvenirs » et sont tous deux illustrés.

Je me suis aperçue en recevant mon exemplaire « Le sacrifice des âmes du purgatoire » que la version numérique du « sacrifice des dieux » ne m’avait pas permis de profiter pleinement du roman et de son atmosphère, car l’objet livre a été travaillé avec grand soin, par soucis d’esthétisme, sans doute, mais aussi pour compléter l’atmosphère du récit et piéger le lecteur dès la couverture, couverture d’ailleurs superbe, qui donne au livre un cachet particulier.
Le livre propose une police également assez spécifique, proche de la machine à écrire, rendant un peu difficile la lecture au début, pourtant on s’habitue vite, séduit par l’histoire, par la cohérence du fond et de la forme. Je n’ai pas particulièrement accroché aux photos (montages) proposées, mais là encore, elles ne sont pas gratuites et font partie intégrale du roman.
Ce livre constitue donc un tout : chaque caractéristique citée se révèle complémentaire aux autres, offre un objet livre soigné et cohérent. Rien n’est gratuit, tout a un sens : au lecteur de s’approprier leurs particularités.

L’histoire commence avec la création de la clinique du Dr Quine, qui ne manque pas d’ambitions et d’idées, et qui désire y développer des soins respectueux du patient, optant pour des méthodes plus humaines, moins barbares que celles utilisées à son époque. Ses envies sont louables et malgré un personnage banal, on s’y attache sans mal, lui souhaitant la réussite de son entreprise.
Quand il rencontre le Dr Bonne, il pense avoir trouvé un confrère partageant ses idées et sa volonté de faire progresser l’humanité, cependant le lecteur sent immédiatement que le comportement du Dr Bonne et ses propos ne correspondent pas.
Leur désaccord se révèle et s’enflamme jusqu’à la rivalité, lorsqu’apparaît un patient vagabond, amnésique et totalement passif.
Ce patient profite donc du traitement des deux médecins, mais ce sont ses séances d’hypnose avec le Dr Quine qui le sortent du vide dans lequel il erre et nous offre ses visions de voyages oniriques, à travers la mythologie grecque. On ne découvre les traitements contestables du Dr Bonne que plus tardivement.
Tous deux s’attribuent les mérites du moindre signe de guérison. L’arrogance du Dr Bonne s’affiche et prend une pénible assurance, tandis que le Dr Quine tombe dans la paranoïa.
Christophe Michaud traite la caractérisation de ses personnages et leur évolution avec efficacité. Seul le patient vagabond reste une longue énigme aux yeux du lecteur, qui se réjouit de chaque découverte : autant de souvenirs énigmatiques qui ne lui appartiennent pas forcément, et qui comblent le vide l’entourant. Ce patient amène une dimension mystérieuse et envoûtante au récit, portée par la plume riche et poétique de l’auteur.
Christophe Michaud n’en néglige pas pour autant les personnages secondaires. Bien au contraire ! Ils se révéleront particulièrement importants dans l’intrigue, voire surprenants.

La narration amenée de manière cohérente apporte de la fluidité au récit, même si l’intrigue se révèle complexe. Reformer le puzzle demande l’attention du lecteur.
Quel que soit le point de vue, les descriptions sont particulièrement détaillées, le style développé. Celui du patient se pare d’émotions particulièrement bien transcrites dans ses voyages dans la Grèce antique. A côté, la rivalité des deux docteurs parait plus triviale, même si la tension apportée par ces deux personnages reste toujours palpable.
En effet, on se dirige du mystère à l’horreur. La tension psychologique du début évolue pour se transformer en une atmosphère glaciale. Latente, mais bien posée, elle s’emballe alors et imprègne le récit. Les mystères n’en disparaissent pas pour autant et le lecteur découvre bien des révélations jusque la fin du roman.

Ce qui m’a le plus marqué dans ce livre, c’est l’intention de Christophe Michaud d’accrocher le lecteur, de le piéger dans le roman, et on n’en sort pas indemne. L’immersion semble permise par la forme, autant que par l’histoire qui scotche vite le lecteur. Les efforts sur ces points et leur complémentarité marquent cette volonté d’apporter du crédit et du réalisme grâce à des subterfuges subtilement apportés : on a évoqué déjà les photos, la police de caractère, les descriptions détaillées et un style précis et riche. On peut citer également les rapports et lettres (censurés, ce qui rajoute au réalisme), en début et fin de récit. Le mystère ne s’en trouve que renforcé dans ce livre qui paraît plus qu’authentique !

En conclusion, on ne peut que saluer le travail de Christophe Michaud réalisé sur ce livre. L’histoire, bien que complexe fascine, fait rêver, voyager et frissonner : un savant mélange bien maîtrisé entre réalisme et mystère exacerbés. C’est un roman qui demande l’attention complète du lecteur, qui se mérite, avec la récompense d’une excellente lecture à la clé ! Je remercie Christophe Michaud et le forum Au cœur de l’Imaginarium.

_________________
lecture en cours : Les Lames du cardinal de Pierre Pevel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niniksland.eastasia.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Auteur] Christophe Michaud   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Auteur] Christophe Michaud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au Cœur de l'Imaginarium :: Partenariats :: Partenaires-
Sauter vers: